Liens utiles et recherches globales

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/sclerose-en-plaques.jpg

Patients Sclérose en plaques

Liens utiles et recherches globales


Posté le

@maritima c'est passionnant !

Je retiens notamment "Autre signe troublant : la dysfonction olfactive est un signe précoce de la maladie d'Alzheimer. Or le nerf olfactif est une porte d'entrée probable du virus HSV1, d'autres virus et de Chlamydia penumoniae dans le cerveau."

et encore le mot magique "multifactorielle" qui sert aussi bien qu' "idiopathique", !

Toujours à l'esprit le livre du fabuleux Professeur Perronne : https://www.pseudo-sciences.org/La-verite-sur-la-maladie-de-Lyme

!!!!!!!!!

Liens utiles et recherches globales


Posté le
Bon conseiller

 Et le " multifactorielle" que tu retiens .....mot magique mais souvent vrai ! Presque  bienheureux celles et ceux qui ont une pathologie due à une seule cause !   Quant à "idiopathique "   on sent toujours un peu quand on  reçoit le mot . Serait-ce  " l'exploitation des errances thérapeutiques"?      !!!!!!!!

Liens utiles et recherches globales


Posté le
Bon conseiller

La liste s'allonge @SepSepien‍ ...................................  fiable ? surestimé?   

https://www.topsante.com/medecine/troubles-neurologiques/alzheimer/alzheimer-test-sanguin-624081?utm_campaign=NL_Topsante_04122020&utm_content=04122020&utm_medium=email&utm_source=EMAIL                       !!!!!!!

Liens utiles et recherches globales


Posté le

@maritima oui, pour la SEP il y a 2 ans déjà "Les scientifiques savent depuis longtemps que le taux de NfL " était étudié ...

Bises !!!
!!!!!!

Liens utiles et recherches globales


Posté le

@maritima‍ @Chris31‍ @ tous,

Ce lien ne concerne pas que la maladie d'Alzheimer : https://www.amazon.fr/Menace-sur-nos-neurones-Alzheimer/dp/2330027400#reader_B00IA6D7EC , très intéressant.

On peut feuilleter le livre.

Mais je viens de faire "la cuisine" et suis HS ... à vous de lire !

Bises et amitiés.
!!!!!!

Liens utiles et recherches globales


Posté le

@maritima‍ @Chris31‍ @ tous,

Dans la suite des idées, cet article et le lien avec des bactéries intestinales : https://www.pourlascience.fr/sd/biologie/sclerose-en-plaques-une-defense-venue-de-lintestin-20606.php

!!!!!!!!!!!!!!!

Liens utiles et recherches globales


Posté le

Bonjour @maritima‍ @Chris31‍ @Guerrison‍  @Bidulou04000‍  @Valou35‍  @Tine25‍ @Voielactée‍ @dan26576‍ @asimov‍ @didit16‍ @Nathali57‍ @AceArnaud‍ @Gaelline‍ @brume26‍ @Mercedes55‍ @krisslo57‍ @Marie.53‍ @Magalisep‍ @davy79‍ @jeanpeuplus‍ @jean69‍ @ludilou‍ @Kirris‍ @marisep‍ @ tous,

La société Bionure https://www.gazettelabo.fr/breves/8728Bionure-candidat-medicament-BN201.html a été achetée par Accure Therapeutics : https://twitter.com/bionure?lang=fr

Rappel (Extrait) :
"BN201 est un nouveau composé chimique first-in-class qui a montré une activité neuro-protectrice. Lors des essais précliniques, il a montré une capacité à stimuler la protection des axones, la remyélinisation et la survie des neurones. C’est donc un candidat idéal pour développer un médicament facilitant la neuro-protection dans les maladies dégénératives, ischémiques, toxiques et inflammatoires du système nerveux.

Bionure s’intéresse prioritairement à la la névrite optique aiguë (AON pour acute optic neuritis) et à la sclérose en plaques (SEP), des maladies où les besoins médicaux sont importants. Les seuls médicaments disponibles à l’heure actuelle sont les anti-inflammatoires et/ou les immuno-modulateurs. Ces deux approches thérapeutiques réduisent l’inflammation mais ne protègent pas efficacement les neurones et ne réparent pas les lésions nerveuses.

Le mécanisme d’action de BN201 devrait lui permettre de cibler d’autres indications dans lesquelles un agent neuro-protecteur est utile, parmi lesquelles d’autres maladies neurodégénératives, les maladies cérébrovasculaires, certaines maladies ophtalmiques et les lésions traumatiques du système nerveux central.

Les thérapies destinées au système nerveux central représentent actuellement un marché important pour les médicaments de prescription, avec des ventes annuelles supérieures à 50 milliards de dollars (44 milliards d’euros). Ce marché couvre les principales maladies, y compris la sclérose en plaques, qui représente à elle seule environ 20 milliards de dollars (18 milliards d’euros)."

https://ala.com/wp-content/uploads/190514-Bionure-CMO-PR-FR-FINAL.pdf
Extrait du doct daté du 15/05/2019, "Le Dr. Septien rejoint Bionure à une étape cruciale pour la société qui prépare l’essai clinique de phase II pour son candidat médicament BN201."

