«
»

Top

Quel est l’impact de la polyarthrite rhumatoïde au quotidien ? Les membres Carenity répondent !

Publié le 30 nov. 2021 • Par Candice Salomé

Selon la HAS, la polyarthrite rhumatoïde touche environ 180 000 individus soit 0,3 % de la population française. La polyarthrite rhumatoïde est une maladie inflammatoire chronique sévère qui touche les articulations. Elles se détruisent progressivement entraînant, à terme, un handicap. 

Mais alors, quelles sont les répercussions de la polyarthrite rhumatoïde sur les patients dans leur quotidien ? Comment se manifestent les poussées de polyarthrite rhumatoïde ? Que font les patients pour y remédier ? Que conseillent les experts ? 

Nous avons lancé une grande enquête en France, au Royaume-Unis et aux Etats-Unis afin de recueillir l’avis et les ressentis des membres Carenity ! 

Découvrez vite leurs réponses ! 

Quel est l’impact de la polyarthrite rhumatoïde au quotidien ? Les membres Carenity répondent !

132 membres ont répondu à notre grande enquête en France, aux Etats-Unis et au Royaume-Uni 

Nous avons mené une enquête du 2 au 21 novembre 2021 à laquelle ont participé 132 membres de la communauté Carenity atteints de polyarthrite rhumatoïde en France, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. 

94% d’entre eux ont été diagnostiqués de la polyarthrite rhumatoïde par un professionnel de santé et 6% sont en cours de diagnostic.

editor_meta_bo_img_5d1324c90c841651cf1a89656f42919f.png

Dans une majorité des cas, le diagnostic des membres Carenity est, soit récent (entre 1 et 3 ans pour 35%), soit bien plus ancien (plus de 10 ans pour 32% des membres). 

editor_meta_bo_img_4cd5d275b20a5145a261057940efa607.png

Pour 59% des membres Carenity, le diagnostic de la polyarthrite rhumatoïde s’est fait entre 40 ans et 60 ans

Les premiers signes de la polyarthrite rhumatoïde : des douleurs articulaires principalement situées au niveau des mains 

Nous leur avons demandé quels ont été les premiers signes de la maladie. A cette question les membres ont répondu :  

  • Des douleurs articulaires pour 85% d’entre eux, 
  • Une sensation de “blocage” des articulations pour 58% des membres Carenity, 
  • Des gonflements de certaines zones pour 55% des répondants. 

Certains ont également ressenti une fatigue intense, des rougeurs sur la peau au niveau des douleurs ou encore une sensation de jambes lourdes

editor_meta_bo_img_68ab7b5a328ef3f51dc7d9d22747466f.png

Les mains ont été les premières articulations touchées (78%) suivie par les poignets (47%) et les pieds (45%). Les répondants de l’enquête ont, en moyenne, vu leurs douleurs s’étendre sur au moins 3 zones différentes dès l’apparition de la maladie. 

Les complications de la polyarthrite rhumatoïde : une fatigue intense et un syndrome sec 

Les conséquences de la polyarthrite rhumatoïde, en dehors des symptômes bien connus de cette maladie, sont nombreuses.

>> Pour en savoir plus de la polyarthrite rhumatoïde, ses symptômes, son diagnostic et ses traitements, cliquez ici << 

Nous avons interrogé les membres sur les complications de la maladie sur leur état de santé. Voici leurs retours : 

editor_meta_bo_img_12c41cf59cf427cd4fb570f1259eb8da.png

La quasi-totalité des répondants ressentent une fatigue importante liée à la polyarthrite rhumatoïde. 39 % d’entre eux sont sujets à des déformations articulaires, 37% sont touchés par un syndrome sec au niveau des yeux et de la bouche (aussi appelé syndrome de de Gougerot-Sjögren) et 27% sont touchés par des nodules rhumatoïdes (irrégularités des tissus observées sous la peau, sous la plèvre ou dans la membrane synoviale).  

Les membres ayant répondu “Autre” à cette question ressentent, pour la majorité, des douleurs diffuses situées à la mâchoire, au niveau du dos et des épaules mais encore au niveau des poignets. 

