«
»

Top

Comment reprendre goût à la vie après une dépression ?

Publié le 9 mai 2022 • Par Candice Salomé

En France, on estime que près d’une personne sur cinq a souffert ou souffrira d’une dépression au cours de sa vie. La dépression touche toutes les tranches d’âge. 

La dépression peut vraiment changer votre façon d’appréhender la vie. Au cours d’une dépression, il se peut que vous ayez perdu des amis, un emploi ou encore vos buts et objectifs de vie. 

Mais alors, comment se remet-on d’une dépression ? Comment reprendre sa vie en main après un épisode dépressif ? Comment apprendre à aimer de nouveau la vie ? 

On vous dit tout dans notre article ! 

Comment reprendre goût à la vie après une dépression ?

Les personnes ayant traversé un épisode dépressif ne souhaitent, généralement, qu’une chose : que cette souffrance s’arrête et ne revienne jamais. Néanmoins, les récidives sont possibles. Elles surviennent pour une personne sur deux et, plus ces épisodes dépressifs reviennent, plus ils ont de chance de refaire surface encore et encore.

Il est donc primordial de prendre soin de soi afin d’éviter toute rechute. Certaines méthodes peuvent être mise en avant afin de tenir à distance les pensées négatives et les ruminations et, ainsi, mieux résister aux épreuves de la vie sans sombrer de nouveau. 

Après une dépression, vous pouvez reprendre votre vie en main en vous fixant des objectifs atteignables, en vous entourant d’un cercle relationnel de qualité, en prenant soin de votre santé psychique et physique et en affrontant sainement les situations qui se présentent à vous. 
 
Découvrez nos conseils pour reprendre goût à la vie après une dépression : 

Se fixer des objectifs atteignables !

Mettre en place des objectifs est un élément important pour réduire la probabilité d’une rechute. Afin de vous fixer les bons objectifs à atteindre, il est primordial de prendre conscience de vos valeurs et de vos priorités de vie

Vos désirs et envies, souvent relégués au second plan lors d’une dépression, vous permettront de mettre à jour certains objectifs afin d’appréhender la vie avec enthousiasme

Tout d’abord, faites une liste de vos valeurs, vos priorités et de tout ce qui compte pour vous dans votre vie. Cela peut être : trouver un emploi, s’entourer de ses amis, changer de foyer, se rapprocher de sa famille… 

Puis, songez à ce qui vous a animé dans le passé et essayez de comprendre comment vous pouvez intégrer ces éléments dans votre présent. Concentrez-vous sur les instants qui ont vraiment compté, ce sont ces derniers sur lesquels il faudra appuyer pour avancer. Était-ce un passe-temps, votre vie familiale, vos sorties entre amis ? 

Ensuite, dressez une liste de petits objectifs à atteindre un à un. Par exemple : appeler un ami avec qui vous n’aviez plus pris le temps d’échanger, se remettre doucement au jardinage ou encore terminer un livre. L’accomplissement de petites tâches vous rendra fier de vous et vous occupera l’esprit

Savoir s’entourer, et bien ! 

En temps normal, l’être humain a besoin des autres pour se sentir pleinement heureux. Partager les petits plaisirs du quotidien avec ses amis ou sa famille est important au développement de notre bonheur.  

On peut parfois perdre de vue des proches et d'autres relations personnelles quand on souffre d'un épisode de dépression. Quand nous n’allons pas bien, nous avons tous tendance à nous replier sur nous-même. Cependant, c’est dans ces moments-là que nous avons le plus besoin des autres.  

Il est essentiel de parler de ses ressentis et pensées négatives à son entourage. Cela nous permettra de pouvoir les relativiser.  

Néanmoins, il faut savoir s’entourer des bonnes personnes. Pour être heureux, une des clés, c'est de savoir éviter les relations toxiques, et de s'entourer de personnes positives et inspirantes

Prendre soin de soi ! 

A ce stade, il est important de prendre sa santé en main. Il se peut que lors de votre dépression vous ayez fait passer au second plan votre santé générale. Profitez-en pour faire un bilan de santé complet. Il se peut que vous soyez carencé et cela peut jouer sur votre humeur, par exemple. Cela fait un moment que vous n’avez pas consulter un dentiste ? Et bien, c’est également le moment opportun pour le faire ! 

En dehors de la santé, peut-être que vous vous êtes également “laisser aller”. Prenez rendez-vous chez le coiffeur ou la manucure, offrez-vous de nouveaux vêtements, inscrivez-vous à un cours de sport ou partez quelques jours en vacances dans un endroit dépaysant ! Cela vous permettra de vous remémorer les moments joyeux de votre vie passée mais aussi d’aller de l’avant ! 

