Liens utiles et recherches globales

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/sclerose-en-plaques.jpg

Patients Sclérose en plaques

Liens utiles et recherches globales


Posté le
Bon conseiller

C'est effectivement pour ce que tu dis "la résilience" du vivant que ce lien m'avait interpelée . Rien ne serait    définitivement figé et la plasticité  du vivant devrait alors  éclaircir les sombres horizons pour que  " Lazare, lève-toi et marche!"  ne tienne plus du miracle  . Bises @SepSepien‍ .

Liens utiles et recherches globales


Posté le
Bon conseiller

Info pour tous............. et pour toi @SepSepien‍ une lecture de plus!   Bises.

https://www.santelog.com/actualites/lintestin-implique-dans-le-developpement-de-la-sclerose-en-plaques?utm_campaign=%5BPROD%5D+Sant%C3%A9+log+-+Newsletter+Flash+du+10%2F12%2F2019&utm_source=Site+-+NL+Hebdo+et+flash&utm_medium=email

Liens utiles et recherches globales


Posté le

Bonjour @maritima et tous,

  Toujours à l'affût pour nous aider merci beaucoup à toi !

Extrait de l'article que tu nous a signalés : "Les causes de la SEP, une maladie auto-immune à composante génétique et environnementale, restent mal comprises. Pourtant la SEP est la maladie auto-immune cérébrale la plus fréquente et son incidence est d’environ 1 sur 1.000- dont 2 tiers de femmes. Il n'existe pas encore de traitement curatif. Les facteurs qui déclenchent l’attaque du système immunitaire contre le cerveau et la moelle épinière restent donc mal connus. Cette équipe qui a travaillé sur un modèle animal puis sur des échantillons de tissus humains de patients atteints, identifie une protéine, Smad7, qui mobilise les cellules immunitaires dans l’intestin, ce qui déclenche une inflammation du système nerveux central.

Les biologistes et neurologues de Bochum, Brême, Mayence, Düsseldorf, Juliers et Rome ont d’abord analysé l’action de la protéine signal Smad7 dans des cellules immunitaires (T) intestinales chez la souris. Les chercheurs ont ensuite comparé les symptômes de souris génétiquement modifiées pour présenter des niveaux particulièrement élevés de Smad7 dans les cellules T, de souris privées de Smad7 dans leurs cellules T, à ceux de souris « normales » et en bonne santé.

- Des symptômes cliniques marqués, « SEP-like » sont apparus chez les animaux présentant un taux élevé de Smad7 dans les cellules T. Dans les intestins de ces animaux, les cellules T sont plus souvent activées et migrent dans le système nerveux central (SNC) où elles induisent une inflammation. Le rapport entre lymphocytes T régulateurs protecteurs et lymphocytes T « autoréactifs » et pathogènes est modifié.
- En revanche, chez les souris exemptes de Smad7, aucun signe clinique de maladie type SEP n’est relevé.
 

Des résultats confirmés chez des patients atteints de SEP : Ces données sont confirmées par l’analyse d'échantillons de tissus intestinaux de 27 patients atteints de SEP comparés à des échantillons prélevés chez 27 témoins en bonne santé. Chez les patients, les chercheurs identifient des changements similaires à ceux constatés sur le modèle animal: la protéine signal Smad7 est plus fréquemment présente dans les échantillons de muqueuse intestinale (Visuel) des patients atteints vs témoins en bonne santé.  De même, les mécanismes pathogènes l’emportent sur les mécanismes régulateurs dans les échantillons de muqueuse intestinale chez les patients atteints.

Smad7, une cible thérapeutique prometteuse : la protéine avait déjà été suggérée comme cible thérapeutique prometteuse pour le développement de traitements d’autres maladies auto-immunes dont la maladie de Crohn et d'autres maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI). Ces résultats suggèrent qu'il en est de même pour la sclérose en plaques. Au-delà, l'implication de l'intestin est confirmée dans le développement et la progression de la SEP.""

