Compagnon de femme bipolaire de type II, besoin de vos conseils

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/trouble-bipolaire.jpg

Patients Trouble bipolaire

3 réponses

31 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

 Bonsoir,

J'aurais dus effectuer cette démarche bien avant, mais il faut parfois être au pied du mur pour comprendre.

Rapidement, cela fait + de 8 ans que j'étais avec ma compagnes (on a tout les deux 26 ans) qui à été diagnostiqué bipolaire de type 2 suite à une dépression + une TS dû à un stress lors de ses études il y a 1 ans et demi.

Après avoir passé 2 ans plus ou moins en dépression, cet été suite a des RTMS + Heskétamine elle en ai sortis. Mais fin juin et juillet elle a fait sa première phase hypomaniaque. Nos amis relativistaient beaucoup sont comportements alors que je voyais clairement que sont comportement n'était pas normal.

J'ai faillit la quitter à ce moment la, car beaucoup trop difficile pour moi à vivre. Tout en sachant qu'elle voulait me demander en mariage début juin.

Au final nous discutions et nous continuons ensemble. Malheureusement j’étais dans le déni par rapport a pas mal de trauma me concernant, et je me suis mis en mode survie. Je me suis mis à consulté un psy qu'après la rupture.

J'ai l'impression que très vite elle est remontée, et a recommencée à sortir et boire beaucoup. Puis a prendre des drogues (MDMA,EXCTA, etc).

Elle disait vouloir une liberté absolue et zéro contrainte. Cet ainsi que fin octobre en voulant parler de mon mal être elle à décider de rompre avec moi.

Elle me reproche d'avoir pris un rôle de soignant depuis sa TS (ce qui, avec du recul, est vrai, je n'ai pas su faire la pars des choses) et de ne plus m'aimer.

Depuis elle sorts tout les week-end avec ma sœur (qui est aussi sa meilleur amie, c'est toujours mieux d'avoir des triangles relationnel compliqué hein...) en prenant de la drogue (excta, MDMA, Coke), ne prends pas forcément ses médocs. DE plus sa libido est monté en flèche, et elle couche avec d'autres mecs.

Pour la précision, je nous ai acheté une maison dont je récupère les clés le premier décembre.

Je suis tiraillé, car je fais mon travail de deuil sur notre relation. MAIS, je me dis que c'est peut être qu'une phase, et qu'elle va réaliser ce qui passe.

J'avais besoin d'en parler, et savoir si vous aviez eu des expériences similaires ? Je tiens à préciser que je l'aime toujours autant, même si elle dit être sûr de ne plus m'aimer.

Début de la discussion - 22/11/2021

Compagnon de femme bipolaire de type II, besoin de vos conseils


Posté le

J'ajoute, que par dessus tout cela, elle a des TCA qui sont revenu en force et re fume de nouveau ( presque 3 paquets par jours).

Compagnon de femme bipolaire de type II, besoin de vos conseils


Posté le

Bonjour @Chevalery‍, 

Je vous remercie de l'ouverture de ce sujet. 

Je vous joins plusieurs liens de discussions ouvertes sur le même sujet et vous invite à partager vos ressentis avec les autres membres qui vivent des situations similaires : @SCHMEUH‍, @Foudingodamour‍, @coquillage56‍, ...

- Ma concubine, bipolaire, a quitté la maison, que dois-je faire ?
- Bipolaire type 2

Belle journée, 
Claudia de l'équipe Carenity

Compagnon de femme bipolaire de type II, besoin de vos conseils


Posté le

@Chevalery Bonjour, pour avoir été amoureux d'une femme en déni de bipolarité, qui m'a quitté du jour au lendemain et sans explication, j'ai dû accepter de penser que maladie ou pas: chacun a le droit de ne plus aimer l'autre, sans autre raison suffisante que la sienne, qui est justement de ne plus aimer.

C'est très difficile à admettre évidemment quand on a un vécu ensemble. Et je n'ai plus eu de contact, sauf des reproches un an après, quand elle a transformé ma quête a posteriori de la rupture auprès de ses parents, de son médecin traitant, du forum Carenity pour raconter mon histoire et chercher de l'aide: comme si j'étais responsable de la rupture, et me la reprochait! De spectateur désolé, je suis devenu accusé en plein désarroi.

Je n'ai pas tenu, et ai dû me faire aider psychologiquement.

Votre compagne goûte aux excès et finira aussi par goûter à la dépression proportionnelle qui les suivra. Peut-être, vous pourrez reprendre contact. Si elle ne prend ses traitements, et n'a d'hygiène de vie... Ce sera difficile pour elle comme pour vous. Peut-être votre soeur sera un garde-fou, qui pourra vous informer. Je vous invite à prendre conseil auprès d'un psy, pour vous aider à encaisser ou à réagir comme il faut avec une personne comme elle.

J'essaie toujours de lui donner des nouvelles épisodiquement, sans retour, en vain peut-être. Mais je crois encore que notre histoire a dû lui laisser des traces, et qu'il reste sûrement quelque chose qui se réveillera suffisamment, pour reprendre contact, et transformer en amitié, une relation qui promettait tellement. En attendant: le temps passe, casse, et lasse.

Quand quelqu'un ne veut pas se soigner... On ne peut le sauver malgré lui. Il n'y a que sa propre mise en danger qui pourrait vous aider pour appeler des secours et la faire hospitaliser en urgence.

Sachez vous préserver à tout point de vue. Courage, et je vous souhaite de tenir bon dans votre sincère engagement.

Discussions les plus commentées