«
»

Top

Lendemains de fête : 5 plantes qui aident à mieux digérer

27 déc. 2017 • 1 commentaire

Lendemains de fête : 5 plantes qui aident à mieux digérer

Les dernières bouchées de bûche de Noël sont à peine digérées que vous songez déjà au menu du prochain réveillon. Mais rien qu'à l'idée des prochaines festivités, vous sentez votre foie qui danse la samba et votre vésicule biliaire qui se rebelle ? Pas d'inquiétude.

thé-fenouil

Le fenouil pour digérer les repas trop lourds

Les graines et les fruits séchés du fenouil sont traditionnellement utilisés pour stimuler la digestion et traiter les petits troubles digestifs. C'est pourquoi une infusion de fenouil peut s'avérer particulièrement utile au lendemain d'un repas trop copieux et trop gras.

La recette. Verser 20 cl d'eau bouillante sur 1 cuillère à café de fruits séchés de fenouil. Laisser infuser 2 à 3 minutes. Filtrer et buvez, trois fois par jour.

Si le goût anisé ne vous déplaît pas, vous pouvez également mastiquer une cuillère à café de graines de fenouil après le repas.

L'anis étoilé pour les ballonnements

Les ballonnements ou flatulences proviennent de la fermentation des aliments en décomposition dans l'organisme. L'anis étoilé, également appelé badiane, est connu pour ses propriétés anti-inflammatoires et antispasmodiques. Il est donc particulièrement indiqué aux personnes qui souffrent de ballonnements persistants, d'aérophagie et de colite grâce à ses propriétés digestives, et stimulantes de la sécrétion biliaire.

La recette. Laissez infuser une dizaine d'étoiles séchées dans 30 cl d'eau portée à ébullition, pendant 10 minutes. Il est recommandé de boire 3 à 4 tasses par jour, sans dépasser deux semaines de cure.

L'artichaut pour stimuler le foie

artichoke

Connu pour favoriser la digestion et aider à soulager la gueule de bois, l'artichaut est un véritable allié pendant les fêtes car il stimule le foie afin de mieux digérer les graisses. Rien de tel qu'une "bonne" infusion d'artichaut (on ne va pas vous mentir, côté goût on a connu mieux !) pour aider à la production de bile et redonner de l'appétit tout en réhydratant votre organisme. Pour ne pas faire la grimace en buvant cette infusion, mélangez l'artichaut avec le réglisse et l'anis.

La recette. Emiettez 1 pincée d'artichaut avec ½ pincée d'anis et ½ pincée de réglisse dans un litre d'eau froide. Portez à ébullition et laissez frémir quelques minutes. Eteignez le feu et laissez infuser 10 minutes. Filtrez et ajoutez une cuillère à café de miel de romarin. Buvez cette infusion tout au long de la journée.

La mélisse contre l'excès d'acidité de l'estomac

Connue pour calmer les personnes anxieuses et apaiser les troubles nerveux, la mélisse est aussi un excellent antispasmodique qui permet de lutter contre l'excès d'acidité de l'estomac. Elle est d'ailleurs conseillée pour soulager les vomissements lors de la grossesse. Pour plus de "pep's" ajoutez quelques feuilles de menthe poivrée à votre infusion : elle aussi calme les maux d'estomac.

La recette. Comptez 5 ou 6 feuilles de mélisse par tasse. Eventuellement ajoutez 5 ou 6 feuilles de menthe poivrée. Portez à ébullition, couvrez et laissez infuser une dizaine de minutes avant de filtrer et de boire. Vous pouvez en consommer plusieurs tasses dans la journée jusqu'à ce que vous n'ayez plus de remontées acides.

Le radis noir pour désengorger le foie

Utilisé en jus ou en poudre, le radis noir est connu pour stimuler l'action de la bile dans son combat contre les déchets grâce à ses propriétés cholérétiques (c'est-à-dire qui favorisent la sécrétion de la bile) et cholagogues (c'est-à-dire qui facilite l'évacuation de la bile vers l'intestin).

