Fiche Adénome hypophysaire

L’adénome hypophysaire est une tumeur cérébrale qui touche l’hypophyse, une glande endocrinienne qui se trouve dans le cerveau, à la base du crâne.

Adénome hypophysaire

Il s’agit d’une néoplasie toujours bénigne, et les troubles qu’elle comporte dépendent, entre autre, de ses dimensions, car plus la masse tumorale est grande, et plus le cerveau sera comprimé.

En fonction de leurs caractéristiques, les adénomes hypophysaires peuvent être de différents types qui vont dépendre :
- De leurs dimensions : on retrouve alors les adénomes inférieurs à 10mm (micro adénomes) et les adénomes égaux ou supérieurs à 10mm (macro adénomes).
- De leur « productivité » : les adénomes hypophysaires sécrétant (qui influencent sur la production hormonale) et les non-sécrétant.

La seconde catégorisation est particulièrement importante en ce qui concerne la symptomatologie, car ce sont surtout les adénomes hypophysaires sécrétant qui produisent des dérèglements qui peuvent alors s’observer. En effet, en fonction de la sécrétion hormonale produite par la néoplasie, on peut observer des troubles liés à une hyperprolactinémie, ou encore la maladie de Cushing qui est déterminée par un excès de cortisol dans le sang.

Les symptômes de l’adénome hypophysaire peuvent être variés, et comprennent :
- Des troubles dus à la compression du cerveau dans les cas de macro-adénomes, tels que la céphalée et des troubles de la vue ;
- Des dysfonctionnements endocriniens parmi lesquels l’aménorrhée (interruption du cycle menstruel chez les femmes), chute de la libido, augmentation du poids, arythmie cardiaque, troubles métaboliques, ostéoporose, altération de la glycémie, hypertension.

En savoir plus sur l'adénome hypophysaire

Les examens et tests à effectuer pour réaliser le diagnostic de l’adénome hypophysaire sont divers. Avant toute chose, le médecin effectuera les dosages hormonaux du sang, afin de déterminer si la tumeur est cérébrale ; il sera ensuite nécessaire d’effectuer une IRM afin de connaitre les caractéristiques de la tumeur.

La plupart des adénomes hypophysaires, qu’ils soient micro ou macro, sécrétant ou non, sont retirés chirurgicalement, puis une radiothérapie est ensuite effectuée pour « nettoyer » la zone. Dans très peu de cas, la thérapie peut être de type médicamenteux. Après le traitement, le patient devra néanmoins se faire contrôler régulièrement, pour s’assurer que la fonctionnalité de la glande hypophysaire et la sécrétion hormonale soient normales.

Sources : Mediscoop- L'actualité médicale en endocrinologie

Adénome hypophysaire sur le forum

Forum
23/06/2017 à 15:38

Un membre a réagi à la discussion Enquête sur la maladie de Gaucher

Voir sa réponse
Forum
11/04/2017 à 14:46

Un membre a réagi à la discussion Qu’est ce que la maladie de Gaucher ?

Voir sa réponse
Voir le forum Adénome hypophysaire

Enquêtes Adénome hypophysaire

  • Je partage mon expérience
  • J'échange avec d'autres patients
  • J'obtiens des informations

La communauté Adénome hypophysaire

  • 64 membres

  • 111 traitements

    • SANDOSTATINE
      1 évaluations
    • OCTREOTIDE
      1 évaluations
    • SOMATULINE
      1 évaluations
  • 64 membres

  • 64 membres

Rejoignez les 134 000 patients

inscrits sur la plateforme

Rejoindre

C'est gratuit

Les médicaments pour Adénome hypophysaire

Médicament

SANDOSTATINE

En savoir plus
Médicament

OCTREOTIDE

En savoir plus
Médicament

SOMATULINE

En savoir plus
Voir plus de médicaments