«
»

Top

Pourquoi certains pensent encore que la fibromyalgie est une maladie psychosomatique ?

Publié le 18 juin 2021 • Par Candice Salomé

La fibromyalgie touche 1,6% de la population française. Dans plus de 80 % des cas, la fibromyalgie touche les femmes entre 30 et 55 ans. C’est une pathologie qui associe douleurs musculaires et articulaires permanentes, troubles du sommeil, fatigue chronique, troubles anxieux et symptômes dépressifs. Malheureusement, l’idée selon laquelle la fibromyalgie serait une maladie psychosomatique résonne encore.

Mais alors, qu’en est-il réellement ? Pourquoi certains pensent encore que la fibromyalgie est une maladie psychosomatique ?

On vous dit tout dans notre article !

Pourquoi certains pensent encore que la fibromyalgie est une maladie psychosomatique ?

La fibromyalgie est une pathologie se caractérisant par des douleurs chroniques, diffuses et persistantes qui peuvent s’aggraver par l’effort, l’humidité ou encore le froid. A ces symptômes s’ajoutent une sensation de brûlure diffuse et une fatigue profonde. Les personnes atteintes de fibromyalgie sont aussi nombreuses à souffrir de troubles digestifs, de troubles du sommeil, de troubles de la cognition ou encore de perturbations émotionnelles.

Les personnes souffrant de cette pathologie se plaignent d’avoir mal partout et ce, sans interruption, pendant des mois. Certaines stimulations, habituellement indolores, peuvent provoquer des douleurs et des douleurs normalement supportables peuvent être ressenties comme intenses.

Il existe deux types de fibromyalgie : la fibromyalgie primaire ou primitive (lorsque le patient n’est touché que par la fibromyalgie) et la fibromyalgie secondaire ou concomitante (lorsque le patient est atteint de plusieurs pathologies).

Quelles sont les causes de la fibromyalgie ?

Les causes de la fibromyalgie ne sont, à ce jour, pas encore complètement élucidées. Plusieurs hypothèses sont évoquées mais n’ont pas encore été validées.

Cette pathologie pourrait être le signe d’un dysfonctionnement au niveau des zones du cerveau en charge de la perception et de l’analyse de la douleur. 

Les patients touchés par la fibromyalgie sont sensibles à des stimulations qui sont normalement indolores. On appelle cela l’allodynie. Elles ressentent également la douleur plus rapidement et de façon plus intense. Cela s’appelle l’hyperalgésie. 

Certains scientifiques pensent que la fibromyalgie pourrait trouver son origine dans un défaut d’adaptation au stress

D’autres chercheurs suggèrent que les troubles du sommeil, symptômes largement observés dans la fibromyalgie, seraient présents bien avant l’apparition des symptômes douloureux et pourraient donc en être la cause. En effet, il est reconnu que le manque de sommeil réparateur entraîne des troubles dépressifs et une plus grande sensibilité à la douleur.

Enfin, certains scientifiques suggèrent que la fibromyalgie pourrait apparaître à la suite d’un traumatisme psychique comme un accident, une rupture ou encore un décès, ou à la suite d’un accouchement, d’un surmenage ou d’une infection sévère.

Plusieurs facteurs comme le stress, l’anxiété ou la perte de masse musculaire à cause de l’inactivité due aux douleurs pourraient entretenir une fibromyalgie déjà existante.

La fibromyalgie serait-elle une maladie psychosomatique ?

En 1992, la fibromyalgie fait son apparition dans la classification internationale des maladies de l’OMS

Malgré le fait que la fibromyalgie touche plus de 2 millions de personnes en France, elle reste une maladie peu connue et souvent méprisée y compris par le corps médical.

Selon le Docteur Jean-François Marc, rhumatologue, les causes de la fibromyalgie n’ont pas encore été découvertes et le diagnostic reste donc encore difficile à poser.

En effet, les douleurs et la fatigue sont des symptômes communs à tous les patients mais d’autres symptômes diffèrent d’un individu à l’autre. Cela rend le diagnostic encore plus complexe tant les cas sont particuliers.

Pourtant, depuis 2010, de nouveaux critères permettent aux médecins de poser un diagnostic plus précis.

La première étape consiste à éliminer toutes les autres maladies dont les symptômes sont aussi des douleurs diffuses.

Néanmoins, selon une étude canadienne, il y aurait encore 60% d’erreurs diagnostiques.

Les patients ne sont souvent pas pris au sérieux par le corps médical. La fibromyalgie a longtemps eu la réputation d’être purement psychosomatique.

Pourtant, selon le Docteur Charley Cohen, rhumatologue et auteur de “La fibromyalgie, un état douloureux enfin reconnu et pris au sérieux”, la fibromyalgie n’est assimilable à aucune maladie psychiatrique caractérisée

Dans 30 % des cas, les fibromyalgiques sont aussi traités pour dépression. La dépression reste un symptôme de la fibromyalgie et non l’inverse. A force de souffrir de douleurs, de ne pas être pris en considération, les patients finissent par subir la maladie au lieu de lutter contre celle-ci, cela conduisant bien souvent à un état dépressif.


Cet article vous a-t-il été utile ?

N’hésitez pas à partager et à réagir en commentaire !

