«
»

Top

Comment suivre l’évolution de sa polyarthrite rhumatoïde ?

19 juin 2019

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie qui évolue par poussée de manière imprévisible. Progressivement, si la maladie n’est pas traitée, elle tend à toucher d’autres articulations. C’est pourquoi il est essentiel de suivre l’évolution de la maladie, afin de limiter les complications. Suivez notre guide explicatif.

Comment suivre l’évolution de sa polyarthrite rhumatoïde ?

La première année qui suit le diagnostic de la maladie, une évaluation mensuelle (à chaque consultation) a lieu. Lorsque la maladie est contrôlée (rémission ou activité faible) l’évaluation a lieu tous les 3 mois.

Évaluer la progression de la maladie : le score DAS

Le DAS, la mesure de l’activité de la maladie

L’activité de la maladie est évaluée selon certains paramètres cliniques et biologiques. Ces paramètres permettent le calcul du score du DAS 28, DAS signifiant Disease Activity Score (score d'activité de la maladie).

Il s'agit d'un indice d'activité de la polyarthrite rhumatoïde combinant plusieurs aspects de la maladie, en une seule donnée, exprimée sous forme d'un nombre. On parle de DAS 28 car ce score est calculé sur 28 sites articulaires.

suivi-polyarthrite-score-das

Quatre valeurs pour calculer le DAS

1 & 2. Les articulations

Le nombre d’articulations gonflées (NAG) et le nombre d’articulations douloureuses (NAD) sont deux premiers critères à prendre en compte.

3. L’évaluation par le patient

Le patient est également invité à évaluer l'activité de sa polyarthrite rhumatoïde de manière globale. Elle se mesure grâce à une échelle visuelle analogique graduée de 0 à 10. Le principe est le même que pour l'évaluation de la douleur : 0 = aucune manifestation de la maladie ; 10 = gravité maximum que peut imaginer le patient.

4. Mesurer l’inflammation : la valeur de CRP et la valeur de VS

Lorsque l’organisme détecte des substances qui lui semblent étrangères, il met en place une stratégie de défense pour les reconnaître, les détruire et les éliminer : c’est la réaction inflammatoire. Les causes de l’inflammation sont multiples : elles peuvent être d’origine extérieure (bactérie, virus, lésion cutané, coup..) ou intérieure (maladies auto-immunes comme la polyarthrite rhumatoïde, cancers…).

- La Protéine C-Réactive (CRP) est une protéine inflammatoire, synthétisée par le foie, qui voit sa concentration sanguine augmenter en quelques heures en cas d’inflammation. La CRP joue un rôle important puisqu’elle permet de mobiliser et activer les défenses immunitaires (globules blancs) et stimuler le processus de destruction des cellules considérées comme étrangères (phagocytose). Plus la valeur de la CRP est haute, plus la réaction inflammatoire est importante.

- Pour déterminer la vitesse de sédimentation (VS), un technicien place les globules rouges dans un tube à essai et détermine la distance jusqu’à laquelle ils tombent en un temps donné (en général une heure). En cas de réaction inflammatoire, le taux sanguin des protéines de l’inflammation (dont le fibrinogène) augmente et aboutit à la formation d’amas de globules rouges. Plus la valeur de la VS est élevée, plus les agrégats sont lourds et tombent au fond du tube rapidement. L’inflammation est donc plus importante.

Surveiller les réactions au traitement

Les examens de suivi mesurent également la réponse au traitement, c’est-à-dire son efficacité, mais aussi le suivi de la tolérance du traitement prescrit, en adéquation avec les résumés des caractéristiques du produit et du contexte clinique du patient (incluant les autres pathologies du patient).

Prévenir d’éventuelles complications

Le suivi de la polyarthrite rhumatoïde passe aussi par la recherche des symptômes extra-articulaires de la maladie. Ces symptômes peuvent être causés par l’évolution de la maladie. On peut citer parmi ces symptômes les ténosynovites, les nodules rhumatoïdes, la vascularite, le syndrome sec, ou encore le syndrome de Raynaud.

La progression radiologique de la maladie

Le bilan d’imagerie va permettre de rechercher des signes d’érosion ou de pincement articulaire qui sont des signes caractéristiques de la polyarthrite rhumatoïde. Seront effectuées des radiographies de toutes les articulations symptomatiques. Au tout début de la maladie, les radiographies seront normales.