Mes recherches suite à ton message :

1)
A la source dans la désormais célèbre page https://www.scoop.it/topic/daclizumab-biogen-abbott-multiple-sclerosis-review j'ai trouvé un article du 5 décembre sur Smad7 https://medicalxpress.com/news/2019-12-gut-involved-multiple-sclerosis.html traduit par Bing : L'intestin peut être impliqué dans le développement de la sclérose en plaques : https://www.translatetheweb.com/?ref=TVert&from=&to=fr&a=https://medicalxpress.com/news/2019-12-gut-involved-multiple-sclerosis.html 

"« Pour d'autres maladies auto-immunes comme celle de Crohn et d'autres maladies inflammatoires de l'intestin, les chercheurs savent déjà que Smad7 offre une cible thérapeutique prometteuse ; nos résultats suggèrent qu'il en va de même pour la sclérose en plaques », explique Ingo Kleiter. « Les chercheurs explorent de plus en plus l'implication intestinale dans le développement et la progression de la SP », ajoute Simon Faissner. "

2)
Et pour ajouter une piste, un article https://multiplesclerosisnewstoday.com/2019/12/05/mouse-studies-offer-clues-to-how-ms-is-triggered-and-new-pathways-to-treat-progressive-ms/  traduit par Bing : Les astrocytes dans le cerveau vu comme déclencheur possible de la SP progressive par l'intermédiaire des processus du métabolisme : https://www.translatetheweb.com/?ref=TVert&from=&to=fr&a=https://multiplesclerosisnewstoday.com/2019/12/05/mouse-studies-offer-clues-to-how-ms-is-triggered-and-new-pathways-to-treat-progressive-ms/ 

Il y a beaucoup à lire, à interpréter et à espérer, @Chris31‍ à la rescousse !

Bises et amitiés.

Liens utiles et recherches globales


Posté le
Bon conseiller

Et de  par ta réponse @SepSepien‍  à moi d'avoir de la lecture à faire et ...pas qu'une seule !    Bises.

Liens utiles et recherches globales


Posté le

,

Un article déjà vu (?), extrait traduit (sans les schémas) :

Cibler une cellule T voyous empêche et inverse la sclérose en plaques chez la souris : https://scienmag.com/targeting-certain-rogue-t-cells-prevents-and-reverses-multiple-sclerosis-in-mice/

Traduit par Bing :

https://www.translatetheweb.com/?from=&to=fr&ref=TVert_ct&dl=fr&rr=HE&a=https%3a%2f%2fmedicalxpress.com%2fnews%2f2019-10-rogue-cell-reverses-multiple-sclerosis.html
Le 4 octobre 2019
Cibler une cellule T voyous empêche et inverse la sclérose en plaques chez la souris
par Nancy Fliesler, Children's Hospital Boston

 
Les cellules d'aide T (T-helper) portant le marqueur de surface CXCR6 conduisent la sclérose en plaques en produisant une foule de protéines qui endommagent les fibres nerveuses, en attaquant leur gaine protectrice de myéline. Les cellules sont montrées ici libérant GM-CSF, qui stimule d'autres cellules immunitaires, macrophages, pour libérer les composés inflammatoires préjudiciables. Crédit : Lifei Hou/Boston Children's Hospital
La sclérose en plaques est une maladie auto-immune qui touche à la fois les adultes et les enfants. Il est entraîné par des lymphocytes T "aide", des globules blancs qui montent une attaque inflammatoire sur le cerveau et la moelle épinière, dégradant la gaine protectrice de myéline qui couvre les fibres nerveuses. Mais il existe de nombreux types de cellules d'aide T, et jusqu'à présent, personne ne savait lesquels étaient les mauvais acteurs.

 
Des chercheurs de l'Hôpital pour enfants de Boston ont maintenant identifié les lymphocytes T spécifiques qui causent la SP, ainsi qu'une protéine à leur surface qui les marque. Comme indiqué cette semaine dans PNAS, un anticorps ciblant cette protéine, CXCR6, à la fois empêché et inversé La SP dans un modèle de souris.