L’impact au quotidien de la polyarthrite rhumatoïde : les activités physiques sont mises de côté 

Nous avons également questionné les membres Carenity sur l’impact de la polyarthrite rhumatoïde dans leur quotidien. Les symptômes ont très fortement pénalisé les patients. Leur vie quotidienne a été grandement impactée : 

editor_meta_bo_img_d24143acbd64bde7f10fd41108e9e2cd.png Impact sur les activités physiques – 84% 

editor_meta_bo_img_f524429ba0a5d3a5fbd466b7886877d1.png Impact sur le moral – 83% 

editor_meta_bo_img_c7452c3e9675fb72f5ef7e0c87d7c334.png Impact sur les loisirs – 62% 

editor_meta_bo_img_677deba5156e73a6347396505b45e648.png Impact sur la vie professionnelle – 57%

editor_meta_bo_img_f604b1ca55f715ae676dbad567d2b77a.png Impact sur la vie sociale – 55% 

editor_meta_bo_img_5c97f14ea11ced1fe9de380c17bec9c0.png Impact sur la vie intime – 48% 

editor_meta_bo_img_04ffba51536305143da31ee95d8a65f4.png Impact sur la vie familiale – 48%

Les traitements non médicamenteux de la polyarthrite rhumatoïde : le choix des répondants 

Les objectifs du traitement de la polyarthrite rhumatoïde sont multiples. D’une part, le traitement symptomatique diminue la douleur et l’inflammation et améliore alors le confort de vie des patients. D’autre part, le traitement de fond ralentit l‘évolution de la maladie et permet ainsi d’éviter l’apparition de complications (articulaires et extra-articulaires). 

>> Pour en savoir plus sur les traitements médicamenteux de la polyarthrite rhumatoïde,
découvrez vite la fiche maladie << 

Néanmoins, en parallèle des traitements médicamenteux, les membres Carenity optent également pour des médecines alternatives ou choisissent de modifier leur hygiène de vie. 

editor_meta_bo_img_db43a7494a4a83f4bda8f8f15882eb15.png

En effet, ils sont 45% à pratiquer une activité physique adaptée, 43% ont modifié leur alimentation, 31% ont recours à des séances de kinésithérapie, 19% ont un suivi psychologique, 17% portent des chaussures adaptées, et 16% d’entre eux ont recours à l’ergothérapie et/ou à la balnéothérapie. 

Les conseils des experts pour mieux vivre avec la polyarthrite rhumatoïde 

Pratiquer une activité physique adaptée

Lorsque l’on est atteint de la polyarthrite rhumatoïde, il faut s’efforcer de conserver une activité physique suffisante tout en évitant de solliciter inutilement les articulations, particulièrement au moment des poussées inflammatoires

Les activités physiques à adopter régulièrement peuvent être : la marche, le vélo ou la nage, mais toujours à son rythme. Si les douleurs se réveillent lors de l’activité, il ne faut pas se décourager mais plutôt attendre la rémission de ces douleurs

Il est recommandé de faire une courte séance de gymnastique chaque jour. En effet, la gymnastique des mains peut préserver la souplesse des articulations des doigts et des poignets. La gymnastique ciblée aux jambes permettra, quant à elle, d’entretenir la force des muscles qui assurent une position debout solide et une marche assurée. 

Se mettre au repos lors des poussées

Au cours d’une poussée, les articulations atteintes doivent être mises au repos. L’inflammation, se traduisant par des douleurs et un gonflement articulaire, fragilise l’articulation qui risque de se déformer à l’effort. Il est donc recommandé de prendre certaines précautions en attendant que les médicaments agissent. 

Ainsi, l’articulation enflammée doit être sollicitée le moins possible durant la journée et mise au repos en position correcte la nuit. La bonne position n’est pas celle qui réduit le plus les douleurs. Elle doit d’abord préserver la fonction en évitant l’enraidissement invalidant de l’articulation

Surveiller son alimentation

L’alimentation est un domaine qui fait l’objet de nombreuses recherches mais rien n’a encore été prouvé. En effet, il n’existe pas de régime alimentaire standard à tous les patients. Cependant, il est nécessaire de respecter certaines règles hygiéno-diététiques et, il est recommandé, de consulter, au moins une fois, un spécialiste de la nutrition

Chez un patient touché par la polyarthrite rhumatoïde, on observe fréquemment une fonte musculaire et une ostéoporose qui peuvent être dues à l’inflammation, à l’inactivité ou encore à un traitement par cortisone à forte dose. 

L’alimentation peut alors contribuer à prévenir ces complications voire à restaurer un bon état musculaire et osseux. Un régime riche en calcium et un apport suffisant en vitamine D contribuent ainsi à prévenir la fonte musculaire et l’ostéoporose, en complément d’une activité physique régulière. 


Cet article vous a-t-il été utile ? 

Cliquez sur j’aime ou partagez votre ressenti et vos interrogations avec la communauté en commentaire ci-dessous !  

Prenez soin de vous !  


