Le choix de votre traitement

/static/themes-v3/default/images/default/home/bg-generic.jpg?1516194360

Patients Crise cardiaque / Infarctus

14 réponses

102 lectures

Sujet de la discussion



Posté le
Bon conseiller

Bonjour,

Quel professionnel de santé vous a prescrit votre traitement ? Avez-vous eu votre mot à dire dans ce choix ? Pensez-vous que votre avis sur ce point a suffisamment été pris en compte par le médecin ?

Bonnes discussions.

Début de la discussion - 13/05/2013

Le choix de votre traitement


Posté le
Bon conseiller

+1

Le choix de votre traitement


Posté le
Bon conseiller

Bonjour,

Je relance ce sujet.

Merci.

Julien

Le choix de votre traitement


Posté le

je suis suivie par mon cardio et mon medecin traitant qui se connaissent plutot bien .

et je sais pas pour les autre mais pour moi mon avis face a mon cardio ne compte absolument pas  il a fait suffisamment d'etudes pour savoir quel traitement me donner, n'ayant jamais ete confrontée a cette maladie je vais pas aller mettre mon grain de sel en lui disant quel medicaments je veux prendre ou pas.

Le choix de votre traitement


Posté le

ben j'ai l'impression que mon pc n'en fait qu'a sa tête 

Le choix de votre traitement


Posté le

C'est le cardiologue, avant ma sortie de l'hôpital, qui m'a prescrit mon traitement. Il ne m'a pas demandé mon avis, mais comme dit mouatouteseule, chacun son boulot. Je vois mon médecin traitant très régulièrement. Je lui ai dit que j'avais mal partout, vu que je n'ai pas de cholestérol, il m'a baissé le CRESTOR (je suis passée de 5mg à 10 mg).

Le choix de votre traitement


Posté le

idem que utilisateur désinscrit je fait confiance a mon cardiologue de plus c lui qui juge mon état com le traitement je doit le voir le 15 10 2013 pour un contrôle d'arrêt  du traitement ? ou autre je ne sais pas trop la dernière fois il m'avais parlais d'un arrêt du traitement donc j'ai pas mon mot a dire

Le choix de votre traitement


Posté le

oups!!! nous somme le29 !!et j'ai vue mon cardio le 15/10,donc comme vous dite tous ,c le cardio qui gère notre traitement ce qui est tous a fait normal,donc il ma bien supprimé le préviscan par contre il a augmenté le kardegic a 160 et  le ramipril  a 5mg suite  a  de la tension élevé ,pourquoi? et bien je ne c pas!!! pourtant je fait attention a tous!! et pour finir le traitement je le continue jusqu'au mois de mai 2014!! bonne a journée a tous zephiroc

Le choix de votre traitement


Posté le

Ezetrol et Kardégic unquement car je n'avais pas de facteurs de risques. Oui j'ai eu mon mot à dire

Le choix de votre traitement


Posté le
Bon conseiller

bonjour à vous..je ne sais pas où mettre cet article alors je me "pose" là....

Une nouvelle génération de pacemakers miniaturisés vient d’obtenir le marquage CE. Le secrétaire général de la Fédération Française de Cardiologie nous dit ce que nous pouvons en attendre.

Quand le cœur ne bat plus au bon rythme, le pacemaker est là pour le rappeler à l’ordre en lui envoyant les impulsions électriques nécessaires. 
400 000 Français bénéficient de cette technologie capable, ni plus ni moins, de leur sauver la vie. Jusqu’ici, le dispositif était composé d’un boîtier de la taille d’une petite boîte d’allumettes glissé sous la peau au niveau du thorax, et d’une sonde reliée au cœur.

Les nouveaux modèles sont bien plus petits, hauts comme une pièce de un euro, et peuvent être posés sans chirurgie, ce qui diminue les risques d’infections. Car la batterie intégrée est si petite qu’elle se glisse dans l’artère fémorale par un cathéter inséré au niveau du pli de l’aine.

 La société St Jude Medical, conceptrice du Nanostim qui vient d’obtenir le marquage CE, assure que le dispositif est facile à installer et à retirer lorsque la batterie arrive en fin de vie. Ses concurrents développent des projets similaires. L’une d’elle, la société franco-italienne Sorin, prépare même un modèle sans batterie basé sur la récupération de l’énergie mécanique des battements cardiaques, une option techniquement envisageable dans un avenir proche.

A la Fédération Française de Cardiologie, le Pr Jacques Mansourati, cardiologue rythmologue au CHU de Brest, rappelle que la faiblesse des stimulateurs actuels est la sonde reliant la pile au cœur, qui peut s’infecter ou dysfonctionner:


"Tout ce qui résout ce "maillon faible" est bon pour les patients. Mais il faut s’assurer que ces modèles se retirent vraiment facilement, et vérifier la durée de vie des piles, car qui dit miniaturisation dit souvent durée de vie réduite. Si c’est dix ans ou plus, alors oui, ce sera une avancée en cardiologie. En dessous, ce n’est pas évident". 
Avant d’être utilisés en France, les nouveaux stimulateurs devront obtenir la validation par l’ANSM (l'agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) ce qui peut  prendre quelques mois, voire plus d’un an, afin de valider les indications, l’évaluation technique, et le prix de remboursement.

Discussions les plus commentées