Vie sociale et bipolarité ?

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/trouble-bipolaire.jpg

Patients Trouble bipolaire

Vie sociale et bipolarité ?


Posté le

@arlesienne bonjour et merci, de votre propre expérience, comment vous est venu d'en parler à votre médecin?

Vie sociale et bipolarité ?


Posté le

Bonsoir, je suis bipolaire depuis 2001, j’ai divorcé et à 47 ans c’est difficile du fait de ma pathologie de retrouver quelqu’un mais je suis aidé par la foi en dieu que j’ai et je me rends le plus souvent possible à ma paroisse de quartier, ça m aide énormément de prier à la messe et de croiser du monde même si la moyenne d âge est de plus de 60 ans. De plus pour stopper la solitude j’ai acheté un couple d oiseaux, des mandarins et je me sens moins seul. Je n’ai plus peur de la mort grâce à mes convictions religieuses en l Église Catholique. Merci à vous et tenez bon.

Vie sociale et bipolarité ?


Posté le

@mission Bonjour, comment avez-vous franchi le cap de vous faire dépister ? Que feriez-vous si vous étiez la moitié de quelqu'un qui est dans le déni d'une bipolarité présumée?

Vie sociale et bipolarité ?


Posté le

Ce sont les grises maniaques qui m ont fait prendre conscience qu il y avait un malaise mais il a fallu du temps avant que le diagnostic soit posé car en j ai été constaté bipolaire par ma psychiatre en 2006 si je me trompe pas et en 1993 et 1999 je l était déjà mais c était pas à la mode. Jamais aucun psychiatre avant ni même généraliste avait évoqué le sujet du coup j ai erré de psychiatre en psychiatre et de médicaments en médicaments. Il aura fallu un phase maniaque, un délire qui m’a fait parcourir en train 800 kms pour que ça change et encore cette année 1999 j étais hospitalisé en psychiatrie sans parler de bipolarité .On met des années à accepter la maladie et à force de se mettre en danger et par le biais de rencontres d autres bipolaires on saisit enfin qu on a une maladie ensuite vient le d accepter un traitement et c est long. Dans mon cas jai divorcé, démissionné de 12 année dans une entreprise mais maintenant après 6 années après le divorce je remonte la pente mais j’ai eu 3 crises sévères avec mise en danger de moi même ( trottinette sur autoroute etc..) et souvent parce que je n acceptais pas les effets secondaires du ou des traitements ( prise excessive de poids, tremblement, raideurs musculaires et bien d autres encore). Il faut passer par l acceptation et c est bien de ne pas vivre seul si le couple tient mais les changements d humeur sont insupportables pour l autre. Au plaisir. Ayez confiance. 

Vie sociale et bipolarité ?


Posté le

Il faut un vrai échange avec le psychiatre et pas attendre qu’il pose des questions, il faut être acteur de sa guérison et jamais hésiter à noter sur un carnet chez soi comment ça va. Par exemple, en ce moment je suis sous xeplion injectable 75mg tous les 25 e jours et ça va mais je sens que je suis hyper vif, lucide, je me réveille très tôt 5h30, et j’ai mille idée à la fois. J’ai vu ma psychiatre hier car je suis trop exalté du coup en accord avec elle on ajuste le traitement. Soyons constructifs et si le psychiatre ne convient pas, il faut changer et voir son généraliste par exemple mais arrêtons de subir les effets de la maladie. C est un combat de tous les instants. Demandons à la famille aux amis comment ils nous perçoivent en ce moment car nous même nous ne nous voyons pas dans le miroir mais les autres nous connaissent bien. Bon courage 

Vie sociale et bipolarité ?


Posté le

Bonjour à tous,

la peur, la société se base dessus. Économiquement ça rapporte quand on pense aux assurances mais j’ai la foi et suis catholique pratiquant ou pour certains orthodoxe ou protestants ou autre, bouddhiste aussi et je me met en présence de Dieu chaque jour et lui remet mes soucis ma vie. Depuis je n’ai plus peur de la mort car elle fait partie de la vie. Je médite bcp, je prie énormément pour les autres et moi même, je prie chaque matin ou dans la journée : seigneur aide moi à retrouver la santé physique mentale spirituelle et financière avec sincérité et le cœur et ma vie a changé et tout se met en place tranquillement autour de moi les miracles s accomplissent d eux-mêmes. Des rencontres imprévus, je tombe sur des émissions qui m ouvrent les yeux...je crois tout simplement qu’il faut rallumer la lumière qui était éteinte en soi... laissez vous porter par la providence quelle que soit votre croyance pourvu qu elle ne soit pas SECTAIRE.  Amen 

Vie sociale et bipolarité ?


