32 ans et un pacemaker en surprise à la fin de mon hospitalisation après trois opérations d'ablation pour arythmie

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/maladies-cardiovasculaires.jpg

Patients Maladies cardiovasculaires

32 ans et un pacemaker en surprise à la fin de mon hospitalisation après trois opérations d'ablation pour arythmie


Posté le

cest  quoi loperation hybride dont parle qqun plus haut , je ne comprends pas merci de m'eclairer là dessus 

32 ans et un pacemaker en surprise à la fin de mon hospitalisation après trois opérations d'ablation pour arythmie


Posté le

Bonjour Brigitte.  Je sais que la. maladie cardiaque fait toujours craindre le pire,  mais, comme je le répète souvent mieux vaut le savoir et être pris en main par des médecins.  Le reste c'est à nous d'apprendre à vivre avec. J'ai une amie qui a fait au moins 6 arrêt avant de  se faire poser un peace, depuis près d'une vingtaine d'années Elle à accepter de vivre avec les petits inconvénients qu'apporte le fait de porter un pacemaker. Dans mon casj'ai une valve mécanique depuis 10 ans et je souffre aussi d'arithmie auriculaire. J'ai appris à vivre avec, j'ai travaillé, mais je viens de commencer ma retraite. je voyage, et m'occupe de mes petits enfants de temps à autre. l

Bon   courage .

Franelle10 

32 ans et un pacemaker en surprise à la fin de mon hospitalisation après trois opérations d'ablation pour arythmie


Posté le

OUI CEST EXACT apprendre à vivre avec mais je ressasse beaucoup ma maladie aupres des gens que jaime , et ils en ont marre je pense mais je ne peux mempecher dy penser tt le temps , jai de la chance detre en vie mais mon cœur est a 60  PARFOIS ET TENSION 11 . 7 je sais pas si cest trop bas ; , ah ouji valve mencanique et vous devez controler aussi allez voir pour un contrôle ou pas 

oui la  retraite les petits enfants cest notre bonheur moi jattends un petit fils pour fin sept mon 2 eme ; c est une joie 

32 ans et un pacemaker en surprise à la fin de mon hospitalisation après trois opérations d'ablation pour arythmie


Posté le

Bonjour, 

Alors une opération hybrudide, c'est effectivement une ablation, mais une équipe passe par l'artère de la jambe et une autre équipe passe par les côtes avec incisions du coup. On ne casse pas les côtes mais on les écarte. Les douleurs suite à cette opération commencent à s'estomper. 

Concernant votre question Brigitte sur votre tension et votre rythme cardiaque ( je n'ai pas les connaissances d'un medecin😉), mais de ce que l'on m'a dit c'est que vaut mieux une tension basse plutôt que haute et il me semble que du coup 11/7 c'est une bonne tension. Et pareil  vaut mieux un cœur qui bat doucoument plutôt que trop haut  ( en dessous de 60 ça commence à être bas, mais le pacemaker fait son travail alors,

Quand je suis tombée en brachycardie, ma tension était à 7/4 avec des pulsations à 24.

Quand vous parlez d'inconvénients avec le pacemaker, vous parlez de quoi ?

J'ai vu plusieurs articles disant que les plaques à induction étaient dangereuse pour le pacemaker  ? Est ce vrai ? Avez vous de l'expérience. Je suis désolée de poser toutes ces questions, mais dans mon entourage je ne connais personne avec un pacemaker, c' est arrivé si anatendu que je n'ai pas pu faire des recherches.      

Alors merci pour vos réponses. 

32 ans et un pacemaker en surprise à la fin de mon hospitalisation après trois opérations d'ablation pour arythmie


Posté le

Bonjour, 

J'ai une valve mécanique depuis bientôt 2 ans, j'ai 57 ans en novembre, Et depuis j'avoue que c'est galère un peu

j'ai de l'arythmie cardiaque, et je fais aussi de la tachycardie. Mais je vais mieux j'avoue, Ma cardio aimerait 

m'opérer a cause des palpitations, je pense que c'est l'opération que vous décrivez, mais bon je n'en suis pas là.

moi aussi je pense tout le temps à cette opération que j'ai faite, j'avoue que depuis l'opération qui m'a beaucoup choqué, Je ne m'attendais pas à tout ça, j'ai minimiser la chose,  

J'ai aussi depuis eu une hyperthyroïdie, que je soigne en plus, j'ai vue dans vos messages, que vous voyagez, est ce à l'étranger ? car moi aussi je reprends une vie normale, je travaille et fais un peu de sport, En fait il faut faire comme si nous étions comme les autres, car en fait c'est ça, nous sommes comme les autres, vous savez le moral est la base de tout, je pense. 

voilà 

32 ans et un pacemaker en surprise à la fin de mon hospitalisation après trois opérations d'ablation pour arythmie