Participer à un groupe de parole ! 

Le fait d’échanger avec des personnes qui ont traversé les mêmes épreuves que vous vous permettra de vous sentir compris. Il est utile de discuter des moyens à adopter pour s’en sortir, qu’il s’agisse de psychothérapie, de traitement, de yoga ou encore de méditation. 

Partager sa propre expérience de la dépression et bénéficier de l’expérience des autres est une chose importante pour dédramatiser son vécu, se sentir moins seul et comprendre que l’on finit toujours par remonter la pente ! 

Il existe des associations qui proposent des groupes de parole et d’entraide comme France Dépression, par exemple. Ces réunions sont, généralement, animées par un ancien patient qui a pu prendre du recul face à la maladie. La bienveillance, le respect, la confiance et la confidentialité sont les maîtres mots de ces groupes de parole.  

Vous pouvez également échanger avec des patients sur des groupes de parole en ligne comme Carenity.  

Savoir accepter les rechutes et les moments de faiblesse ! 

Lorsque l’on est sorti d’un épisode dépressif, on ne veut plus ressentir de tristesse, de colère ou autres sentiments et émotions négatifs. 

Pourtant, il est important de faire face à ces émotions et s’autoriser à aller mal de temps à autre. Et si on prenait le temps de ressentir notre mal-être et de se questionner ? Que se passe-t-il ? Pourquoi je ressens cette émotion à cet instant précis ?  

Une fois l’émotion et son déclenchement analysés, il est ainsi plus simple de les appréhender pour le futur et de ne plus les dramatiser

Faire face efficacement à une dépression récurrente ! 

Pour éviter toute rechute, il est essentiel de se concentrer sur le positif. En effet, il est difficile de se sentir bien si l’on est incapable de voir les aspects positifs de la vie. 

Pour cela, n’hésitez pas à écrire dans un journal les évènements agréables de votre journée : quelques mots ou quelques phrases suffisent. 

Si vous vous sentez mal, choisissez des activités plaisantes ou un film comique à visionner. Rien de sert de se plonger dans quelque chose de trop déprimant à la télévision. Si vous avez tendance à broyer du noir, cela ne fera qu’aggraver votre humeur. 

Enfin, repérez vos mauvaises pensées et changez-les ! Elles sont en relation avec ce que l’on peut ressentir. Vous pouvez apprendre à développer des modes de pensées plus optimistes plutôt que de ressasser vos pensées fatalistes. Ainsi, prenez vos pensées et apparentez-les à des hypothèses ou des idées passagères et non pas comme à des faits. Nous avons tendance à surinterpréter les choses et à faire des suppositions. Demandez-vous alors, quelle est la réalité de la situation, quels sont les faits ? Cela s’appelle de la réévaluation cognitive. Ensuite, demandez-vous : est-ce que je peux y faire face ? Est-ce que je peux changer mon émotion sur ce sujet et trouver un moyen de l’améliorer ? 

Après vous être questionné, dites-vous bien que ce n’est finalement pas si mal et que vous allez pouvoir le gérer

Enfin, appelez S.O.S Amitié au 09 72 39 40 50 si vous avez des pensées suicidaires ou simplement si vous ressentez un besoin d’écoute. Ses écoutants bénévoles accueillent la parole de toute personne traversant une période difficile et qui ressent le besoin d'être entendue et écoutée dans sa souffrance. L'écoute S.O.S Amitié est gratuite. 


Cet article vous a-t-il été utile ?    
    
Cliquez sur j’aime ou partagez votre ressenti et vos interrogations avec la communauté en commentaire ci-dessous !      
   
Prenez soin de vous !     


12
avatar Candice Salomé

Auteur : Candice Salomé, Rédactrice Santé

Créatrice de contenus chez Carenity, Candice est spécialisée dans la rédaction d’articles santé. Elle a une appétence particulière pour les domaines de la psychologie, du bien-être et du sport.

Candice est... >> En savoir plus

6 commentaires


SourirPerdu
le 13/05/2022

Merci?

Tatoueuse ,non j'aime me faire tatouer mais toucher les gens de toute sorte ce n'est pas trop truc.

Je vais cherché le livre dont vous parlez.

