https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/fibromyalgie.jpg

Patients Fibromyalgie

292 réponses

2 916 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

comment supporter vous le regard des autres si vous etes comme moi ma fribro se voit que lorsque j ai une crise je ne peux plus plier aucun membres et j avance avec mon derriere en arriere comme si je voulait que l on pose une biere dessus c est mari qui me l a dit je vous dit pas le style pour me faire voir je me fais voir je suis de plus en plus mal a l aise je baisse le nez et j avance sans regarder les gens

Début de la discussion - 15/10/2011

le regard des autres


Posté le

 moi, je ne supporte plus du tout le regard des autres au point que seule, je reste chez moi, éloignée des fenêtres. Je ne sors plus q'avec mon mari, et encore dans des lieux ou je sais rencontrer un minimum de monde, et encore, si je peux éviter....

le regard des autres


Posté le

Bonsoir,

Au début, je m'inquiétais du regard des autres et surtout de leurs commentaires face à la fibromyalgie mais maintenant je m'en fiche royalement. On est comme on est, on ne fait pas exprès d'être malade et si ça ne se voit pas et qu'on ne comprend pas, tant pis, je passe outre. On a assez de stress sans se préocuper des autres. Même si parfois, je vous l'accorde, certains regards ou paroles sont blessants, ça fait toujours mal.

le regard des autres


Posté le

Bonsoir,

Ah! ah! je trouve super ce post...eh! bien oui, tord des fesses pour marcher poupoune...t'as raison...les autres...laisse tomber...si ils te regardent avec des yeux d'merlans frits...c'est parce qu'ils sont jaloux...ce que tu fais...eux ne le peuvent pas...et na! fais-leur un pied de nez...Tu sais perso quand je ne peux plus...j'prend ma canne et çà m'empêche pas de faire ma marche journalière même si c'est peu et difficile.

De grâçe, oubliez- les... mag59 a raison, pensez à vous et aux vôtres, et laissez les ignorants avec leur bêtise...d'ailleurs avec ma canne j'ai trouvé un truc super...si je remarque une personne mal intentionnée, je lui propose de m'imiter et marcher comme moi avec ma canne...ah!ah! c'est efficace...il y a comme un malaise et le plus gêné... n'est pas moi.

le regard des autres


Posté le

l'image de soi que l'on a (dans son cerveau) est qq chose qui nous rend pas mal malheureux souvent, quand ce n'est pas le handicap c'est aussi la vieillesse parfois ;)

j'ai mis plus de deux ans à accepter les changements en moi, 

pour la canne, quand vraiment c'est devenu difficile de marcher, je me suis acheté une "canne-siège" cela ne fait pas trop canne (mais c'est plus lourd alors bonjour le poignet !), hypocrisie de ma part jusqu'à ce que j'accepte de prendre une canne classique et "tant pis" (pour mon image)

chaleureusement

Frédéric

le regard des autres


Posté le

Je sort très peu de chez moi, 3 étages à descendre et sans ascenseur ! Je m'inquiétais aussi du regards des autres, mais comme ceux qui me croisaient pouvaient voir la douleurs sur mon visage (d'après mon médecin) et mesdifficultés à marcher, je pense que plus personne dans mon voisinage de doute de mon état de santé.

Et puis, après tout, je m'en fout, j'ai déjà assez de problèmes pour m'inquiéterse leur façon de me voir.

le regard des autres


Posté le

Laissons les gens penser ce qu'ils veulent de nous, de toute façon on n'y fera rien. Le tout est d'être bien avec soi-même (là, c'est plus difficile !). Comme dit Frédéric, l'image que l'on a de soi (dans notre cerveau) nous rend souvent malheureux, et c'est bien vrai !

le regard des autres


Posté le

Pour ma part ils ont du mal a comprendre il m'arrive le matin de sortir sans canne et l'après midi ou le soir de la prendre ...Alors là septicisme dans les regards ;)

le regard des autres


Posté le

Poupoune en grosse crise je ne sort pas ,je ne peut pas ni conduire ni autre... mais j'aime l'image de la bière poée... :)

le regard des autres


Posté le

Pour le moment, j'ai laissé ma canne de côté, mais quand je la prenais, tout le monde me regardait avec des yeux grands comme ça ! Et les questions fusaient : "eh ben qu'est-ce que tu as ?", "t'as fait quoi ?", "t'es tombée ?" ... "non, rien, de spécial j'ai "juste" de la fibromyalgie" ...

Discussions les plus commentées