flag fr
flag en flag es flag de flag it flag us
https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/cancer.jpg

Patients Cancer

aucune réponse

3 lectures

Sujet de la discussion


anonymous avatar Membre Carenity • Animatrice de communauté
Posté le
Bon conseiller

Quand une chimiothérapie commence, des questions se posent au sujet des repas. On se rend compte que l'appétit n'est pas au mieux... sans savoir comment réagir. Les conseils pour vivre cela le mieux possible avec le Dr Bruno Raynard, chef de l'unité diététique et nutrition de Gustave Roussy, à Villejuif.

Si la nourriture ne peut pas contribuer directement à la guérison du cancer, elle constitue en revanche un soutien crucial au traitement. "Perte d'appétit, nausées, vomissements, changements du goût et de l'odorat, aversions, diarrhée : le cancer et son traitement peuvent provoquer différents effets secondaires et symptômes. Ceux-ci empêchent souvent le maintien d'une alimentation saine et peuvent, de ce fait, induire une perte de poids et de muscle. Or cette perte peut nuire à la qualité de vie du patient et à l'efficacité de ses traitements" , explique le Dr Bruno Raynard, chef de l'unité diététique et nutrition de Gustave Roussy, à Villejuif. Il est donc crucial d'agir.

Ce qu'on peut faire contre les nausées

Un verre de Coca en fin de repas peut soulager. Le boire à température ambiante et surtout sans bulles (en le remuant avec une cuillère) pour ne pas agresser la paroi de l'estomac. Par ailleurs, éviter les aliments et les boissons acides : citron, vinaigrette, jus d'agrumes etc. Boire souvent et de faibles quantités.

Et préférer les purées et potages épais aux aliments entiers (qui favorisent le brassage de l'estomac et ainsi les nausées), et les aliments froids aux plats chauds (dont les odeurs peuvent écœurer).

En cas d'aphtes dans la bouche

Avant de manger, se rincer la bouche avec de l'eau pour hydrater la muqueuse buccale, puis consommer une cuillère d'aliments gras (huile d'olive, crème fraîche, yaourt... ) afin de tapisser la bouche d'un film gras protecteur.

Pour diminuer le risque d'apparition de ce trouble (mucite), éviter les aliments durs comme la croûte de pain, ou secs tel le poulet sans jus. Préférer des repas onctueux : aliments mixés, mélangés à de la crème, ou lactés comme les milkshakes ou les glaces. Éviter aussi les aliments et boissons acides, tels que les jus de fruits ou les salades avec vinaigrette.

Si on n'a pas trop faim

Réduire la taille des repas et multiplier les prises alimentaires dans la journée. "Ne pas hésiter à manger 6 à 8 fois par jour de petites quantités" , précise le Dr Bruno Raynard. Par ailleurs, favoriser les aliments riches en calories et en protéines afin de lutter contre la perte de poids et de muscle : chips, gâteaux, etc. "Peu importe ici que l'alimentation ne soit pas équilibrée ; la priorité est de ne pas perdre de poids." Enfin, tenir compte de ses goûts : "Par exemple si, après une chimio, le patient a envie de manger un peu et qu'il hésite entre une pomme et un yaourt, privilégier ce dernier car il renferme plus de calories et de protéines. Mais si la personne n'a envie que d'une pomme, elle ne doit pas se forcer à manger un yaourt."

En cas de diarrhée post-chimiothérapie

Boire régulièrement de petites quantités de liquides pour compenser les pertes d'eau et de minéraux : eau minérale, thé, bouillon de légumes, etc. Ne pas se restreindre en mangeant moins d'aliments stimulant le transit comme les légumes, ou plus d'aliments "constipants comme le riz. La diarrhée post-chimiothérapie est provoquée par le traitement et non par l'alimentation" , explique le Dr Raynard.

Source : Top Santé

Et vous, comment gérez-vous votre alimentation ? 

icon cross

Ce sujet vous intéresse ?

Rejoignez les 175 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie
ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

Rejoindre

C'est gratuit & anonyme