«
»

Top

SEP et cannabis thérapeutique : quels sont les usages des patients en France et en Espagne ?

Publié le 3 janv. 2020 • Par Louise Bollecker

Evaluer la consommation de cannabis à des fins thérapeutiques dans la SEP, évaluer son impact sur les symptômes des patients et comparer les résultats entre deux pays aux législations différentes - la France et l’Espagne, tel était l'objectif de l'enquête Carenity, menée d'avril à juillet 2019 sur nos plateformes françaises et espagnoles.

SEP et cannabis thérapeutique : quels sont les usages des patients en France et en Espagne ?

Sujet de société qui suscite la polémique, l'expérimentation du cannabis thérapeute divise et intrigue. Mais qu'en pensent véritablement les patients eux-mêmes ? Nous avons demandé l'avis des membres de Carenity qui en consomment déjà.

La France et l'Espagne, deux pays aux législations différentes

Afin de comprendre les usages des patients vis-à-vis du cannabis thérapeutique, nous avons choisi d'analyser deux pays aux législations très différentes. La France interdit la production, la fabrication, le transport, l'importation, l'exportation, la détention, l'offre, la cession, l'acquisition ou l'emploi de cannabis thérapeutique ; elle autorise seulement les variétés de Cannabis sativa L. qui ont une teneur en delta-9-tétrahydrocannabinol inférieure à 0,20%. Si l'Espagne interdit le cannabis à des fins commerciale, elle autorise la culture à des fins personnelles (consommation personnelle et utilisation à d'autres fins que la vente ou le commerce). 

Le profil des répondants à notre enquête

Les patients atteints de SEP qui ont répondu à notre enquête sont majoritairement des femmes (73%) et ont en moyenne 47 ans. Leur diagnostic a été posé il y a 12 ans en moyenne. 

type de SEP

Une majorité des répondants est atteint de SEP-RR, c'est-à-dire de sclérose en plaques récurrente-rémittente. Elle est caractérisée par des moments d'apparition de nouveaux symptômes ou d'aggravation des symptômes existants, que l'on appelle des poussées, suivis par des périodes de rétablissement. Les poussées peuvent entraîner des troubles persistants, même une fois en rémission. Il s'agit de la forme la plus fréquente de la maladie.

sévérité de la sep

Nous avons également cherché à mesurer la sévérité de la maladie de nos répondants, afin d'évaluer le rapport entre usage du cannabis et sévérité des symptômes. Seuls 5,5% des répondants ne jugent pas leur maladie sévère ; près de 12% doivent en revanche utiliser une canne pour se déplacer et 73% sont atteints de spasticité musculaire comme conséquence de leur sclérose en plaques. 

La douleur causée par la sclérose en plaques

douleur sclérose en plaques

La SEP entraîne des niveaux de douleur variés chez nos répondants. Le score moyen de douleurs est de 4,1/10. 37% des répondants ont mis une note supérieure ou égale à 6/10. 

L'utilisation du cannabis thérapeutique

22% des répondants à notre enquête utilisent du cannabis thérapeutique. Il est important de noter que la législation ne semble pas avoir d'effet sur ce nombre, puisque 23% des répondants français déclarent en utiliser, contre 20% des répondants espagnols. En moyenne, les patients en consomment depuis près de 4 ans. On note en revanche que les hommes en consomment plus que les femmes. Plus la SEP est sévère et plus la consommation augmente.

La forme utilisée

forme de cannabis

Contrairement au nombre de consommateurs, la législation a ici un effet sur la forme de cannabis utilisée ; les médicaments étant autorisés en Espagne, ils sont bien plus utilisés qu'en France (41% vs 5%). L'herbe (et résine) est toutefois largement utilisée dans les deux pays. 

La fréquence de consommation

Il n'y a pas non plus de différence significative quant à la fréquence d'utilisation : 70% en utilisent au moins une fois par jour (69% en France et 72% en Espagne), 18% au moins une fois par semaine, 5% au moins une fois tous les 6 mois et 5% moins d'une fois tous les 6 mois.

Quelle est l'efficacité du cannabis thérapeutique ?

Sur la vie quotidienne en général

vie quotidienne cannabis thérapeutique

Les répondants soulignent un apport positif de l’usage du cannabis aussi bien sur le quotidien en général (77%) que sur leur moral (66%) et les vies professionnel, sociale, familiale et intime à plus de 41%.

