«
»

Top

Vaccins contre la COVID-19 et ses variants : faisons le point !

Publié le 31 mars 2021 • Par Clémence Arnaud

Le Sars-CoV-2 est responsable d’une pandémie mondiale. Pour lutter contre ce virus, des vaccins ont été développés avec pour but de créer une immunité collective. Des mutations de ce virus émergent depuis quelques mois et suscitent pour certaines des inquiétudes. 

Qu’est-ce qu’un variant du coronavirus ? Quels sont les vaccins disponibles et pour qui ? Les vaccins permettent-ils de lutter contre tous les variants de la COVID-19 ? 

On vous dit tout dans notre article ! 

Vaccins contre la COVID-19 et ses variants : faisons le point !

Quel vaccin pour quelle catégorie d’âge ? 

La campagne de vaccination contre le coronavirus a commencé avec 3 vaccins disponibles développés par les laboratoires Pfizer®, AstraZeneca® et Moderna®. Des recommandations ont été mises en place pour permettre à un maximum de personnes d’être vaccinées.

Le vaccin contre la COVID-19 développé par le laboratoire AstraZeneca® était au début de l’année réservé aux personnes âgées de moins de 75 ans. Il est désormais possible pour les personnes de plus de 75 ans, comme pour toutes les autres catégories de population, de recevoir la vaccination par le biais de ce vaccin. Il n’existe donc plus de restriction liée à l’âge concernant l’utilisation d’un vaccin ou d’un autre. Dans un deuxième temps, ce vaccin a pu être administré pour toutes les catégories de population. Après une courte période de suspension de ce vaccin, l’Agence Européenne du Médicament (EMA) a conclu à une efficacité et sécurité de ce vaccin. Selon la version du 19 mars 2021 et l’avis de la Haute Autorité de Santé (HAS), seules les personnes âgées de plus de 55 ans peuvent être vaccinées par le vaccin AstraZeneca® au vu du risque de thrombose veineuse cérébrale et de coagulation intra-vasculaire disséminée. 

Les recommandations en vigueur pour la France sont celles présentées sur l’image ci-dessous.

editor_meta_bo_img_7de8a0caac486a6839fddd2b13b9e1e1.png

Source : Assurance Maladie - Qui peut se faire vacciner, quand et comment ?

La vaccination et les cas particuliers 

  • Les femmes enceintes : peu de données existent chez cette catégorie de personnes. Il est recommandé de consulter un professionnel de santé (médecin, sage-femme ou gynécologue) pour évaluer la situation et le bénéfice/risque de la vaccination au cas par cas. 
  • Les personnes ayant été contaminées par la COVID-19 : lors de la contamination par le coronavirus, ces personnes développent une immunité qui dure dans le temps. Il est recommandé de ne pas vacciner les personnes ayant été contaminées dans les 3 mois précédents ou qui ont des symptômes persistants.
  • Les personnes cas contact : les personnes cas contact ne doivent pas être vaccinées avant d’avoir reçu un test PCR négatif.

Les vaccins face aux différents variants de la COVID-19

L'épidémie de Sars-Cov-2 est un phénomène mondial qui dure depuis plus d’un an. L’apparition de variants rend la lutte contre le virus encore plus complexe. En effet, il est important de détecter ces variants et de les étudier pour pouvoir anticiper les potentielles conséquences qu’ils peuvent avoir sur la population.

Un variant correspond à un organisme qui se différencie du virus d’origine (ici le Sars-CoV-2) par plusieurs mutations. Une mutation est la substitution d'une base de l'ARN (dans le cas des virus à ARN) par une autre au cours d'une erreur de réplication, ce qui aboutit à la modification de l'acide aminé correspondant sur la protéine codée par le gène muté. Cette mutation peut aboutir à une substitution (un acide aminé en remplace un autre), une délétion (un acide aminé disparaît), une insertion (un nouvel acide aminé est introduit dans la protéine), une duplication (un acide aminé est anormalement répété), etc.

Les variants du virus de la COVID-19 ne sont pas tous plus virulents ou plus contaminants que le virus initial. Ceux que nous allons particulièrement surveiller sont les variants dits “d’intérêts”. Ces derniers sont soit plus contagieux, soit plus virulents ou lorsqu’ils peuvent faire preuve d’un échappement immunitaire. 