Si les études humaines confirment les résultats, le ciblage de ces lymphocytes T voyous pourrait potentiellement améliorer la SP, dit l'investigateur principal Eileen Remold-O'Donnell, PhD, du programme de l'hôpital en médecine cellulaire et moléculaire. Elle croit que les résultats pourraient également s'appliquer à d'autres formes d'encéphalomyélite auto-immune (inflammation du cerveau et de la moelle épinière),ainsi qu'à l'arthrite inflammatoire.

« Nous avons démontré chez la souris que vous pouvez cibler ces cellules et vous en débarrasser », dit-elle. « Nous ne savons pas si cette approche serait appropriée pour tous les cas de SP, mais elle pourrait être efficace dans les premiers stades inflammatoires de la maladie,et en ciblant les cellules nouvellement formées pendant les exacerbations de la maladie. »

Profilage des cellules induisant la SP

Les efforts récents pour identifier les cellules d'aide de T causant la SP ont indiqué aux cellules de TH17, mais quelques cellules de TH17 ne semblent pas être impliquées. Remold-O'Donnell et son ancien boursier postdoctoral Lifei Hou, PhD, se sont mis au point sur un sous-ensemble de cellules dérivées du TH17 à prolifération rapide, toutes portant le marqueur CXCR6. Ces cellules, ont-ils montré, sont très dommageables pour les fibres nerveuses, produisant un ensemble de protéines qui endommagent directement les cellules et d'autres, y compris GM-CSF, qui stimulent une attaque inflammatoire par d'autres cellules immunitaires connues sous le nom de macrophages.

 
Crédit : Micheal Goderre/Boston Children's Hospital
Les cellules CXCR6-positives produisent également des quantités accrues d'une protéine appelée SerpinB1 (Sb1), les chercheurs ont montré. Quand ils ont supprimé le gène Sb1 dans les lymphocytes T dans leur modèle de souris,moins de cellules immunitaires ont survécu pour s'infiltrer dans la moelle épinière. Les souris ont également montré moins de symptômes de la maladie que les souris témoins. De plus, ces cellules contenant du Sb1 pourraient être facilement identifiées avec des anticorps ciblant la protéine de surface CXCR6.

 
Homologues humains

Mais les cellules CXCR6MD sont-elles pertinentes dans les maladies humaines? Pour enquêter, Remold-O'Donnell et Hou ont travaillé avec des rhumatologues, des immunologistes et des neuro-immunologistes au Boston Children's and Brigham and Women's Hospital.

Ils ont obtenu et testé des échantillons de sang et de liquide synovial (à partir des cavités des articulations) de patients atteints d'arthrite auto-immune inflammatoire. Les niveaux des cellules CXCR6MD étaient en effet élevés dans les articulations enflammées, mais pas dans le sang circulant des patients d'arthrite, des patients présentant la SP, ou des contrôles sains.

 
Les cellules d'aide T portant le marqueur CXCR6 conduisent la sclérose en plaques en produisant des protéines qui endommagent les fibres nerveuses en attaquant leur gaine protectrice de myéline. Les cellules sont montrées ici libérant GM-CSF, qui stimule d'autres cellules immunitaires, macrophages, pour libérer des composés inflammatoires. Crédit : Lifei Hou/Boston Children's Hospital
Cibler le CXCR6 dans la sclérose en plaques

Remold-O'Donnell et Hou, premier auteur de l'article, croient que les traitements pour épuiser les cellules CXCR6MD pourraient atténuer la SP et peut-être d'autres troubles auto-immuns tout en laissant en grande partie d'autres défenses immunitaires des lymphocytes T intactes. Quand ils ont employé des anticorps monoclonaux pour cibler CXCR6, les cellules nocives ont en grande partie disparu, et les souris, qui ont été apprêtées pour obtenir la SeP, n'ont pas développé la maladie.

Les deux ont déposé un brevet couvrant l'œuvre et ont formé une société, Edelweiss Immune, Inc., dans laquelle ils ont la participation avec boston Children's Hospital. La nouvelle société poursuivra la recherche.