Sur les symptômes de la SEP en particulier

symptomes sep et cannabis

Les répondants soulignent un apport positif de l’usage du cannabis sur de nombreux symptômes de la SEP, majoritairement sur les troubles de sommeil et spasticité (76%) mais aussi sur leurs troubles de la sensibilité (60%) et fatigue (56%). 68% des répondants sont convaincus que le cannabis est plus efficace pour lutter contre la douleur que les antidouleurs habituels, ce qui a permis à 65% d'entre eux de réduire leur consommation de médicaments. 75% déclarent ne pas se sentir dépendants : ils n'ont pas noté d'augmentation de leur consommation avec le temps, ni en quantité, ni en fréquence.

Quel avenir pour le cannabis thérapeutique ?

En France, l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) a autorisé l'expérimentation du cannabis thérapeutique ; l'Assemblée nationale a donné son accord en octobre 2019. L'expérimentation devrait durer 2 ans, auprès de près de 3000 patients souffrant de maladies graves pour qui les principes actifs comme le THC et le CBD peuvent être utiles.

 

Et vous, qu'en pensez-vous ? Êtes-vous favorable à une légalisation du cannabis à des fins médicales ? Avez-vous déjà essayé ?

--

Cette enquête a été menée auprès des membres Carenity atteints de SEP et résidant en France ou en Espagne, du 11 avril au 7 juillet 2019. 641 questionnaires ont été complétés.

avatar Louise Bollecker

Auteur : Louise Bollecker, Community Manager France & Content Manager

Community Manager de Carenity en France, Louise est également rédactrice en chef du Magazine Santé pour proposer des articles, vidéos et témoignages centrés sur le... >> En savoir plus

60 commentaires

Orchidéessauvage
le 27/02/2020

Clemastine pour reconstruire la myéline,  c'est encore à l'étude et chez nous fin 2020 

cotcinelle
le 01/03/2020

@raymondfougerolle Avant un nouveau changement de ministre de la santé, Agnès Buzin a demandé un rapport que Marissol Touraine à déjà demander ! Vive les lobbys pharmaceutiques ! 

Un essai, uniquement avec 38 centres anti-douleur va durée 3 ans : 6 mois pour former le personnel + 2 ans d'essais + 6 mois de rapport. Cet essai devait commencer le 1er janvier 2020, puis à était reculé au 1er juin 2020 et enfin au 1er septembre 2020 ! On devrait donc avoir accès légalement et au plus tôt au cannabis thérapeutique en octobre 2023 !!!!!!!

Au fait, le personnel des centres anti-douleur ne sont au courant d'aucunes formations.

@Dominique.1 après avoir lu ton message, je trouve que tu a bien raison de garder tes 12 points ! Je ne voudrais pas que tu tue quelqu'un que j'aime sur la route ! Moi aussi j'en ai 12 mais comme la maladie m'a mise dans un fauteuil roulant, ça me fait une belle jambe ! Souffrir ou conduire il faut choisir ! Et si je pouvais encore conduire, je n'aurais surement pas fait le même choix que toi, les gens qui souffrent ne peuvent même plus conduire. A bon entendeur, aussi !

cotcinelle
le 01/03/2020

@Aliane peut-on se fournir en France avec l'assurance d'un produit fiable ? Merci !

cotcinelle
le 01/03/2020

@Frodine où peut-on se fournir ce CBD en goutte? Merci d'avance !

Aliane
le 01/03/2020

@coccinelle Je ne sais pas trop comment trouver un produit fiable.  En attendant de pouvoir  me procurer du cannabis thérapeutique autorisé je suis pourvue par des amis compatissants qui font pousser leur plante dans leur jardin ou sur leurs balcons.

par contre on peut trouver des vapoteurs dans les boutiques spécialisées du type "culture indoors".

Vous aimerez aussi

Sensation d'oppression dans la sclérose en plaques : comment la gérer ?

Sclérose en plaques

Sensation d'oppression dans la sclérose en plaques : comment la gérer ?

Lire l'article
SEP : les patients veulent un cannabis thérapeutique légal et remboursé

Sclérose en plaques

SEP : les patients veulent un cannabis thérapeutique légal et remboursé

Lire l'article
Comment gérer une poussée de SEP ?

Sclérose en plaques

Comment gérer une poussée de SEP ?

Lire l'article
L’errance diagnostique dans la SEP : le long parcours d’une patiente

Sclérose en plaques

L’errance diagnostique dans la SEP : le long parcours d’une patiente

Voir le témoignage

Fiche maladie