Les trois variants dont nous avons beaucoup entendu parler sont les suivants : 

  • le variant britannique aussi appelé “variant 501Y.V1” : ce variant s’est propagé depuis le sud-est du Royaume-Uni et comporte environ 23 mutations avec le virus initial du coronavirus. Ce variant est 50 à 70 % plus contagieux que le Sars-CoV-2 initial mais sans modification de sa virulence. L’inquiétude principale est fondée sur des mutations qui impactent la structure de la protéine Spike. Cette protéine permet au virus d’entrer et d’infecter nos cellules. C’est également la cible des vaccins développés par les laboratoires pharmaceutiques. De plus, ce variant n’était pas détecté par certains tests PCR entraînant des faux-négatifs, désormais tous les tests commercialisés détectent ce variant. 
  • le variant sud africain aussi appelé “variant 501Y.V2” : il présente également des mutations de la protéine Spike et serait plus transmissible que le variant initial. Des cas de recontamination ont également été observés avec ce variant. Le vaccin AstraZeneca® ne semble pas être assez efficace contre ce variant. Les vaccins à ARN messager de Pfizer® et de Moderna® semblent, quant à eux, efficaces contre ce variant. 
  • le variant brésilien aussi appelé “variant 501Y.V3” : les mutations de cette souche semblent lui conférer une augmentation de la transmissibilité ainsi qu’une résistance accrue à l’immunité. 

Le variant Sud-Africain ainsi que le variant brésilien ne semblent pas pour le moment s’implanter de manière majoritaire en France. 

Un variant français a fait son apparition le 15 mars 2020, il s’agit du variant breton. Il y a peu d'informations à ce jour concernant la transmissibilité et la virulence de ce variant. Cependant, il semble que cette souche est moins détectable par les tests PCR. Des études concernant ce dernier sont en cours. 

L’émergence de ces variants pousse les laboratoires pharmaceutiques à continuer les recherches concernant les vaccins existants mais également concernant les futurs vaccins.  

Avez-vous été vaccinés contre le coronavirus ? Que pensez-vous des vaccins disponibles ? 

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partagez votre ressenti et vos interrogations avec la communauté en commentaire ci-dessous !

Prenez soin de vous !


avatar Clémence Arnaud

Auteur : Clémence Arnaud, Assistante Marketing Digital

Clémence ARNAUD est actuellement stagiaire au sein de l'équipe marketing digital. Son rôle consiste à animer et modérer la communauté pour que les utilisateurs aient la meilleure expérience possible sur la... >> En savoir plus

63 commentaires


boussafsafb
le 31/03/2021

La vaccination contre la covid-49 est bonne. Salut!


caloth
le 03/04/2021

les personnes greffées reinal et autre ont ils droit au vaccin merci de me répondre salutation


Hookette
le 03/04/2021

Merci


BABARD
le 03/04/2021

@boussafsafb , permettez moi de vous informer sur ce sujet                                                          https://pgibertie.com/2021/04/01/remplacer-le-paracetamol-par-livermectine-comme-traitement-precoce-contre-la-covid/
Le paracétamol est dangereux pour les malades, il favorise l’infection et comme la covid, attaque le foie.

A tous je vous souhaite de bonnes Fêtes de Pâques et une excellente santé


Rosemauve
le 03/04/2021

Merci pour cet article. 

Vous aimerez aussi

Journée Mondiale de la santé : dépistage et vaccination, les clés pour rester en bonne santé !

Journée Mondiale de la santé : dépistage et vaccination, les clés pour rester en bonne santé !

Lire l'article
L'Espagne légalise l'euthanasie : où en sommes-nous en France ?

L'Espagne légalise l'euthanasie : où en sommes-nous en France ?

Lire l'article
Quels sont les droits des participants à un essai clinique ?

Quels sont les droits des participants à un essai clinique ?

Lire l'article
Immunologie, anticorps et tests immunologiques : de quoi s’agit-il ?

Immunologie, anticorps et tests immunologiques : de quoi s’agit-il ?

Lire l'article