Il faut maintenant chercher du côté de Accure Therapeutics pour suivre les résultats de leurs recherches.

Je vais regarder. Depuis 05/2020 et https://www.gazettelabo.fr/breves/9904Accure-Therapeutics-lancement.html , je ne vois que (extrait) : "« Avec un portefeuille qui se concentre initialement sur quatre pathologies du SNC - la névrite optique, la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson et l'épilepsie - nous sommes convaincus qu'Accure va créer de la valeur dans le secteur du SNC grâce à son important potentiel de marché et grâce à la demande actuelle de l’industrie pharmaceutique pour de nouveaux programmes innovants », déclare Montserrat Vendrell, associée chez Alta Life Sciences."

Le coronavirus perturbe peut-être les activités des labos ... espérons qu'ils progressent.

Bises et amitiés.

Liens utiles et recherches globales


Posté le

@maritima‍ @ tous,

J'ai fini hier ma "cure" d'artemisia annua sous forme de teinture-mère : 10gt 2 fois par jour à distance des repas, pendant 7 jours.

Je ne vois pas de changement apparent, mais ce qui se passe à l'intérieur ne se voit pas toujours à l'extérieur .
https://www.persee.fr/doc/colan_0336-1500_1993_num_98_1_2479 !

!!!

Liens utiles et recherches globales


Posté le
Bon conseiller

Alors là @SepSepien‍  lien inattendu mais passionnant !!!! . et ...ne sois pas si impatient ! Tu viens de terminer  Artemisia . Laisse le temps faire son oeuvre !   Quand tu plantes un  cerisier, tu ne manges pas ses cerises dès le lendemain  ! Et comme je t'avais dit , les cures se renouvellent à intervalles réguliers pour qu'il y ait un effet cumulatif !   Et si Artemisia  ne "répond" pas c'est qu'elle ne correspond peut-être pas à ton "terrain" .( comme en homéopathie) .    !!!!!!

Liens utiles et recherches globales


Posté le

Bonsoir @maritima‍ @Chris31‍ @Guerrison‍ @Bidulou04000‍ @Valou35‍ @Tine25‍ @Voielactée‍ @dan26576‍ @asimov‍ @didit16‍ @Nathali57‍ @AceArnaud‍ @Gaelline‍ @brume26‍ @Mercedes55‍ @krisslo57‍ @Marie.53‍ @Magalisep‍ @davy79‍ @jeanpeuplus‍ @jean69‍ @ludilou‍ @Kirris‍ @marisep‍ @ tous,

Un article de ce jour donne la piste d'un "Un vaccin à ARNm prometteur pour l'auto-immunité"

https://www.nature.com/articles/s41577-021-00504-3

Extrait :

Article d'Alexandra Flemming

Le traitement idéal d'une maladie auto-immune devrait cibler spécifiquement les cellules auto-réactives, sans qu'il soit nécessaire de recourir à une immunosuppression systémique. Diverses approches de la tolérance spécifique à l'antigène des cellules T autoréactives ont été étudiées, avec un succès limité. Aujourd'hui, Ugur Sahin et ses collègues démontrent que les vaccins à base d'ARNm sont non seulement prometteurs pour mettre fin à la pandémie de COVID-19, mais peuvent également induire une tolérance spécifique à l'antigène dans des modèles murins de sclérose en plaques.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cela renvoie à https://multiplesclerosisnewstoday.com/news-posts/2021/01/11/biontech-vaccine-halts-ms-progression-without-immune-suppression-mouse-model-study/

Le vaccin expérimental non inflammatoire de BioNTech - conçu pour amortir les réponses immunitaires anormales observées dans la sclérose en plaques (SEP) contre la myéline - a retardé l'apparition et réduit la gravité des symptômes dans un modèle murin de SEP, rapporte une étude.

Il est important de noter que les souris traitées n'ont montré aucun signe de suppression immunitaire globale, ce qui suggère que ce type de thérapie pourrait surmonter les inconvénients associés aux thérapies immunosuppressives actuelles de la SEP.

Ces données soutiennent l'avancement de ce vaccin, et peut-être son expérimentation chez les patients.

L'étude, "Un vaccin à ARNm non inflammatoire pour le traitement de l'encéphalomyélite auto-immune expérimentale", a été publiée dans la revue Science.

La SEP est une maladie auto-immune dans laquelle le système immunitaire attaque par erreur la myéline, la gaine protectrice grasse qui recouvre les fibres nerveuses. En tant que tel, le principal objectif du développement d'un traitement pour la SEP et d'autres maladies auto-immunes est de supprimer spécifiquement les cellules qui dirigent ces attaques immunitaires, sans favoriser la suppression immunitaire globale.

