«
»

Top

Rencontrez Louise, votre animatrice de communauté

11 juin 2019

Découvrez Louise, votre animatrice de communauté, qui nous explique son rôle au sein de Carenity. Posez-lui toutes vos questions en commentaire !

Rencontrez Louise, votre animatrice de communauté

Bonjour Louise, les membres te voient souvent intervenir dans les discussions ou reçoivent des messages de ta part, mais quel est ton rôle exactement ?

En tant qu’animatrice du forum Carenity, mon rôle est d’aider les membres à tirer le meilleur de notre site. Je les aiguille afin qu’ils trouvent la bonne information, je leur suggère des discussions ou des articles qui peuvent les intéresser et je lance des discussions pour leur permettre d’échanger sur des thèmes généraux ou en lien avec une maladie en particulier.

Je suis également chargée de faire en sorte que les échanges se passent dans de bonnes conditions ; je peux ainsi être amené à modérer un commentaire inapproprié, fermer des discussions lorsqu’elles sont datées, prévenir les membres que leurs coordonnées personnelles ne doivent pas être communiquées sur le forum, etc.

Comment les membres peuvent-il te contacter ou t'alerter si un message est inapproprié ?

Les membres peuvent bien sûr me contacter par message privé mais nous avons mis en place un outil pour faciliter l’identification des commentaires inappropriés : il s’agit du petit « ! » entouré de gris qui se trouve à droite des commentaires sur le forum ou à droite des messages privés dans la messagerie.

Par souci de confidentialité et de respect des conversations entre membres, je n’ai jamais accès au contenu des messages privés. Néanmoins, si cinq membres en signalent un autre, ce dernier sera suspendu automatiquement de Carenity.

louise

En ce qui concerne le forum, je suis prévenue des commentaires signalés. Je peux ainsi vérifier si le commentaire est inapproprié et intervenir le cas échéant. Si un membre se trompe et signale un commentaire pertinent, pas de panique, je les vérifie tous un à un et ne touche pas à ceux qui ne présentent pas de problème.

Les membres peuvent-ils te demander des conseils sur leur maladie ?

Carenity ne se substitue pas à une consultation chez un professionnel de santé, je ne suis donc pas habilitée à donner des conseils médicaux. Dans l’ensemble, je m’efforce de n’avoir aucun jugement de valeur et de rester neutre face aux discussions en cours, même si nous ne sommes pas des robots.

En revanche, les membres ne doivent pas hésiter à m’écrire car je peux les rediriger vers un forum ou une discussion qui concerne leur maladie et les mettre en relation avec d’autres membres qui partagent les mêmes expériences. Ils peuvent également me contacter s’ils veulent témoigner sur un point précis de leur parcours de soins ou de leur quotidien, pour aider d’autres lecteurs.

Tu es également rédactrice en chef du Magazine Santé, en quoi cela consiste-il ?

Je m'occupe d'écrire ou de coordonner la rédaction des articles qui sont publiés dans le Magazine Santé. Je relaye des actualités du secteur de la santé, je prépare des questionnaires pour les membres qui souhaitent témoigner et je lance des grandes enquêtes pour porter le point de vue des membres Carenity à propos de thématiques comme le diagnostic, la vie professionnelle, la fatigue chronique, la vie amoureuse ou encore l'isolement des patients. Je travaille aussi en partenariat avec les pharmaciens de l'équipe pour proposer des articles précis et informations aux membres, comme notre guide pour mieux comprendre ses analyses de sang dans le diabète ou celui concernant les MICI.

Au quotidien, qu’est-ce qui te plait le plus chez Carenity ?

C'est de peaufiner le site afin qu'il soit toujours plus simple à utiliser et riche en informations pour les membres de Carenity. Transformer le Magazine Santé en un réel magazine doté de rubriques est l'exemple d'une mission qui m'a beaucoup plu. Non seulement la navigation sur ce Magazine est facilité, mais c'est désormais l'écrin idéal pour transmettre des informations de qualité aux membres et qu'ils puissent s'approprier ce Magazine. Aux côtés de l'équipe informatique qui est impliquée au quotidien au bon fonctionnement du site, nous allons continuer à améliorer Carenity ! 

Te souviens-tu d’un projet en particulier ?

Nous avons une enquête au long cours qui propose aux patients membres de Carenity de parler de leur diagnostic. Le diagnostic d'une maladie chronique est souvent un moment bouleversant, parfois précédé de nombreuses années d'errance : il est surprenant de constater que beaucoup de maladies chroniques sont d'abord confondues avec une dépression.

