Trouble de la personnalité schizoïde : comment vivez-vous au quotidien avec la maladie ?

/static/themes-v3/default/images/default/home/bg-generic.jpg?1516194360

Patients Troubles du comportement / Maladies mentales

3 réponses

37 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Bonjour,
Il y a un an, j'ouvrais une discussion "je suis malade mais de quoi?".
J'ai eu beaucoup de messages, merci aux personnes qui se sont donné la peine de me répondre.
Aujourd'hui, après des mois de recherche, je pense que j'ai une personnalité schizoïde. 
J'ai vu un psy à l'hôpital proche de chez moi, 3 fois, 20mn en tout, qui m'a diagnostiqué autiste asperger. La dernière fois je lui ai parlé du trouble schizoïde, j'ai essayé de lui dire que je n'étais pas autiste, il n'a rien voulu comprendre et m'a prescrit des médicaments que je n'ai pas pris...

Tout dans la personnalité schizoïde me ressemble.
-je n'aime pas les relations proches, y comprit avec les membres de ma famille
-je préfère les activités solitaires
-je ne m'intéresse pas du tout aux activités sexuelles
-je ne prends plaisir à aucune activité
-je n'ai pas d'amis proches
-je suis émotionnellement détachée et n'ai aucune interaction avec les autres
-j'ai un désintérêt total pour les relations sociales
-je réagis de manière froide à l'affectivité

On dit que les personnes schizoïdes peuvent se présenter comme sociables, solitaires, ce qui peut être perçu comme une recherche de contact...On donne l'impression de tenir un rôle social avec autrui en utilisant des émotions, alors qu'en fait on reste détaché....Au final, notre environnement fini par vous ignorer ou nous laisser de côté.

Tout ça fait que je souffre. Je suis seule depuis tellement d'années. J'aime ça, mais parfois je voudrais être "normale", mais je n'y arrive pas.

Et vous ?  Comment vivez vous le quotidien, l'interaction inévitable avec les autres ???

Merci.

Début de la discussion - 28/09/2021

Trouble de la personnalité schizoïde : comment vivez-vous au quotidien avec la maladie ?

• Animatrice de communauté
Posté le

Bonjour @fanette36‍,

Je vous remercie pour l'ouverture de ce sujet. J'invite ici quelques membres à y participer : @lolo5389@Haïk-ut@Yecalsteti@EB.Spero@dreamcatcher@Origan11@Jujupac@paulorui01@steph83‍ 

D'avance merci pour vos retours et conseils à @fanette36‍ !

Belle journée,

Candice de l'équipe Carenity 

Trouble de la personnalité schizoïde : comment vivez-vous au quotidien avec la maladie ?


Posté le

Bon, et bien on dirait que je suis la seule schizoïde du forum....Tant pis, merci Candice.

Trouble de la personnalité schizoïde : comment vivez-vous au quotidien avec la maladie ?


Posté le

Bonjour,

après avoir lu plusieurs documentations, forums, infos différentes et l'avoir fait après un énième mutisme de mon fils qui a duré plus longtemps que d'habitude et m'attriste tellement, j'ai pris une claque en plein visage quand j'ai compris que mon fils était sans aucun doute schizoïde.

je ne suis pas psy bien sûr mais mon premier fils est autiste, de nombreux signes schizoïde étaient déjà présents dans la famille pour certains qui semblent s'en sortir bien malgré tout et ...

tout dans la personnalité schizoïde représente mon fils au point où les études en question semblent avoir été faite sur lui.

D'ailleurs, la claque vient du fait  qu'après réflexion, quand je me remémore ces dernières années jusqu'à ces 21 ans actuels, je comprend vraiment mieux son manque de réactivité, ses comportements vides d'intensité, son manque d'empathie, son humeur taciturne même avec nous, ses plus proches parents, son manque d'envies, de plaisir, sa paresse continuelle et le fait qu'il passe son temps en chambre sur ces jeux vidéo qui semblent être le seul endroit où il a une vie sociale car, je le comprend maintenant, virtuelle et sans réel investissement social personnel...

Ce qui me semblait être les "défauts" d'un ado attardé était en fait un trouble sérieux dans lequel, je ne sais pas si je peux y faire quelque chose.

Seulement, je n'abandonne jamais.

En effet, il n'ira pas sans doute pas voir un psy de sa propre volonté mais en ce qui me concerne, même si ma priorité est, comme avec mon premier enfant autiste, qu'il soit simplement heureux de vivre  avec les moyens qu'il a, je désire aussi tout faire pour éviter l'enlisement de son état.

Pour ce faire, j'ai vraiment besoin de l'expérience de tout ceux qui ont été impliqué en tant que parents, proches ou qui sont schizoïde eux même afin de savoir quoi dire, quoi faire pour motiver, ou ce qu'il ne faut pas dire pour ne pas enliser la situation déjà instable et compliquée.

De mon coté, je vais bien sûr voir prochainement un psy pour avoir aussi son point de vue mais j'espère vous lire bientôt pour avoir vos conseils, merci d'avance.

Une maman attentive mais pas désespérée.

Ps : Fanette36, n'hésite pas à me répondre et me dire comment tu vas :)

Discussions les plus commentées