Par la suite, lorsque les signes apparaissent, ces examens radiologiques auront un double intérêt : ils permettront de confirmer le diagnostic et serviront d’élément de comparaison aux examens radiologiques ultérieurs (l’évolution de la maladie sera donc mieux suivie). Dans le cadre d’un bilan d’imagerie, on peut également utiliser l’échographie ou l’IRM.

Dans le cadre du suivi de l’évolution de votre polyarthrite rhumatoïde, le bilan d’imagerie médicale est réalisé tous les 6 mois la première année puis au minimum tous les ans pendant les 3 à 5 premières années et en cas de changement de stratégie thérapeutique. Les examens radiologiques s’espacent ensuite, une fois que la maladie est davantage stabilisée.

 

Avez-vous des questions sur le suivi de la polyarthrite rhumatoïde ? Comment votre médecin vous a-t-il expliqué ces examens ? Comment la maladie évolue-t-elle ?

avatar Louise-B

Auteur : Louise-B, Content & Community Manager

Community Manager de Carenity en France, Louise est également rédactrice en chef du Magazine Santé pour proposer des articles, vidéos et témoignages centrés sur le vécu des patients et qui portent leur voix. Forte d'une formation pluridisciplinaire axée sur le journalisme, elle coordonne la rédaction des contenus des plateformes Carenity et facilite l'expérience des membres sur le site.

Commentaires

le 20/06/2019

merci pour cet article très précis

le 20/06/2019

Article très détaillé et très clair. Dans mon cas les marqueurs ne sont pas aussi net, dans la mesure où elle est diagnostiquée séro-négative. Bien à vous

le 21/06/2019

Super article. Justement Irm du bassin passé il y a un mois, un an après le premier car augmentation des douleurs et malgré les traitements rien n'y soulage. J'ai les résultats mardi avec le rhumato lors d'une consultation. 

le 23/06/2019

Existe-t-il un calculateur de score DAS28 sur internet ?

L'idée est de pouvoir faire sa propre évaluation en répondant à quelques questions simples.

le 25/06/2019

Merci pour ces informations très précises je reconnais bien mes symptômes hormis les gonflements des articulations .les douleurs aux poignets coudes épaules mains genoux chevilles . Douleurs dans et sous les pieds à la  marche ou au lever sont bien présentes de force irrégulière !! Je ne suis encore pas diagnostiquée..le rhumatologue m a fait faire un prélèvement de glande salivaire pour rechercher je ne sais quelle maladie car il ne me l a pas dit !!! Je n'ai pas tout compris.. j'ai un rendez-vous début juillet..j'espère en savoir un peu plus !! Pour l instant je n'ai pour traitement que des corticoïdes !! Bonne journée et merci encore !!

Vous aimerez aussi

Comment diagnostiquer la polyarthrite rhumatoïde ?

Polyarthrite rhumatoïde

Comment diagnostiquer la polyarthrite rhumatoïde ?

Lire l'article
Le diagnostic de la polyarthrite rhumatoïde raconté par les membres Carenity

Polyarthrite rhumatoïde

Le diagnostic de la polyarthrite rhumatoïde raconté par les membres Carenity

Lire l'article
Témoignage photo : garder espoir malgré les effets secondaires des traitements contre la polyarthrite rhumatoïde

Polyarthrite rhumatoïde

Témoignage photo : garder espoir malgré les effets secondaires des traitements contre la polyarthrite rhumatoïde

Lire l'article
Semaine contre les douleurs | Les médecines douces et thérapies alternatives contre la douleur

Achondroplasie
Arthrose
Capsulite rétractile de l'épaule
Cruralgie
Discopathie dégénérative
Douleur myofasciale
Douleurs chroniques
Fibromyalgie
Hernie discale
Lupus
Mal de dents
Mal de dos
Malocclusion dentaire
Migraine
Ostéomalacie
Polyarthrite rhumatoïde
Pseudoachondroplasie
Sciatique
Spondylarthrite ankylosante
Tendinite
Tendinite calcifiante
Torticolis
Transformation kystique des acini

Semaine contre les douleurs | Les médecines douces et thérapies alternatives contre la douleur

Lire l'article