Posté le

bonjour,

je suis diagnostiquée bipolaire depuis de nombreuses années.  j'ai eu beaucoup de bas mais des hauts aussi.  je suis de type 2. je n'ai aucune confiance aux gens. les hommes m ayant toujours trompés et humilié. le seul homme auquel j'avais pleine confiance était mon père aujourd'hui disparu.  je suis actuellement en couple depuis le 19 mars 2020 et j aime mon compagnon de tout mon cœur, mais je n arrive pas à lui donner ma confiance, j'ai toujours peur  qu'il aille voir ailleurs.  c'est compliqué dans ma tête.  je suis suivie par un psy évidemment et ne me soigne que depuis février 2020 sérieusement.  j'ai commencé mes crises à 13 ans et ai été diagnostiquée vers l âge de 20 ans. ( j en ai actuellement 47) le traitement est lourd mais je le prends régulièrement. mon état s empirait d année en année. j'ai fais tellement de TS que j'ai passé plus de temps à l hôpital que chez moi depuis l age de 18 ans. la dernière hospitalisation date du début mars de cette année.  je ne suis pas encore bien stable,  malgré le traitement il m arrive d avir quelques petites rechutes.  j aimerais tellement trouver des amis parmi vous pour discuter. merci à vous tous de me faire des demandes d amis. 

Krys

Vie sociale et bipolarité ?


Posté le

Bonjour tenez bon il faut travailler sur la jalousie et aller sur Google taper des thèmes de philosophie comme l amour,la passion, la peur etc. Moi je profite du confinement avec mon smartphone pour apprendre sur moi comme j’ai rdv que tous les 15 j avec ma psychologue en plus du psychiatre mais elle c’est 20 minutes et on parle surtout médicaments. Il faut travailler en profondeur et le psychiatre ne donne pas trop le temps et quand on est au rdv on n y est plus on pense à autre chose, psychologue c est différent 35 45 minutes.. ça fait avancer . Je suis bipolaire depuis environ 2001 ou 1999 et j’ai 47 ans. Il faut être acteur et actrice de son bien être et apprendre à se connaître émotionnellement etc je regrette de pas avoir fait des philo mais en ce moment y a même des conférences sur le net... tenez bon et vive l Amour.

Vie sociale et bipolarité ?


Posté le

@mission bonjour, j'ai fait confiance à tout l'amour que je lui ai donné, et ça n'a pas suffit a priori. Sauf que je crois que si l'amour existe, il a pu la toucher si profondément, qu'un jour en sortant de je ne sais quelle crise dépressive ou maniaque, elle se rappellera que je l'ai aimée, et qu'elle m'a aimé, et j'espère ne regardera pas trop comment elle m'a jeté, ni qu'elle en ait gardé trace de ses SMS affreux de rupture! Je ne parviens pas à l'oublier. Je crois que je l'aime toujours et je ne me freine de la recontacter ayant été blacklisté alors. Je préfère croire et espérer. Mais vous avez raison: il faut tellement d'amour pour supporter son déni, et elle a pourtant tellement besoin d'amour de son côté pour ouvrir enfin les yeux sur elle, et surtout ce à quoi elle passe de côté, quand elle avait à nouveau de l'amour rien que pour elle! 

Elle a été déroutante tout le temps, et peut-être elle le regrette, et ne sachant comment reprendre contact avec moi, elle n'en a la force ou trop la honte de m'avoir tellement blessé! Comment fera-t'elle autrement que de se se replier à nouveau et de croire au fatalisme que tout homme jeté ne peut revenir se présenter à elle de la sorte, comme elle me le racontait de ses histoires de cœur précédentes, car chaque fois et invariablement, le scenario se répétait! Et elle savait pourtant tellement sa capacité à séduire, sa gentillesse, que même si elle finissait par être déçue, sans jamais regarder ses torts, elle laissait toujours le prétendant, jeté là où elle l'avait laissé, ainsi et ne se remettait jamais en question!

Aujourd'hui, je ne sais penser autrement ma situation et la sienne. J'attends, j'espère. J'ai consulté une medium qui m'a annoncé qu'elle me recontactera peut-être par manque de moi, peut-être le confinement aidera à lui faire voir sa solitude et lui rappellera combien j'avais été précieux lors du premier confinement au printemps, et combien il nous tardait de nous retrouver...

Si seulement, elle avait accepté d'écouter celui qui l'aimait plus que tout pour enfin au moins se faire dépister… Elle aurait pu être rassurée peut-être de n'être que dépressive comme elle en est convaincue en occultant  ses phases maniaques, ou elle aurait pu enfin savoir et mettre un nom sur sa maladie, et être accompagnée par un homme fier et amoureux de le faire.

Je vous remercie de votre compréhension et de votre gentillesse.

Vie sociale et bipolarité ?


Posté le

les hommes sont ils sincèrement à chercher ailleurs ou y a t il des exceptions d homme en peux tout donner sans ce briser le coeur , et avoir foutu vôtre vie entière à courir après quelques années et au moment où il faudrait aussi y croire ça me paraît impossible  ?

Discussions les plus commentées