Carenity porte votre voix
Autorités de santé

/static/themes-v3/default/images/default/about/intro-your-voice.jpg?1537439683

Quels sont les coûts non remboursés par la Sécurité Sociale restant à la charge des patients SEP ?

Diminution du reste-à-charge pour les patients touchés par une sclérose en plaques et leurs aidants

La sclérose en plaques est une affection de longue durée prise en charge à 100% par l’Assurance Maladie. De nombreux coûts directs et indirects restent pourtant à la charge du patient et de son entourage : réaménagement du domicile en cas de fauteuil roulant, achat de matériel médical, transports, services d’aide à domicile… De quoi peser lourd sur le pouvoir d’achat. Et ce, alors même que les patients se trouvent parfois dans une situation financière précaire.

Afin de mieux évaluer ces coûts qui impactent le quotidien de milliers de personnes, Carenity a mené une étude en partenariat avec la Ligue Française contre la Sclérose En Plaques. Parmi plus de quatre cents patients et proches de patients, 70% ont ainsi fait part de leur insatisfaction et découragement. Une situation qui a été présentée aux députés le 24 octobre 2017. Leur mission est désormais de mettre en place des actions pour réduire le fardeau du reste-à-charge et améliorer la qualité de vie des patients SEP et leurs aidants.

Quelle perception ont les patients de l’accès aux soins et traitements en cancérologie ?

Egalité d’accès à l’innovation en oncologie

Le diagnostic et la prise en charge d’un cancer sont des événements qui vont bouleverser la vie du patient et de son entourage. Beaucoup d’espoirs reposent sur les innovations thérapeutiques. Mais comment rendre l’accès à ces traitements innovants plus équitable ? Plus de deux cents patients et proches de patients ont répondu à cette étude, expliquant notamment combien la coordination, la pluridisciplinarité et le dialogue sont nécessaires pour une meilleure prise en charge.

Leurs réponses ont permis la mise en place de débats dans huit villes françaises entre octobre 2015 et mars 2016 dans le cadre du 3e Plan Cancer. De ces tables rondes, est né un livre blanc, présenté le 27 septembre 2016 au colloque "Les nouveaux horizons de la prise en charge du cancer : les territoires ont des idées". Douze recommandations ont été listées dans ce document, notamment la mise en place d’un Observatoire de l’accès aux innovations ou encore l’augmentation des prises en charge ambulatoires afin d’améliorer l’efficience du système de santé.

Comment améliorer les échanges entre l’hôpital et le médecin traitant ?

Amélioration du parcours de soins pour les patients chroniques

Le quotidien d’un patient touché par une maladie chronique est souvent rythmé par des visites chez son médecin traitant et des rendez-vous hospitaliers.

Carenity a interrogé plus de 1 700 membres sur le lien entre hôpital et médecin traitant. Les patients ont ainsi pointé du doigt un manque d’information des équipes hospitalières sur leur historique médical, un manque de fluidité dans les échanges avec leur médecin ou encore une mauvaise qualité de suivi après une hospitalisation. Des constats qui ont été présentés le 8 octobre 2015 lors de la séance inaugurale des Entretiens de Bichat, un congrès réunissant médecins et scientifiques.

Comment rester mobile et autonome à la maison ?

Amélioration de l’autonomie des patients bénéficiant de soins à domicile

Un million et demi de patients sont pris en charge chaque jour par des prestataires de services à domicile. A l’occasion de la 6e Semaine nationale de la santé à domicile en décembre 2016, Carenity a réalisé une étude sur l’autonomie et la mobilité en partenariat avec la Fédération des prestataires de santé à domicile. Et les résultats ont de quoi décourager : 67% des patients bénéficiant de soins à domicile ont, en effet, indiqué avoir renoncé à se déplacer en raison de leur maladie. Et ce, alors même qu’il est essentiel pour le moral d’un patient chronique de sortir, bouger, voyager, travailler et voir ses proches.

La Fédération des prestataires a ainsi mis en place une Charte de la mobilité comprenant sept engagements parmi lesquels : l’évaluation de solutions de mobilité adaptées aux besoins du patient, la préparation de projets de déplacements ou encore la facilitation d’une prise en charge à l’étranger avec des partenaires.