Cependant, cela s'est avéré difficile. Les traitements actuels de la SEP favorisent, d'une manière ou d'une autre, une suppression générale du système immunitaire ou de ses principaux acteurs, ce qui peut entraver les réponses immunitaires contre les menaces réelles et augmenter le risque d'infections.

Selon BioNTech, son vaccin expérimental non inflammatoire pourrait révolutionner le traitement de la SEP en rééduquant les cellules T régulatrices (Tregs) - un type de cellule immunitaire qui amortit généralement les réponses immunitaires et inflammatoires - pour qu'elles tolèrent les protéines associées à la myéline et suppriment les réactions immunitaires contre elles. !!!!!!!!!!!!!!!

Ce vaccin diffère notamment des vaccins classiques sur deux points principaux. Premièrement, au lieu de stimuler le système immunitaire d'une personne à reconnaître, mémoriser et combattre facilement des microbes ou des molécules spécifiques, il favorise la tolérance immunitaire à une molécule particulière.

Deuxièmement, il le fait en délivrant aux cellules de l'ARN messager (ARNm) - la molécule intermédiaire générée à partir de l'ADN qui sert de modèle pour la production de protéines - plutôt que des fragments de protéines. Cela signifie qu'après être entré dans les cellules, l'ARNm contenant les instructions pour produire une protéine spécifique est utilisé par la cellule pour produire cette protéine, qui est ensuite "montrée" aux cellules immunitaires.

Dans le cas spécifique de la SEP, l'ARNm du vaccin a été conçu pour contenir les instructions de production d'une protéine spécifique de la myéline ciblée par erreur par les cellules immunitaires dans la SEP, et modifiée de manière à être moins susceptible de favoriser les réponses immunitaires.

La thérapie utilise de minuscules particules pour délivrer l'ARNm aux cellules dendritiques, un type de cellule immunitaire qui présente des molécules à d'autres cellules immunitaires, y compris les Tregs, favorisant la tolérance immunitaire dans un contexte non inflammatoire - la situation prévue avec ce vaccin.

Les chercheurs de BioNTech, ainsi que leurs collègues des organisations et instituts de recherche de l'université Johannes Gutenberg de Mayence, en Allemagne, ont testé les effets du vaccin à ARNm sur plusieurs modèles murins de SEP basés sur le modèle expérimental de l'encéphalomyélite auto-immune (EAE).

Les résultats de tous les modèles de souris évalués ont montré que le vaccin empêchait le développement de la maladie ou, chez les souris présentant une maladie à un stade précoce, stoppait sa progression et rétablissait la fonction motrice des animaux.

Les souris traitées ont également montré un nombre considérablement réduit de cellules immunitaires pro-inflammatoires dans le cerveau et la moelle épinière, ainsi qu'une moindre détérioration de la myéline.

D'autres analyses ont montré que ces avantages étaient associés à une expansion d'une population spécifique de Tregs supprimant les cellules immunitaires et les réponses contre la molécule spécifique de la myéline codée par le vaccin à ARNm.

Ces Tregs ont notamment favorisé la suppression des lymphocytes T ciblant des molécules spécifiques de la myéline non incluses dans la formulation du vaccin - un effet de spectateur. Cela suggère que les Tregs peuvent également bloquer l'activité des cellules immunitaires "contre d'autres [molécules] dans les tissus enflammés dans un contexte de maladie complexe", a déclaré BioNTech dans un communiqué de presse.

Cela est crucial pour traiter des maladies dans lesquelles les molécules anormalement ciblées sont en partie inconnues et dans lesquelles il existe des différences entre les patients liées à la maladie, ont noté les chercheurs.

En outre, les souris traitées ne présentaient aucun signe de suppression immunitaire générale et ont montré des réponses immunitaires adéquates contre les fragments de protéines de la grippe délivrés par le vaccin, ce qui suggère que le vaccin à ARNm n'a pas entraîné de déficience globale du système immunitaire.

En outre, même après l'administration répétée du vaccin, il n'y avait aucun signe de réponse immunitaire contre la molécule ciblée, ce qui souligne que sa présentation à Tregs ne faisait que promouvoir la tolérance immunitaire, plutôt que des réponses immunitaires susceptibles d'aggraver la maladie.

"Dans l'ensemble, ces résultats initiaux concernant la réponse immunitaire ainsi que la flexibilité de l'approche de l'ARNm pour cibler les patients individuels [molécules cibles] indiquent le potentiel des thérapies à base d'ARNm pour répondre aux indications de maladies auto-immunes très complexes et rares", a noté la société dans son communiqué.

BioNTech a largement utilisé sa technologie ARNm pour développer des thérapies candidates pour plusieurs types de cancer et pour l'infection COVID-19 - pour laquelle le vaccin ARNm Comirnaty de la société, co-développé avec Pfizer, a récemment été approuvé. Ce vaccin représente toutefois la première application de cette technologie pour le traitement des maladies auto-immunes.

Marta Figueiredo

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

C'est très prometteur !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! !!!!!!!!!!!!!!

!!!

Discussions les plus commentées