À travers cette enquête, les patients peuvent exprimer leur vécu mais aussi donner leurs idées pour améliorer le diagnostic des futurs patients. J'écris ensuite un article fondé sur les résultats de l'enquête afin que tous les membres puissent comparer leur situation à celles des autres et que tous puissent partager l'article et faire la lumière sur les difficultés du diagnostic. Pour le moment, les articles sur le diagnostic du lupus, de la sclérose en plaques, de la spondylarthrite ankylosante, du cancer, de la maladie de Crohn, de la bipolarité et de la fibromyalgie sont disponibles.

Carenity existe également dans quatre pays européens et aux Etats-Unis. Selon toi, y a-t-il des spécificités à la plateforme que tu animes ?

Carenity a d'abord été lancé en France avant de s'étendre à d'autres pays. Il s'agit de la plateforme la plus ancienne et, pour le moment, c'est aussi celle qui accueille le plus de membres. Le sentiment de communauté y est donc très fort ; certains membres sont là depuis le lancement de Carenity ! Beaucoup, arrivés dès le début ou en cours de route, s'impliquent pour faire vivre le forum et accueillir les autres membres. C'est un plaisir de constater l'entraide qui règne dans beaucoup de nos groupes de discussions. Par ailleurs, par rapport aux autres plateformes Carenity, il est vrai que nous correspondons aux stéréotypes des Français : nous sommes bavards, généreux... et râleurs emoticon wink

Quels seraient trois adjectifs pour te décrire ?

Curieuse, optimiste et perfectionniste !  

 

Merci beaucoup à Louise d’avoir présenté son rôle chez Carenity ! N’hésitez pas à lui poser d’autres questions en commentaire de cette interview !

avatar Louise-B

Auteur : Louise-B, Content & Community Manager

Community Manager de Carenity en France, Louise est également rédactrice en chef du Magazine Santé pour proposer des articles, vidéos et témoignages centrés sur le vécu des patients et qui portent leur voix. Forte d'une formation pluridisciplinaire axée sur le journalisme, elle coordonne la rédaction des contenus des plateformes Carenity et facilite l'expérience des membres sur le site.

Commentaires

le 12/06/2019

@pseudo-masqué merci beaucoup ! J'espère que vous continuerez à profiter de ce Magazine dont vous pouvez trier les articles par rubrique mais aussi par pathologie, afin de constituer un fonds d'articles sur le long terme 

le 12/06/2019

@pseudo-masqué‍ bonjour, vous me demandiez quel était le rôle de l'animateur, cette interview vous donnera une idée ! Belle journée 

le 12/06/2019

je présume que vous percevez un salaire, d'où proviennent les fonds puisque perso je ne cotise en rien sur ce forum ?

le 12/06/2019

@pseudo-masqué‍ vous vous souvenez quand un(e) personne se prétendant épileptique nous a demandé sur un fil LISIBLE PAR TOUS de lui envoyer un an d'anti-épileptiques, disant ne pas avoir les moyens pour consulter un médecin, ni pour acheter le traitement ? après, cette même personne a contacté directement plusieurs épileptiques, et nous avons choisi de la blacklister = quel médecin accepterait de prescrire des médicaments d'exception pour un(e) patient(e) qu'il n'aurait jamais vu(e) ? et puis ça coûte bonbon, ce genre de traitement... on en a discuté par nos courriels personnels (donc pas par mp) et on a décidé de ne donner AUCUNE suite. Ça aurait terminé au marché noir, ce fameux anti-épileptique surnommé à très juste titre "la drogue du violeur"... une amie de ma cousine en a été victime, et elle a désormais la mentalité d'une enfant de 8 ans, en plus, elle est fille unique, ses parents, qui ne roulent pas sur l'or, ont été obligés de la placer dans une institution spécialisée. 

le 12/06/2019

@pseudo-masqué‍, franchement, ça ne se fait pas de discuter de "nerf de la guerre" ! demandez donc à Epilepsie France... vous aurez LEUR réponse ! qui n'engage qu'eux, d'ailleurs !

Vous aimerez aussi

Études, publications scientifiques et projets innovants : Carenity s’engage pour les patients

Études, publications scientifiques et projets innovants : Carenity s’engage pour les patients

Lire l'article
Quels symptômes sont les plus contraignants pour les patients ?

Quels symptômes sont les plus contraignants pour les patients ?

Lire l'article
La thèse de Damien de Carenity : la plasticité, ou quand le cerveau se rééduque

La thèse de Damien de Carenity : la plasticité, ou quand le cerveau se rééduque

Lire l'article
Les avantages de la téléconsultation

Les avantages de la téléconsultation

Lire l'article