Prenez soin de vous !


4
avatar Candice Salomé

Auteur : Candice Salomé, Rédactrice Santé

Créatrice de contenus chez Carenity, Candice est spécialisée dans la rédaction d’articles santé. Elle a une appétence particulière pour les domaines de la psychologie, du bien-être et du sport.

Candice est... >> En savoir plus

9 commentaires


elodiecarina
le 24/06/2021

Tout est dit dans cette article je suis tout à fait d'accord c'est tellement peinant de ne pas être pris en considération et être laissé sur le carreau sous prétexte qu'il n'y à rien sur les examens.


Lilie79
le 24/06/2021

Cet article très intéressant résume à lui seul ce que toute personne atteinte de la "Fibromyalgie" vit tous les jours. Il va être long le bout du chemin avant qu'un scientifique arrive à déterminer la ou les causes de cette maladie. Il faudrait déjà que les futurs médecins soient formés à cette maladie et quelle que soit leur spécialité future. Car honnêtement, raz-le bol de ceux qui méconnaissent cette maladie et qui se permettent sans cesse de dire que c'est dans la tête. Il est grand temps de faire changer les mentalités, nous sommes en 2021, un peu d'évolution quand même! Non seulement cette maladie s'impose dans ma vie mais en plus il faudrait subir les invraisemblables propos de certains médecins qui ne sont même pas en mesure de comprendre ce que je vis, c'est navrant sincèrement. Heureusement que ma positivité me fait avancer.  Dans cette situation, il faut apprendre à se faire confiance et ne compter que sur les "vraies" personnes qui vous apportent un réel soutien. Savoir s'écouter, écouter les besoins de notre corps. Courage à celles et ceux qui me comprendront. Belle soirée!


Coco22
le 24/06/2021

Cet article est très révélateur 

quand on dit que la fibromyalgie est une maladie psychosomatique j’ai envi de leur envoyer mes douleurs et de leur dire vit avec ça et puis essaie de te faire soulager et écouter par un médecin et après tu comprendras.

je crois que dans tous les cas il faut rester positif même si c’est usant de souffrir.

par contre une chose il faut aussi savoir s’écouter pour ne pas passer à côté de maladies plus graves.

avec mes douleurs je pensais que c’était la fibromyalgie et maintenant je souffre autant de la fibro que de l’arthrose 

je vous souhaite bon courage à tous


Titoucloclotom
le 25/06/2021

La vie de fibromyalgique est un enfer à combattre chaque jour, il faut avancer péniblement, dés le réveil, jusqu au coucher, des douleurs qui vous détruisent physiquement et moralement.

On ne parle pas assez de cette maladie qui reste comme un tabou...

Chaque jour faire semblant d aller bien pour la famille pour les collègues alors que vous avez envie d hurler votre douleur qui engendre un grand mal être dont beaucoup de monde semble indifférent...

J ai la chance d être suivi par une femme médecin dans un centre anti douleurs qui est très professionnelle et reconnaît cette maladie à part entière, je ressors chaque fois ressourcée après la consultation car je suis écoutée,entendu, comprise...

Ma vie ressemble aux montagnes russes, je ne sais jamais à quoi ressemblera la journée, la douleur est parfois supportable, souvent très vive mais j essaie de rester maître du jeu...afin de rester vivante!

La fibromyalgie n est malheureusement pas dans notre tête mais au plus profond de notre corps.

Il faut garder l espoir que des traitements aboutissent et que cette maladie soit reconnue par tous et faire qu on en parle davantage dans les médias, les émissions de santé...

Courage à tous les malades de la fibro et gardez espoir.


Véroniquefab
le 26/06/2021

Bonjour, je viens d'être diagnostiquée par mon rhumatologue, il y a un mois environ. Je suis repartie avec un traitement pour la douleur sans aucune explication sur la maladie. Alors la première chose que j'ai pensé, c'était que c'était dans ma tête. Quand je l'ai annoncé à mon médecin traitant, il a dit : à quand même ! Lui se doutait bien de quelque chose. Je fais des épisodes dépressifs, et je suis atteinte d'une PR non stabilisée par les traitements. Pendant le confinement, j'ai eu de très gros chocs, j'ai perdu ma chienne, le lendemain il fallait accompagner ma fille de 17 ans pour abréger les douleurs de la sienne et le lendemain c'était son papa et ex-mari qui décédait. Quelques temps après, c'est mon compagnon actuel à qui on annonçait un cancer de l'oesophage. Ça fait un peu beaucoup à encaisser. Donc je suis assez contente d'avoir un nom sur toutes ses douleurs, même si pour le moment, rien ne peut les soulager.

Vous aimerez aussi

La fibromyalgie est-elle une maladie auto-immune ?

Fibromyalgie

La fibromyalgie est-elle une maladie auto-immune ?

Lire l'article
Interdire le cannabis thérapeutique, un refus de soins ?

Fibromyalgie

Interdire le cannabis thérapeutique, un refus de soins ?

Lire l'article
Le cannabis thérapeutique, autorisé à la fin de l'année 2018 ?

Fibromyalgie

Le cannabis thérapeutique, autorisé à la fin de l'année 2018 ?

Lire l'article
Voir le témoignage

Fiche maladie