Alors j'en suis loin d'en sortir.... en faite j'ai 38 ans, lesbienne, ce qui à poser des problème dans mon enfance, ne pas trop comprendre pourquoi je tombé amoureuse des filles et non des garçon, je ne sais pas si c'est ça ou bien mon père qui hurler et frappé ma mères souvent, mais je commencer déjà enfant a essayé de mourir, comme m'étouffé avec mon oreiller, ou ne pas boire d'eau... puis à l'adolescence je suis passé au rasoir sans jamais aller jusqu'au bout.... enfin la vie continu et je suis toujours là, jamais eu d'aide psy, j'ai appris ya quelques années que ma mère savait que je me tailler les poignés mais n'a jamais rien dit sauf ya quelques année lorsqu'elle m'a dit qu'elle savait 🙄 J'avais aussi vu une personne au collège (ça c'est sû), mais a part me faire engueuler et que si je continué elle prévenais mes parents, c'est tout, c'est l'aide que j'ai eu 👍

Donc j'ai toujours été suicidaire, (toujours eu cette idée d'en finir mais comment sans souffrance). Je suis hypersensible aussi. J'ai fais ma 1ère grosse dépression après le confinement, je m'en suis cassé le poigné (pas voulu), j'ai essayé la médecine douce fleur de bach, puis l'hypnose, J'ai essayé la méditation mais je n'arrive pas... pourtant ça m'intéresse.

Ca allait un peu mieux... puis mon chat est tombé très malade, 2 méningiomes inopérable , il n'aurait pas dû passé les fêtes, mais il a résisté près de moi 6 mois de plus, il est partie à ses 12 ans le 10mai de l'année dernière. Là j'étais très mal, je l'aimé plus que tout, il travaillé avec moi, un amour de chat câlinou. Par bonheur pour nous, 10 jours après quelqu'un a abandonné un chaton de la même couleur que lui près de chez moi, ça a remis un peu de bonheur... puis encore un autre de 3 semaines que j'ai nourri au biberons, malgré ces 2 nouveaux coeur, ca n'allait pas mieux, j'étais épuisé et donc vu mon médecin pour voir un spécialiste , c'était donc en juillet dernier.... un 1er psychiatre, qui ne m'allait pas, puis un autre depuis novembre et de là je prends les anti dépresseur , mais je ne vois pas tant de changement, toujours des haut des bas et mon anxiété est toujours là, j'en ai même annulé mon dernier rdv psy, je dois rappelé pour prendre rdv, ça fais plus de 2 semaines... pfff vous voyez le super suivi, lui il ne s'inquiète pas pour moi en tout cas, il ne m'a pas contacté....

J'oublis, mon beau père s'est pendu en 2018, ça m'a remis les idées de suicide aussi...

Statut d'handicapé psy, je ne connais pas, mais faudrait peut-être que je parle avec mon psy, il ne parle pas, je le vois 10min/mois pour mon ordonnance, les psychologues n'étant pas remboursé.... et je ne sais même pas pourquoi je vais pas bien ya tellement de chose à la fois, il faut que je note tout et je sais pas, je me sent ridicule, j'ai l'impression qu'on ne me comprends pas quand j'essais . Je suis hypersensible, j'ai lu que les dépressions sont liées mais quand j'en parle au psy, je sais pas ça ne lui titille pas les neurones....

J'ai travaillé pendant 8 ans en culture sous serre, avec un patron hurleur, qui frappé sa femme qui gueulé, insulté tout le monde, Ca na pas n'on plus arrangé ma confiance en moi, même si j'ai eu un poste à responsabilité.

En faite j'ai l'impression de ne pas être normal, le traitement n' pas l'air de fonctionner ... a part que je ne pleur plus et que je dors les nuits entière. Et qdj je le dit au psy , on dirais ça n'est pas normal que ça n'aille pas bcp mieux.

Vous aimerez aussi

Le traitement de la dépression : CymbaltaⓇ et LaroxylⓇ, qu’est-ce que c’est ?

Dépression

Le traitement de la dépression : CymbaltaⓇ et LaroxylⓇ, qu’est-ce que c’est ?

Lire l'article
8 astuces pour vous aider à combattre la dépression sans médicaments

Dépression

8 astuces pour vous aider à combattre la dépression sans médicaments

Lire l'article
Trouble anxieux généralisé : comprendre et soigner la maladie

Dépression

Trouble anxieux généralisé : comprendre et soigner la maladie

Lire l'article
Comment soutenir un proche atteint par une maladie mentale ?

Dépression

Comment soutenir un proche atteint par une maladie mentale ?

Lire l'article

Discussions les plus commentées

Fiche maladie