« De nombreux médicaments ont été mis au point pour traiter les maladies auto-immunes,comme les glucocorticoïdes et les réactifs cytotoxiques », explique M. Hou. « Cependant, aucune ne cible sélectivement les lymphocytesT pathogènes, et l'utilisation à long terme d'agents immunosuppresseurs entraîne une immunosuppression généralisée et des défenses immunitaires compromises. Des produits thérapeutiques avec une meilleure sélectivité, sécurité et efficacité sont nécessaires.

Liens utiles et recherches globales


Posté le

Bonjour @Chris31‍ , à tous,

Ma principale "hypothèse" s'effondre probablement au vu de cet article paru sur https://www.scoop.it/topic/daclizumab-biogen-abbott-multiple-sclerosis-review :

Frequency of myelin oligodendrocyte glycoprotein antibody in multiple sclerosis :  https://nn.neurology.org/content/7/2/e649

Traduit par Bing : https://www.translatetheweb.com/?ref=TVert&from=&to=fr&a=https://nn.neurology.org/content/7/2/e649
Fréquence de l'anticorps de glycoprotéine d'oligodendrocyte de myéline dans la sclérose en plaques
Une étude transversale multicentrique

EXTRAIT :

Objectif
Pour traiter la fréquence de l'anticorps de glycoprotéine de glycoprotéine (MOG) de myéline d'oligodendrocyte (MOG) dans une grande cohorte non sélectionnée d'adultes avec la SeP.

Méthodes
Il s'agit d'une étude transversale réalisée dans 2 centres d'experts en SP (Hôpitaux Universitaires de Lyon et De Strasbourg, France) entre le 1er décembre 2017 et le 31 juin 2018. Les patients âgés de 18 ans et plus avec un diagnostic définitif de SP selon les critères McDonald 2010 ont été testés pour mog-Ab en utilisant un essai cellulaire (CBA) à Lyon et par la suite inclus. Des échantillons positifs ont été testés par des chercheurs aveuglés au premier résultat avec un deuxième essai dans un laboratoire différent (Barcelone, Espagne) en utilisant le même plasmide et Ab secondaire.

Résultats
Des échantillons de sérum de 685 patients consécutifs présentant la SP ont été analysés pour MOG-Ab. La durée médiane de la maladie à l'échantillonnage était de 11,5 (gamme interquartile, 5,8 à 17,7) ans, et 72 % étaient des femmes. Deux (0,3 %) Les patients ont résulté pour être MOG-Ab-positif. Les 2 patients étaient des femmes âgées de 42 et 38 au début de la maladie et ont reçu un diagnostic de formes progressives secondaires et primaires de SP, respectivement. Ce résultat positif a été confirmé par l'ABC à Barcelone.

Conclusion
Nos résultats indiquent que MOG-Ab sont exceptionnels dans le phénotype de SP, suggérant que le test MOG-Ab ne devrait pas être effectué dans la présentation typique de la SP.

NOTE : MOG-Ab <différent de> Anticorps Anti-PBM (Protéine Basique Myélinique) !
https://www.translatetheweb.com/?ref=TVert&from=&to=fr&a=https://en.wikipedia.org/wiki/Myelin_oligodendrocyte_glycoprotein

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Correction d'une erreur d’interprétation le 28/12/2019 : Extraits de Wikipedia :

"Myelin oligodendrocyte glycoprotein (MOG) est une glycoprotéine considérée comme importante dans la myélinisation des nerfs dans le système nerveux central (SNC). Chez l'homme, cette protéine est codée par le gène MOG . Il est présumé servir de « molécule d'adhérence » nécessaire pour fournir l'intégrité structurale à la gaine de myéline et est connu pour se développer tard sur l'oligodendrocyte."

"Bien que la fonction moléculaire primaire de MOG ne soit pas encore connue, son rôle probable avec la gaine de myéline est soit dans la gaine "achèvement et / ou l'entretien". Plus précisément, le MOG est considéré comme « nécessaire » en tant que « molécule d'adhérence » sur la gaine de myéline du SNC afin de fournir l'intégrité structurale de la gaine de myéline."