Posté le
Bon conseiller

MOI J AI EU LA SURPRISE LORS D UNE COLOSCOPIE... 25 BATEMENTS DE MON COEUR SEULEMENT...ME SUIS RETEOUVE EN CARDIO ¨PUIS UNE SEMAINE PLUS TARD POSE D4UN PACEMAKER J AI 80 ANS ET TOUT VA BIEN ..JE VOUS SOUHAITE TOUT LE COURAGE? ET IL EN FAUT POUR ACCEPTER CE QUE LA VIE NOUS RZSERVE

32 ans et un pacemaker en surprise à la fin de mon hospitalisation après trois opérations d'ablation pour arythmie


Posté le

Bonjour, 

J'ai 44 ans et suite à plusieurs syncopes convulsives et après plusieurs examens, holter, IRM, etc...on a decouvert que j'étais atteinds d'une dysplasie arythmogene du ventricule droit.Deux jours après le 21 août 2018 on m'a implanté un defibrilateur et pacemaker cela fait 10 mois et j'avoue que moralement c'est parfois difficile car il faut essayer de l'oublier et vivre avec mais plus facile à dire qu'à faire ...

Courage à toutes et tous.

32 ans et un pacemaker en surprise à la fin de mon hospitalisation après trois opérations d'ablation pour arythmie


Posté le

Un pacemaker, ce n'est rien. Juste une sécurité très bienvenue puisqu'il corrige instantanément les défaillances de rythme qui peuvent survenir. On m'en a posé un en 2007 ; mes battements cardiaques tombaient à certains moments à 20/minute – risque de malaise cardiaque, ou pire. Aucun problème depuis de ce côté. On me l'a changé 2 fois quand la pile était en fin de vie (intervention plus légère que la pose du PM, en anesthésie locale ; on change simplement la pile, pas le PM).

Au début, il faut attendre que le PM prenne le temps de bien s'incruster dans la chair, de s'installer, ça se fait naturellement.  Pendant environ 4-5 mois, il faut bannir les mouvements violents du bras/épaule du côté du PM. Mais ne pas se priver de gestes quotidiens, naturels : aucun danger.

Ce que vous sentez, à mon sens, c'est les conséquences de la cicatrisation de la pose du PM qui vont se résorber vite. Pour moi, j'ai pu dormir du côté du PM sans problème après 4-5 mois. Après, il y a un effet psychologique qui s'ajoute ; on a peur de déranger quelque chose en s'appuyant sur ce côté, mais c'est sans fondement. J'ai mis du temps à accepter cette idée...

Quand j'ai commencé à faire des épisodes de tachycardie ventriculaire (danger vital), on m'a posé en urgence il y a 3 ans un défibrillateur automatique, qui est couplé à un pacemaker (un « bloc » un peu plus volumineux que le seul PM). Car on peut cumuler bradycardie et tachycardie. Je parle de tachycardie ventriculaire, la tachycardie au sens commun, tout le monde en a, c'est sans danger. À ce moment-là, j'ai réalisé que le pacemaker, c'était peu de chose...

Et probablement, tu n'auras jamais besoin de rien d'autre qu'un PM.

(j'ai eu aussi une tentative d'ablation, qui a échoué)

En espérant que cela pourra t'éclairer un peu.

32 ans et un pacemaker en surprise à la fin de mon hospitalisation après trois opérations d'ablation pour arythmie


Posté le

Bonjour à tous, 

Pour vous donner de mes nouvelles, 

Je vais mieux, Ma valve mécanique aussi va mieux, On fait connaissance après 2 ans de vie commue, et ma foi 

j'avoue que j'entends de moins en moins mon cœur, 

Je n'ai plus de problème de Thyroïde, Donc 2 cachets en moins sur 7, toujours ça de prit, ( sous surveillance ) 

Voilà je voulais juste vous en informer, 

Courage à vous tous. 

32 ans et un pacemaker en surprise à la fin de mon hospitalisation après trois opérations d'ablation pour arythmie


Posté le

@Phare7 Il ne faut surtout pas s'approcher de plaques de cuisson à induction. Elles fonctionnent grâce à l'énergie électromagnétique, exactement comme les pace makers, et peuvent donc altérer, endommager sérieusement le fonctionnement du PM. Non seulement ne pas utiliser ces plaques, mais ne pas s'en approcher, s'en tenir à distance.

C'est vraiment la seule consigne impérative à respecter – avec l'obligation de ne pas emprunter les portiques (également électromagnétiques) de contrôle des aéroports  – qui se multiplient malheureusement avec les plans Vigipirate pour les accès aux musées, monuments, etc. (le signaler aux personnes préposées aux portiques, qui vous font sans problème passer par un autre accès ; ils en ont l'habitude. Il est pour ça bon d'avoir toujours sur soi le petit livret qui signale que vous êtes porteur d'un PM pour le prouver aux contrôles). Les petits portiques des magasins sont, eux, sans aucun danger, à condition de ne pas stationner longuement au milieu.

Discussions les plus commentées