40

Sources :
Enquête Carenity menée du 2 au 21 novembre 2021 en France, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis 
Polyarthrite rhumatoïde : traiter tôt pour protéger ses articulations, Pourquoi Docteur 

avatar Candice Salomé

Auteur : Candice Salomé, Rédactrice Santé

Créatrice de contenus chez Carenity, Candice est spécialisée dans la rédaction d’articles santé. Elle a une appétence particulière pour les domaines de la psychologie, du bien-être et du sport.

Candice est... >> En savoir plus

3 commentaires


marcel75016
le 13/12/2021

TOUT CECI EST BIEN   malade depuis  20 ans  je suis balade de traitement a autre traitement    et de médecin a autre médecin qui souvent sont hors info médical et pour les spécialiste   c est identique    parcours chaotique   

et pour arranger le tout suite a des douleurs genoux j ai eu une injection  corticoïdes  dans  un genoux  faites par un docteur  dans un hôpital   sans prélèvement du pue résultat destruction  partiel du cartilage  genoux  

erreurs d un médecin  arrêtant  le xarelto résultat  embolie pulmonaire deux fois 

sur une des hospitalisations  séjour en gériatrie  comme c était des anciens et par manque de place  on servait des steak haches  constituer de déchets os et gras etc   suite ma plainte aux infirmières  j ai eu des explications sur l a gestion  de l hôpital et la caisse noir de la direction     

donc je tiens  debout  en gérant moi même  la maladie  traitement de fond anti tnf  cortisone injection anti diabète et pommade et massage de qualité  

 pour la kine  j ai eu droit a la merde flottant sur le bassin d évolution en clinique  la totale 

pour le covid  je suis a la troisième injection  pfizzer  arn messager qui fonctionne bien  un peu de mal de tète   il faut faire ces injections  les chercheurs vont trouver la solution  mais il faut du temps    

devant le nombre de merde du a l interjection des intervenants  qui ont rien a faire je pouvais    rester dans mon coin      je participe a la mise en cause des labos concernant le covid et son traitement  car  a bout  bon nombre de dirigeants  ont écouter et  vu les preuves accablantes    aujourd’hui  ces responsable sont poursuivis pour crime contre l humanité et ce n est pas un fake    on en parle pas  pour éviter  des soucis  on décide de déclencher la procédure secret défense   mais messieurs les dirigeants et patron des labos comment aller vous faire contre l alliance des dirigeants et  religions  y compris  islam qui sont pas leur  club   

vos actionnaires ce sont eux que vous attaquez avec vos  propositions médicales car ouvrir la boite de pandore du covid c est pas malin surtout  par un pays dirige par des cingles       il y a le peuple   mais lui aussi va finir par vous rejetez 

      


Christy1957
le 18/12/2021

Bonjour,

Vous êtes violent dans votre message  et, je le comprend aussi, il est vrai lorsque l'on a une maladie on est un peu seul et on sert de cobaye face notre détresse. Mais il faut savoir toujours aller de l'avant et  s'entêter,  ce qui nous aide à avancer. 

Ne  restez pas seul, mettez vous dans une association, gym, marche, ordi, jeux cela aide et on est moins focalisé sur notre nous et l'ouverture vers les autres c'est important, les relations amicales aident beaucoup. 

Je vous souhaite de bonnes fêtes et à bientôt vous lire. 

Christy


picpic
le 25/12/2021

Bonjour ,en pleine crise en ce jour de Noel et de mon anniversaire , pas piquousée à ce jour ni testée , inutile d"aggraver mon système immunitaire déjà bien défaillant  avec une maladie auto -immune , inutile d'en rajouter  !Bonne journée à toutes et tous 

Vous aimerez aussi

Qu’est-ce qu’une biothérapie ? Spécial maladies inflammatoires

Polyarthrite rhumatoïde

Qu’est-ce qu’une biothérapie ? Spécial maladies inflammatoires

Lire l'article
Comment diagnostiquer la polyarthrite rhumatoïde ?

Polyarthrite rhumatoïde

Comment diagnostiquer la polyarthrite rhumatoïde ?

Lire l'article
Comment suivre l’évolution de sa polyarthrite rhumatoïde ?

Polyarthrite rhumatoïde

Comment suivre l’évolution de sa polyarthrite rhumatoïde ?

Lire l'article
Témoignage photo : garder espoir malgré les effets secondaires des traitements contre la polyarthrite rhumatoïde

Polyarthrite rhumatoïde

Témoignage photo : garder espoir malgré les effets secondaires des traitements contre la polyarthrite rhumatoïde

Lire l'article

Discussions les plus commentées

Fiche maladie