Même pas drÔle, les PsycoDolors Expressions : " Tristesse au Désespoir "

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/fibromyalgie.jpg

Patients Fibromyalgie

3 réponses

73 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

l' Humeur trouble d'en nuit ...


( vois, là, de quoi les tristes nuits s'illuminent au clair de l'une )


Chaque soir,    
elle buvait son  t i l l e u l  ... dé gus tant,                                                                                                          en fermant les yeux,  c  e    l  o  n  g-b a i s e r  quand "IL" la rejoignait.

Ce soir,  comme un goût d' armoise plus prononcé, [ par elle même, sa tisane empoisonnée ]
       fermant les yeux, elle déguste,
       s' en dormant  dans l'attente qu'elle "LE" rejoigne.[ c'est elle qui va le rejoindre ]

De ses-amis ceux-ci-sont à l' halle réunis pour la voir …                                                                                           [ jeux de mots : seize amis ou peu ; saucisson hallal ]                                                                                        ( halle mis pour, espace d'exposition )
       maintenant qu'elle est partie  (décédée)                                                                                        

texte de FMA laurent.

Début de la discussion - 28/09/2012

Même pas drÔle, les PsycoDolors Expressions : " Tristesse au Désespoir "


Posté le

Les mots parlent : ça me rappelle mes nuits de froids et d'effrois, de douleur et de souffrance d'un coté comme de l'autre, de l'impuissance à soulager l'autre autant que soi, de bile et autre...la nuit reste  un monde à part qui laisse aussi ses empreintes profondes, ses émotions, ses partages et parfois quelques fin d'existences paisibles.

Un autre regard sur la difference, les clichés, la souffrance Lire " La consolante d'Anna Gavalda" MAIS DANS UNE PERIODE OU LE MORAL N4EST PS TROP HS

Même pas drÔle, les PsycoDolors Expressions : " Tristesse au Désespoir "


Posté le

Dans cet univers clos de la nuit d'hôpital, j'ai vu et vécu beaucoup, la souffrance, la douleur, la déchéance, les combats perdus, la mort qui se fait attendre. Toute pathologie confondues.J 'ai aussi vu des être capables de transcender leur souffrance, de souhaitez continuer à vivre cette vie que moi j'aurais jugée " non vivable", le miracle de la foi: foi dans la famille, l'attente d'une dernière visite avant de se laisser aller en paix, la foi regilieuse quelle qu'elle soit. Le miracle de la vie et celui de la fin de vie. Ces expériences m'ont apporté une forme de spiritualité.La vie est précieuse.

 Je souhaite ne porter aucun jugement, chacun ayant son combat, ses valeurs propres, ses ressources personnelles. L'important restant la communication, l'écoute et l'empathie. Il ne faut pas tester sur " tristesse et désespoir"

J'ai humainement beaucoup appris, je m'y suis aussi fortement abimée, une de mes collègue en a même décidé d'en finir pour toujours . J'ai retrouvé dans " La consolante", quelques points communs, dont un petit texte pour lui rendre hommage.

Mon combat suite à ma propre descente aux enfer continue depuis 3 ans, je n'est pas réussi à mettre une barrière entre mon travail et mon émotionnel. Maintenant je vis avec une fibro ( modérée comparée à d'autres) et une dépression.

Même pas drÔle, les PsycoDolors Expressions : " Tristesse au Désespoir "


Posté le

à be zen

... quelques points communs, dont un petit texte pour lui rendre hommage.

Fais moi part de cet hommage texté.

es-tu infirmière (spécialisée) ou autre fonction ?

MA DEMANDE pour TEMOIGNAGE,

j'ai l'intention de RECUEILLIR des TEMOIGNAGES pour mettre sur Mon Site http// ishikido.jimdo.com 

une 30aine pages ( dont : accueil c.o.rr.es.e., sophrologie, relaxologie, méditation etc )

car je désire constituer une section " Fibrants " ou je propose des possible aides auxquelles je m'adonne et obtiens des résultats positifs.

Eventuellement, j'ai le projet d'écrire un livre sur ma condition -déboires et réussites[personnelles, hors médico]- en cette matière des Symptômes [et non de maladie comme prétendent certains médecins}?{ ]

Est-ce que tu peux me donner d'autres Infos[sans précision d'identité] te concernant, ex.: âge, 47 . mariée divorcée .  profession : vendeuse  . sans emploi depuis . enfant s aidant s . autre famille aidant ou au contraire ...

Tu comprends le sens et l'orientation de ma demande.

en toute amitiés,

laurent.

Discussions les plus commentées