Hyperglycémie de stress élément déclencheur d'une dépression

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/depression.jpg

Patients Dépression

2 réponses

63 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Bonjour, je me pose beaucoup de questions sur l'origine de ma dépression.

Il y a 2 ans, ça a commencé par une grosse fatigue, par des brûlures urinaires, douleurs à la vessie, une soif intense, des douleurs dans les membres inférieurs... On m'avait donné de faux diagnostics comme des mycoses au gland et une candidose à ma langue qui été désséchée et blanche ...

Je suis resté pendant plusieurs jours dans cet état de fatigue extrême, j'avais maigri et je ne pouvais plus parler ni me concentrer ...je n'avais plus les idées claires je demandais de l'aide et je ne comprenais pas ce qu'il m'arriver malgré les pommades anti mycoses inexistantes et des antibiotiques contre une candidose inexistante aussi finalement.

N'ayant aucune amélioration au fil des journées et malgré différents médecins qui n'étaient jamais d'accord je suis tombé brutalement dans une descente aux enfers qui s'appelle la dépression. 

Je ne sentais plus le bout de mes doigts, mes orteils comme ci il s'agissait d'atteinte de nerfs.

A l'heure actuelle, je suis handicapé psychique, je ne peux plus travailler, mes membres sont lourds et raides je ne peux faire de sport qui été vital pour moi avant que je ne tombe gravement malade.

Cordialement les amis.

Bonne journée.

Début de la discussion - 07/02/2018

Hyperglycémie de stress élément déclencheur d'une dépression


Posté le

Les articulations raides , j'ai connus aussi au point de ne plus pouvoir conduire , ainsi que la fatigue , par contre mon anatomie n'a pas été touchée , je ne peu plus travailler non plus 

Hyperglycémie de stress élément déclencheur d'une dépression


Posté le

Ne s'agit-il pas de somatisation causée par des problèmes psychiques ou de fibromalgie ? J'ai des symptômes moi même difficilement explicables avec des diagnostics différents ( angoisse >nomadisme médical) et parfois changeants, ce qui m'ont poussée vers une dépression dite reactionnelle. Bon courage

Discussions les plus commentées