«
»

Top

La cueillette des champignons, comment éviter l’intoxication ?

Publié le 6 nov. 2022 • Par Claudia Lima

Avec l’arrivée de l’automne, les champignons sont de sortie dans nos forêts et la saison 2022 s’annonce exceptionnelle.   
La cueillette des champignons est une activité autorisée dans les forêts et doit être pratiquée avec précaution.  

Où peut-on cueillir des champignons ? Quelle est la réglementation ? Comment éviter les intoxications ? 

Vous souhaitez des réponses ? Lisez notre article ! 

La cueillette des champignons, comment éviter l’intoxication ?

Face à la forte augmentation du nombre de cas graves d’intoxication liés à la consommation de champignons signalés, l'agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) la Direction générale de la Santé (DGS) et les centres antipoison renouvellent leur mise en garde aux amateurs de cueillette et rappellent les bonnes pratiques à respecter. 

Où et quand peut-on cueillir des champignons ?  

La cueillette des champignons est réglementée.  

D’après l’article 547 du Code Civil, datant du 6 février 1804, les champignons appartiennent au propriétaire du sol où ils poussent. En France ¼ des sols est la propriété de l’Etat et des collectivités territoriales, ils sont gérés par l’Office national des forêts (ONF).  

Auprès des autres propriétaires, une autorisation préalable est nécessaire. Un propriétaire n’est pas dans l’obligation d’avertir de l’interdiction d’une cueillette. Le ramassage sans autorisation est considéré comme du vol. Les sanctions pour récoltes abusives vont jusqu’à 750 € d’amende pour une quantité inférieure à 10 litres, jusqu’à 45 000 € d’amende et 3 ans d’emprisonnement pour les récoltes supérieures à 10 litres (pour les truffes, il n’y a pas de volume minimum) et jusqu’à 75 000 € d’amende et 5 ans d’emprisonnement pour des cas de circonstances aggravantes. 

Pour ne pas faire d’erreur, il est conseillé de se renseigner auprès des mairies du lieu du ramassage ou en préfecture.  

Ainsi, la cueillette des champignons est tolérée en forêt domaniale. Celle-ci doit rester dans le cadre d’une consommation familiale, les prélèvements doivent être raisonnables et ne pas excéder 5 litres par personne et par jour sauf en cas de réglementation locale contraire. Une cueillette excessive peut menacer les espèces de champignons mais également les baies, les fleurs et les plantes rares. 

L’ONF a établi une Charte du promeneur en forêt :  

  • Ne pas arracher les fleurs, ne pas piétiner les champignons,  
  • Ne pas cueillir plus de 5 litres de champignons,  
  • Ne pas revendre la récolte,  
  • Respecter les espèces protégées. 

Quelles sont les règles à suivre pour la cueillette des champignons ?  

Quelques précautions sont à prendre pour le ramassage des champignons :  

  • Se renseigner au préalable sur la réglementation du lieu de ramassage,  
  • Informer ses proches de sa destination, beaucoup de promeneurs s’égarent en forêt,  
  • S’équiper d’un panier en osier ou en carton pour ne pas abimer les champignons,  
  • Retirer le champignon en entier, ne pas le couper,  
  • Cueillir des champignons adultes et en bon état, 
  • Séparer les espèces,  
  • Prendre soin de l’humus (terre) qui entoure le champignon, le retasser, 
  • Ne cueillir que les espèces connues
  • Ne pas piétiner les autres espèces, elles ont toutes un intérêt écologique,  
  • Photographier la cueillette avant cuisson. 

Quels conseils suivre pour éviter une intoxication par les champignons ? 

Il est impératif de faire vérifier sa cueillette. Pour cela, il faut se rendre chez un pharmacien. Les pharmaciens sont formés pour repérer les champignons toxiques. Il est également possible de contacter l’association mycologique. Cette association a créé une liste des champignons comestibles et toxiques.  

Après la récolte, il faut se laver les mains.  

