«
»

Top

Essais cliniques : une mise en œuvre facilitée

Publié le 5 oct. 2018 • Par Louise Bollecker

Essais cliniques : une mise en œuvre facilitée

Le Parlement vient d'adopter une proposition de loi qui vise à réduire le délai d'évaluation éthique des essais cliniques

 

essais cliniques 

Les comités éthiques, qu'est-ce que c'est ?

Les Comités de protection des personnes (CPP) sont chargés d'émettre un avis préalable à toute recherche impliquant la personne humaine. Depuis fin 2016, les CPP sont attribués à chaque projet par tirage au sort, afin de lutter contre les conflits d'intérêt. On en compte 39 en France, composés de bénévoles parmi lesquels des médecins, des juristes, des spécialistes de l'éthique, des représentants de patients... Le problème ?  Les délais moyens d'examen par les CCP sont de 71 jours, soit 15 de plus que les délais légaux. Cela retarde la mise en œuvre des essais cliniques et porte atteinte à l'attractivité de la France comme terre d'accueil des traitements les plus innovants.  

Raccourcir les délais grâce à cette nouvelle proposition de loi

Si le mode de tirage au sort des CPP n'est pas remis en cause, ce dernier ne se fera plus sur l'ensemble des Comités : le tirage au sort tiendra compte des disponiblités et des compétences de chacun par rapport au dossier concerné. Faute de disposer de spécialistes compétents dans tel ou tel domaine, les CPP sont, en effet, souvent dans l'incapacité de rendre leur avis dans le délai imposé.

Qui a voté la loi ?

À titre informatif, cette proposition de loi, adoptée en mai à l'Assemblée nationale, a été votée par le Sénat sans modification, à mains levées : elle a reçu le soutien des Républicains, centristes, LREM, RDSE à majorité radicale et Indépendants. Le CRCE à majorité communiste s'est prononcé contre et le PS a choisi l'abstention. Elle est donc considérée comme définitivement adoptée.

La ministre de la Santé Agnès Buzyn avait salué en commission "une excellente initiative" allant dans le sens d'un accès "dans les meilleurs délais aux traitements innovants". 

 

Et vous, qu'en pensez-vous ?
Seriez-vous prêt à suivre un essai clinique ? 

AFP

avatar Louise Bollecker

Auteur : Louise Bollecker, Community Manager France & Content Manager

Community Manager de Carenity en France, Louise est également rédactrice en chef du Magazine Santé pour proposer des articles, vidéos et témoignages centrés sur le... >> En savoir plus

45 commentaires


le 17/12/2018

je suis volontaire pour participer à toutes experimentations sur la maladie de parkinson


bsaid50
le 19/12/2018

Bonjour 

Voilà un petit steak pour tout le monde ,  j' espères qu'il soit à vos goûts .

Le steak des abeilles

Le pollen est nommé par certains le « steak des abeilles » pour sa richesse en protéines : 20% soit la même valeur que celle de la viande.  On y trouve la plupart des acides aminés essentiels : tryptophane, leucine, lysine…
Ces protéines présentent l’avantage d’être immédiatement biodisponibles, donc assimilables et efficaces.

D’un très grand intérêt nutritionnel, on y trouve, en plus des protéines :

 18% d’eau
 18% de substances cellulosiques
 27% de glucides : amidon, lactose, saccharose, glucose, fructose
 5% de lipides poly-insaturés
 5% de sels minéraux et oligo-éléments : calcium, chlore, cuivre, fer, magnésium, manganèse, phosphore, potassium, sélénium, zinc…
 des enzymes
 de la provitamine A, toutes les vitamines du groupe B, des vitamines C, D et E
 une hormone de croissance
 des substances antibiotiques
 des antioxydants (caroténoïdes, lutéine, zéaxanthine, rutine…)
 et des substances capables de réduire le cholestérol et le sucre en excès.

Le pollen est connu depuis fort longtemps, mais sa consommation par l’homme est assez récente car elle remonte à une trentaine d’années seulement en Occident.
Il n’a pas été l’objet de beaucoup d’études mais on sait quand même que c’est un excellent fortifiant, stimulant et vitalisant : il est donc indiqué pour réduire la fatigue physique comme intellectuelle  (surtout en hiver), en cas d’anorexie, amaigrissement lié à une maladie, rachitisme et ostéoporose (il stimule la croissance osseuse), retard de croissance (grâce aux acides aminés arginine, proline, cystine, sérine, tyrosine) et de vieillissement (grâce au sélénium).

Bonne journée à toutes et  à tous 

AMICALEMENT


bsaid50
le 20/12/2018

@Serenity1996 @Serenity1996 

Salut tout le monde 

Le venin d’abeille, toujours redouté pour ses effets douloureux et parfois mortels, est pourtant porteur de bienfaits pour la santé bien connus depuis fort longtemps, notamment en Grèce et Chine antiques.                                                              C 'est la seule ou la meilleure  solution contre la SEP ET TOUT AUTRE AUTO IMMUNE 

COURAGE ET BONNE FÊTÉ 


bsaid50
le 22/12/2018

@Serenity1996 

Bonjour et

                                             Joyeux   heureux  noël  !!  


fadada
le 24/12/2018

Joyeux NOEL à tous et toute

Vous aimerez aussi

Vitamines et maladies chroniques : on vous aide à démêler le vrai du faux.

Vitamines et maladies chroniques : on vous aide à démêler le vrai du faux.

Lire l'article
Le burnout, qu’est-ce que c’est ?

Le burnout, qu’est-ce que c’est ?

Lire l'article
Journée mondiale du don du sang : quelle est l'histoire de la transfusion sanguine et du don de sang ?

Journée mondiale du don du sang : quelle est l'histoire de la transfusion sanguine et du don de sang ?

Lire l'article
Covid-19 : tout savoir sur le virus et les différents variants !

Covid-19 : tout savoir sur le virus et les différents variants !

Lire l'article