Comment accepter sa maladie ?

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/sclerose-en-plaques.jpg

Patients Sclérose en plaques

10 réponses

213 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Bonjour à vous tous, 

Dernièrement, je me suis intéressée au temps que cela prend pour accepter notre maladie. En fait, en échangeant avec de nombreuses personnes sur la notion "d'acceptation", je me suis rendue compte que nombre d'entre eux pensaient que acceptation signifiait résignation, défaitisme ... le fait que cela voulait dire arrêter de "se battre" contre la maladie. 

Pour moi, ce sont des choses différentes. Déjà le fait de se battre est nocif au bout d'un moment. Il s'agit plus d'essayer de comprendre ce que vient faire cette maladie et de s'apaiser avec elle pour essayer de mieux avancer (dans l'idée d'aller de mieux en mieux évidemment ^^). 

Bref, c'est un sujet de discussion qui aura été assez controversé sur les réseaux sociaux mais que je trouve très intéressant. 
J'ai d'ailleurs écrit deux articles à ce sujet : Comment accepter sa maladie et un autre plus sensible sur 4 blocages que j'ai souvent identifié en discutant avec de nombreuses personnes. Encore une fois, il est possible qu'il y en ai d'autres ou que ce soit différent d'une personne à l'autre :-) => 4 blocages possibles à l'acceptation de la maladie

Très belle journée à vous 

<3

Début de la discussion - 11/04/2019

Comment accepter sa maladie ?


Posté le

Oui l'acceptation est un sujet difficile à aborder. C'est surtout je pense un long cheminement avant d'arriver à "apprivoiser" sa maladie. Mais forcément dans une maladie évolutive c'est toujours plus difficile à obtenir. Les hauts et les bas, entre espoirs et déceptions rendent le chemin difficile mais je crois qu'on progresse quand même tous là-dedans. La vision de l'acceptation, je crois, dépend aussi du caractère de chaque individu. 

Difficile à définir, même encore pour moi, mais c'est normal je pense.

Comment accepter sa maladie ?


Posté le

Oui, je parle beaucoup de la notion de temps dans mon article. Elle est tellement propre à chacun, à notre histoire personnelle ...

Comment accepter sa maladie ?


Posté le

@davy79 ses sur se n ai pas une maladie faciles elle et compliquée a accepter car on na pas d autre choix que d accepter et d avancer

Comment accepter sa maladie ?


Posté le
Bon conseiller
Je pense exactement la même chose que avatar davy79, en me disant qu'il faut toujours s'adapter pour mieux avancer, accepter cette maladie !
Comment accepter sa maladie ?


Posté le

Le mot accepter ma SEP ne m'ira jamais. Pourquoi devrais je accepter une pareille "vacherie". Je suis maintenant en retraite et  ne peux rien faire. Autrefois j'adorais faire du ski et j'aurais  aimé emmener mes petits enfants,  me promener, nager , bref aujourd'hui j'ai plein de temps et je ne peux plus rien faire .

Se battre ok quand une maladie peut se soigner,  mais là j'ai une SEP secondaire progressive et le vrai mot c'est progressive . Alors se battre contre quoi, pourquoi, ça ne se guérit pas. Il ne faut pas  se .mentir. 

Bon courage à tous,

Comment accepter sa maladie ?


Posté le

@Korrigan1 Je te comprends à 100% car je suis comme toi : sep SP qui progresse inexorablement, pourrit mon quotidien et m'empêche de profiter de ma retraite. Bien sûr ce n'est pas comme ça que je voyais les choses mais on est bien obligés d'accepter. Pas le choix ! Ce qui décourage c'est que rien ne s'améliore quoi qu'on fasse et , comme tu le dis, pratiquement aucun espoir de guérison. Je ne suis pas d'un naturel optimiste mais pourtant je me dis , dans un petit coin de ma tête, qu'un jour peut-être , avant qu'il ne soit trop tard, la médecine trouvera le moyen de nous rendre l'usage de nos jambes ... Pour l'instant, c'est de la pure utopie, je sais, mais je préfère garder ça en ligne de mire. Bon courage à tous.

Comment accepter sa maladie ?


Posté le

@Korrigan1 je suis comme toi, accepter n'est pas un terme que je trouve "acceptable". On ne peut pas accepter cette maladie, on peut au mieux essayer de s'adapter sans pour autant obtenir grand résultat. Mais accepter pour moi ça voudrait dire renoncer à se battre. Peut-être n'ai je pas encore bien compris la notion d'acceptation mais j'essaie avec plus ou moins de succès de croire qu'on peut vivre avec et pourquoi pas un jour en guérir ou tout du moins ne plus en souffrir. Non je n'accepte pas non plus cette saloperie.

Comment accepter sa maladie ?


Posté le

Bonjour à tous,

N'hésitez pas à échanger sur ce sujet, l'acceptation de sa maladie, que ce soit par votre propre témoignage ou bien celui d'un proche. Il permettra très certainement d'aider un de nos membre dans cette épreuve !

Merci à vous et bonne journée,

Camille de l'équipe Carenity

Comment accepter sa maladie ?


Posté le

Bonsoir à tous,

Bonsoir Camille,

Le sujet est délicat : peut-on accepter ? Qu'est-ce que l'on doit accepter ?

J'accepte pleinement ma condition d'être humain de passage sur cette Terre ... enfin, je le crois. Mais c'est facile, je ne suis pas à l'article de la mort ! Mon discours ne sera peut-être pas le même alors ...

J'accepte aussi assez bien d'être malade. Pour l'instant ... car les symptômes sont modérés. Je pense que plus les symptômes s'aggravent, plus il doit être difficile de se faire à notre compagne, Mme la SEP, d'accepter cette pathologie.

Ce que m'a en revanche apporté la SEP, c'est la conscience à 38 ans d'avoir la chance de vivre, pas trop mal, et de profiter de chaque instant. La chance d'accompagner mes enfants tant que je suis à peu près en forme. Tant que je ne suis pas trop malade ... Je vois, je marche, je pense ... et c'est une chance ! 

Mais je pense aussi à tous les malades qui sont privés de ça ...

Avoir la SEP à 17 ans : comment se projeter alors ? Avoir des enfants ? Quelle carrière professionnelle ? Quelle vie avec la SEP ? Emprunter ? Impossible ! Ce n'était pas mon cas. Lors de mes premières perfusions de cortisone, j'avais 35 ans, la personne à côté de moi 17 ... C'était bien plus facile à accepter pour moi, que pour cette jeune femme à l'aube de la vie, privée de certaines perspectives, ou qui voit certaines perspectives se réduire ... L'incertitude de notre pathologie évolutive.

Une pensée pour tous,

pour tout ce dont on doit faire le deuil,

et pour tout ce dont nous avons la chance de pouvoir vivre.

Discussions les plus commentées