Causes et facteurs de risque de l'insuffisance rénale

Les causes des insuffisances rénales sont nombreuses et variées mais on reconnaît certaines maladies associées, confondant certains symptômes.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg

Les causes des maladies rénales peuvent être très variées. Certaines causes sont héréditaires alors que d’autres sont acquises ou se développent avec l’âge. De manière générale, le médecin soupçonnera une insuffisance rénale chez un diabétique, un hypertendu, une personne âgée ou chez quelqu’un qui présente des troubles urinaires.

On associe le plus souvent aux insuffisances rénales le diabète et l’hypertension.
L’hyperglycémie chronique due au diabète affecte progressivement les glomérules rénaux, unités de filtration du rein. Ce phénomène apparaît souvent après plus de 20 ans de diabète. Avec le temps, le rein perd sa fonction et on peut retrouver dans les urines des taux élevés d’albumine qui ne se retrouve normalement pas dans les urines. L’insuffisance rénale constitue une des complications majeures du diabète à tel point que 40% des insuffisants rénaux sont également diabétiques.

Tout comme le diabète, l’hypertension est une des causes principales d’insuffisance rénale. La pression exercée au niveau des artères des glomérules détériore progressivement le rein et lui fait perdre peu à peu ses fonctionnalités.

D’autres pathologies aussi impliquées dans l'insuffisance rénale

On retrouve :
- la glomérulonéphrite (inflammation localisée des filtres rénaux) ;
- la polykystose rénale (maladie héréditaire du rein) ;
- certaines malformations de la vessie ou de l’uretère ;
- les calculs rénaux ;
- l’obstruction des voies urinaires ;
- les infections urinaires ;
- la néphropathie de reflux ;
- les causes iatrogènes (causées par des médicaments) ou d’addiction aux drogues.

L’insuffisance rénale apparaît très souvent dans les effets indésirables des notices des médicaments. Par son rôle de filtre, le rein est constamment soumis aux molécules toxiques que rejette l’organisme.

Article rédigé sous la supervision du Pr. Christophe Legendre, MD, service de transplantation adulte à l’hôpital Necker à Paris.

Sources : International Diabete Foundation : diabète et maladies rénales Mars 2010, 2003

Vous souhaitez en savoir plus concernant cette maladie ?

Rejoignez les 150 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie
ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

Rejoindre

C'est gratuit & anonyme