Causes et facteurs de risque de l'ostéoporose

Actuellement, nul ne sait pourquoi l’ostéoporose apparaît, bien qu’il soit certain que le remodelage osseux est perturbé.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

L’ostéoporose dépend de 2 facteurs :

• la masse osseuse : plus celle-ci est grande, plus le risque d’ostéoporose est faible ;
• la vitesse de dégradation de l’os : plus l’os se dégrade rapidement, plus le risque d’ostéoporose est fort.

Les hormones jouent un rôle essentiel dans le maintien de cet équilibre. Cela explique le risque accru d’ostéoporose à la ménopause lorsque les taux d’œstrogènes s’effondrent. Ceux-ci ne jouent alors plus leur rôle de diminution de la résorption osseuse et d’augmentation de la formation osseuse.

Il est possible d’identifier plusieurs facteurs de risque d’ostéoporose : les facteurs subis et les facteurs évitables.

Facteurs subis

- Âge : le risque d’ostéoporose augmente avec l’âge.
- Sexe : les femmes sont 2 fois plus touchées que les hommes (effet de la diminution du taux d’œstrogène lors de la ménopause).
- Origine ethnique : les personnes d’origine caucasienne ou asiatique ont un risque ostéoporotique plus élevé.
- Antécédents familiaux d’ostéoporose ou de fractures (col du fémur notamment).
- Pathologies : des maladies comme l’hyperthyroïdie accroissent la dégradation de l’os, augmentant le risque d’ostéoporose. Bien que ces pathologies soient « subies », il est possible de les traiter afin d’éliminer le risque de fracture.

Facteurs de risque évitables de l'ostéoporose

Parmi les facteurs de risque qu'on peut éviter on retrouve:

- Alcool et tabac : la consommation excessive de ces produits augmente le risque de fractures.

- Déficit en vitamine D ou en calcium : une alimentation pauvre en calcium tout au long de la vie provoque un déficit ; le déficit en vitamine D peut être dû à un trop faible apport dans l’alimentation ou à une trop faible exposition solaire. Ces deux carences augmentent le risque d’ostéoporose car le calcium se fixe moins sur les os.

- Manque d’activité physique (sédentarité) : l’exercice physique favorise la création d’os solides.

- Prise de corticoïdes : les corticoïdes par voie générale, sur des périodes de plus de trois mois, provoquent une dégradation des os qui accroît le risque d’ostéoporose.

- Poids faible avec IMC inférieur 19 : un poids faible est synonyme de faible masse osseuse : la perte d’une faible quantité d’os est donc plus grave et le risque d’ostéoporose est plus fort.

Article rédigé sous la supervision du Dr. Florence LEVY-WEIL, chef de service de rhumatologie au centre hospitalier d’Argenteuil (95).

Sources : Société Française de Rhumatologie : l’ostéoporose

Dernière mise à jour : 23/09/2017

avatar Équipe éditoriale de Carenity

Auteur : Équipe éditoriale de Carenity, Rédaction

L'équipe éditoriale de Carenity est composée de rédacteurs expérimentés et spécialistes du domaine de la santé qui ont pour objectif de proposer une information impartiale et de qualité. Nos contenus éditoriaux sont... >> En savoir plus

Qui a revu : Florence Levy-Weil, Rhumatologue

Chef de service de rhumatologie au Centre Hospitalier d'Argenteuil, a participé à la création d’un service orienté sur la place du patient dans la prise en charge... >> En savoir plus

Ostéoporose sur le forum

Voir le forum Ostéoporose

Actualité - Ostéoporose

Lire l'article