La recette. Lavez et épluchez un radis noir et coupez-le en rondelles. Mixez-le dans une centrifugeuse ou un blender. Versez le jus dans une bouteille de 1,5 l d'eau et et buvez 10 ml chaque matin à jeun. Si le goût est trop fort, ajoutez un peu d'eau ou du jus de fruit. Conservez au réfrigérateur.

Et vous, que faites-vous comme recette détox ? 

Top Santé

avatar Léa Blaszczynski

Auteur : Léa Blaszczynski, Responsable expérience patient

D'une formation en communication spécialisée dans le digital, Léa travaille chez Carenity depuis 2013 dans un objectif d'aider le maximum de patients et proches de patients à trouver du soutien et à ne plus se sentir seuls face à leur maladie.

Commentaires

le 17/01/2018

Je prends une cuillère à café de bicarbonate alimentaire dans un verre d’eau après un repas un peu trop copieux, effet immédiat. Et chaque matin un citron pressé avec une cuillère de bon miel et de l’eau chaude .

Vous aimerez aussi

Le diagnostic de la dépression raconté par les membres Carenity

Dépression
Dépression post partum

Le diagnostic de la dépression raconté par les membres Carenity

Lire l'article
Sécurité informatique, améliorations du site… Rencontrez Jérémy, responsable technique

Sécurité informatique, améliorations du site… Rencontrez Jérémy, responsable technique

Lire l'article
Quelles maladies et quels médicaments sont incompatibles avec l’aspirine ?

Quelles maladies et quels médicaments sont incompatibles avec l’aspirine ?

Lire l'article
Les traitements du cancer : biothérapie et immunothérapie

Adamantinome
Astrocytome
Cancer
Cancer colorectal
Cancer de l'amygdale
Cancer de l'anus
Cancer de l'endomètre
Cancer de l'estomac
Cancer de l'oesophage
Cancer de l'ovaire
Cancer de la bouche
Cancer de la gorge
Cancer de la langue
Cancer de la parotide
Cancer de la peau
Cancer de la plèvre
Cancer de la prostate
Cancer de la thyroïde
Cancer de la vésicule biliaire
Cancer de la vessie
Cancer de la vulve
Cancer des os
Cancer du col de l'utérus
Cancer du foie
Cancer du larynx
Cancer du nasopharynx
Cancer du palais
Cancer du pancréas
Cancer du poumon
Cancer du poumon à petites cellules
Cancer du rein
Cancer du sein
Cancer du testicule
Cancer du Thymus
Cancer du vagin
Cancer endocrinien
Carcinome basocellulaire
Carcinome épidermoïde de la tête et du cou
Carcinome épidermoïde du palais
Carcinome papillaire de la thyroïde
Chondrosarcome myxoide extrasquelettique
Chordome
Choriocarcinome
Dermatofibrosarcome de Darier-Ferrand
Esthésioneuroblastome
Glioblastome
Leucémie
Leucémie lymphoïde aigue
Leucémie lymphoïde chronique
Leucémie myéloide aigue
Leucémie myéloide chronique
Lymphome à cellules du manteau
Lymphome anaplasique à grandes cellules
Lymphome cutané
Lymphome de Hodgkin
Lymphome diffus à grandes cellules B
Lymphome folliculaire
Lymphome non hodgkinien
Lymphome T cutané
Macroglobulinémie de Waldenstrom
Mastocytose cutanée
Mastocytose systémique
Mésothéliome
Myélofibrose
Myélome multiple
Néoplasie endocrinienne multiple
Néphroblastome
Neuroblastome
Ostéosarcome
Phéochromocytome
Rétinoblastome
Sarcome d'Ewing
Sarcome de Kaposi
Schwannome vestibulaire
Syndrome de Sézary
Syndromes myélodysplasiques
Tumeur au cerveau
Tumeur de Merkel
Tumeur gliale
Tumeur maligne de la trompe
Tumeur neuroendocrine
Tumeur neuroendocrine entéropancréatique
Tumeur osseuse rare
Tumeur péritonéale primaire
Tumeur rhabdoide
Tumeur stromale gastro-intestinale

Les traitements du cancer : biothérapie et immunothérapie

Lire l'article