En vieillissant, les champignons peuvent devenir toxiques, il est recommandé de les conserver au réfrigérateur et de les consommer dans les 48 heures.  

Avant la consommation des champignons, il faut détruire les parasites et les bactéries. Pour cela, il faut les cuire 20 à 30 min à la poêle ou 15 min à l’eau bouillante, puis jeter l’eau de cuisson. Ne jamais manger crus les champignons cueillis en pleine nature. 

Le fait de les cuire rend certaines espèces comestibles comme les morilles, les bolets ou le shiitake. 

Il est déconseillé de faire gouter des champignons cueillis à des jeunes enfants. Pour les adultes, il est recommandé de ne pas dépasser 150 g à 200 g par adulte et par semaine.  

Que faire en cas d’intoxication par les champignons ? 

Les signes d’intoxication peuvent être :  

  • Des symptômes digestifs tels que des vomissements, des douleurs abdominales ou une diarrhée,  
  • Une fatigue,  
  • Des frissons, 
  • Des sueurs. 

Au moindre de ces signes d’intoxication, si les symptômes ne sont pas sévères, il faut appeler le centre antipoison le plus proche du domicile.  

En cas d’urgence vitale, le Samu peut être contacté au 15 ou au 112. 

Rappelons que pour éviter ces intoxications, il faut être vigilant et respecter les bonnes pratiques afin de consommer les champignons en toute sécurité. 


Cet article vous a plu ?    

Cliquez sur J’aime ou partagez votre ressenti et vos interrogations avec la communauté en commentaire ci-dessous !    

Prenez soin de vous ! 
20
avatar Claudia Lima

Auteur : Claudia Lima, Rédactrice Santé

Claudia est créatrice de contenus chez Carenity, elle est spécialisée dans la rédaction d’articles santé.

Claudia est titulaire d’un Executive MBA en Direction Commerciale et Marketing et continue de se... >> En savoir plus

10 commentaires


SepSepien
le 06/11/2022

@Claudia.L , @maritima , à tous,

Merci Claudia pour ton article !

Mon témoignage, cependant : les pharmaciens auprès de qui j'ai présenté des cueillettes m'ont tous répondu qu'ils ne s'y connaissaient pas ; des gens m'ont dit que les pharmaciens n'apprennent plus ou ne pratiquent plus le sujet. Qu'en penser ?

En dehors des girolles (été), des cèpes et bolets, je ne ramassais rien ; attention aux "bolets de Satan" qui deviennent bleus en s'oxydant : il faut bien les cuire pour ne pas s'intoxiquer (donc je les évitais aussi).

Ne marchant plus en forêt et comme on ne m'en rapporte pas, c'est plus simple maintenant 😉 !


Hookette • Membre Ambassadeur
le 06/11/2022

Bonsoir @SepSepien @Claudia.L ect

Me concernant pas de problème je n'aime pas les champignons


Milou09
le 07/11/2022

merci pour le commentaire personnellement je les achètes bonne journée


SepSepien
le 07/11/2022

Bonsoir à tous,

https://citizen4science.org/les-champignons-qui-bleuissent-sont-ils-a-ecarter-de-la-cueillette/

à propos des "bolets Satan".

🍄 🙃 !


leparigo • Membre Ambassadeur
le 10/11/2022

Moi la ceuillette des champignons c est avec des euros sûr à 200 % les champignons de paris.

Cordialement

Vous aimerez aussi

Les effets d'un traumatisme sur la mémoire et les souvenirs

Les effets d'un traumatisme sur la mémoire et les souvenirs

Lire l'article
Les antibiotiques : pourquoi il ne faut pas en abuser ?

Les antibiotiques : pourquoi il ne faut pas en abuser ?

Lire l'article
Qu’est-ce que l’estime de soi et comment l’améliorer ?

Qu’est-ce que l’estime de soi et comment l’améliorer ?

Lire l'article
Comment stimuler sa mémoire ?

Comment stimuler sa mémoire ?

Lire l'article

Discussions les plus commentées