Tandis que PBM : https://www.santeweb.ch/Sujets_Prioritaires/Sclerose_en_plaques/Glossaire/Proteine_basique_de_la_myeline_MBP.html
Extrait : "La protéine MBP est le principal composant de la myéline. Lorsque la myéline est endommagée (comme c'est par exemple le cas dans la sclérose en plaques), le liquide céphalorachidien du patient présente souvent une teneur anormalement élevée en MBP."

Il faudrait développer ...

Cela dit, je soigne toujours ma perméabilité intestinale, autre idée-force - mais n'ai pris aucun aliment contenant des protéines de lait, etc. Ce fut dur de refuser du gâteau le 25 décembre ...

Liens utiles et recherches globales


Posté le

Bonsoir à tous,

J'espère que vous avez passé un joyeux Noël.

Une nouvelle parmi d'autres, mais qui s'appuie sur CRIPR/Cas9 et qui semble porteuse d'espoirs : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31782056

Une large application de CRISPR Cas9 dans les maladies infectieuses, inflammatoires et neurodégénératives

Auteur :  Pahan K1,2.

Résumé :

Étant le type de cellule immunosensible le plus important du SNC, les microglies glorifient toujours le soi-disant carrefour de la neurologie, de l'immunologie et de la pharmacologie. Comme l'activation microgliale est une caractéristique de différents troubles neurodégénératifs, y compris la maladie d'Alzheimer (MA), la maladie de Parkinson (DP), les troubles neurocognitifs associés au VIH (HAND), la sclérose latérale amyotrophique (SLA), etc., le ciblage sélectif de la signalisation des cellules microgliales peut être une option valable pour contrôler ces troubles neurodégénératifs avec des effets secondaires moindres.

Ceci est particulièrement important car aucune thérapie efficace n'est disponible contre ces maladies et les modulateurs neuroimmuns disponibles sont connus pour cibler plusieurs types de cellules d'une manière non-cellulaire-spécifique.

Comment pouvons-nous atteindre une telle spécificité ? Un outil de biologie moléculaire de pointe nouvellement développé secoue la recherche biomédicale ces dernières années à tel point qu'il a déjà fait l'objet de poursuites majeures entre l'Université de Californie à Berkeley et le MIT-Harvard Broad Institute concernant ses droits de propriété, arrêtant probablement le comité Nobel pour annoncer le prix le plus convoité à ses propriétaires.

Il n'est autre que Clustered Regularly Interspaced Short Palindromic Repeats (CRISPR). En résumé, l'enzyme Cas9 a été jumelée avec le système immunitaire bactérien, CRISPR, pour finalement transformer CRISPR/Cas9 en tant qu'éditeur efficace du génome.

Par conséquent, ce numéro spécial a été consacré à mettre en évidence certaines des découvertes récentes sur CRISPR/Cas9 dans les troubles neurodégénératifs et à expliquer ces découvertes à la lumière de la pharmacologie neuro-immune.


Mots-clés:
CRISPR; Cas9; Microglies; Troubles neurodégénératifs; Neuroinflammation

!

Liens utiles et recherches globales


Posté le
Bon conseiller

@SepSepien‍      @Chris31‍    ......à tous ...    Vous le saviez ?

https://www.santelog.com/actualites/microbiote-et-immunite-garcons-et-filles-ne-sont-pas-egalite?utm_campaign=%5BPROD%5D+Sant%C3%A9+log+-+Newsletter+Flash+du+27%2F12%2F2019&utm_source=Site+-+NL+Hebdo+et+flash&utm_medium=email

 Bises et amitiés

Liens utiles et recherches globales


Posté le
Bon conseiller

@Chris31‍   @SepSepien‍   ...... à tous              Si vous pouviez renseigner @EvaLily‍  ......

 @EvaLily‍    .Expose ton pb et s'ils sont  présents, les amis te répondront volontiers.

Liens utiles et recherches globales


Posté le

@maritima Merci beaucoup pour ton aide et ton avis

Discussions les plus commentées