https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/trouble-bipolaire.jpg

Patients Trouble bipolaire

15 réponses

219 lectures

Sujet de la discussion


Posté le

Bonjour,

As t on le droit de refuser le traitement sans que la psychiatre nous hospitalise car vu que j ai du mal a le suivre je préfère tout arrêter mais j ai peur qu on m hospitalise pour refus de soin. 

Début de la discussion - 30/10/2018

Refus de traitement
1


Posté le

@Metadone@Bipo13@Hookette@verveine@Breathe1411@mag4343@Jedoute@cathy091@carmenclementine‍ bonjour ! Quelqu'un a-t-il déjà refusé un traitement ? Pensez-vous que cela puisse avoir des conséquences ?

@Nougatine69‍ je vous rappelle néanmoins que Carenity ne se substitue aucunement à une consultation médicale ni ne remplace l'avis du corps médical.

Belle journée et bons échanges à tous,

Louise

Refus de traitement
2


Posté le

@Nougatine69 bonjour,tu es libre d accepter ou non un traitement,seulement si ton médecin l a prescrit c est que tu en as besoin.

Essaies de discuter avec lui de la raison d etre de ce traitement pour traiter ta pathologie.

Toi pourquoi ne veux tu pas le prendre?

La décision te reviens mais si c bon pour toi faut le prendre,bonne journée

Refus de traitement

Posté le
Bon conseiller

Bonjour Louise,

J'ai arrêté de mon propre chef tout traitement il y a un peu plus de 4 mois de cela. Je ne supportais pas les effets secondaires du Depakote (fatigue intense et surtout perte de cheveux). Une horreur mais je ne voulais plus rien prendre ! Mon psy m'a mise sous Lamictal que j'ai pris durant quelque temps  puis stoppé net à nouveau car j'avais des céphalées violentes et des nausées insupportables. Je me suis complètent butée et j'étais dans un état épouvantable. Période mixte entre dépression et violence ! J'avais décidé que je n'étais pas plus bipolaire que les "gens normaux" (je suis soignée depuis 1995 et j'ai essayé pas mal de thymorégulateurs que je supportais plus ou moins bien mais il me semble qu'en vieillissant mon corps est à bout !). 

Mon psy voyant mon état a voulu m'hospitaliser je l'ai envoyé balader (oui !!!! moi qui suis toujours polie et respectueuse). De plus je souffre d'une BPCO et j'ai arrêté la cigarette depuis deux ans mais mes bronches sont très abîmées et je fais bronchite sur bronchite malgré l'arrêt de la cigarette. Donc je suis souvent sous cortisone (au grand désespoir de mon psy car c'est absolument incompatible avec la bipolarité mais que faire quand je ne peux plus respirer ? Que ma respiration est horriblement sifflante ? Que je fais des dyspnées ?) Je vous laisse imaginer dans quel état d'énervement je suis sous cortisone ! Une violence inouïe ! 

Donc hier j'ai enfin appelé mon psychiatre et me voilà repartie sous Lamictal à toutes petites doses d'abord mais en augmentant je sais que je vais à nouveau souffrir de migraines et de nausées, de sueurs, de tremblements, etc.... Je suis mal et depuis des mois des idées noires et envie de mourir pour enfin avoir la paix ! J'ai 62 ans et 3 grands enfants, deux petits-enfants. Mon mari le pauvre fait tout ce qu'il peut. Il est solide et patient mais je me rends compte que lui aussi a des signes annonciateurs de dépression nerveuse. Je le lui dis mais il ne veut pas l'admettre. Donc je culpabilise, je lui demande pardon mais je suis incontrôlable.

Voilà il va falloir cette fois que je me montre raisonnable sinon il arrivera un malheur. Je suis désemparée. Donc je suis bipolaire, souffre de BPCO et on m'a enlevé la thyroïde il y a 5 ans ce qui aggrave encore le tout. Je suis devenue pratiquent agoraphobe, je ne veux plus sortir de la maison ni voir personne (d'ailleurs je me suis coupée de toute vie sociale, j'ai fait fuir mes amis) sauf obligation (en fait je passe mon temps chez le docteur) et c'est vraiment dur pour nous deux. Nous sommes mariés depuis 40 ans. Je ne suis plus la même. J'étais d'un tempérament gai, joyeux, enthousiaste, j'aimais sortir, je conduisais (je ne peux plus conduire phobie de prendre le volant). Je ne fais strictement rien dans la maison. Je lis c'est la seule chose qui me fait du bien et j'adore mes petits enfants ! Quand je les vois j'oublie tout et je suis heureuse seulement je ne peux pas m'en occuper longtemps. Enfin voilà je ne sais pas comment tout cela va se terminer. Je suis très têtue et me braque donc quand je ne veux pas faire quelque chose je ne le fais pas. Je dépense plein d'argent et nous avons des revenus très moyens mais je m'en fiche. Acheter me donne un shoot d'adrénaline et je ne pense qu'à ça. C'est tous les jours que j'ai envie de quelque chose pour moi ou les miens. 

Si d'autres malades ont vécu cela, s'ils peuvent me donner des conseils je suis preneuse.

Cordialement.

Cathy

Refus de traitement

Posté le
Bon conseiller

@Louise-B bonjour je ne refuse pas mon traitement y’a juste des jours où j’ai plus de mal a l avaler 

Refus de traitement

Posté le
Bon conseiller

Bonjour LouiseT

j'ai toujours suivi mes traitements à la lettre en avertissant mon psychiatre quand je refusais de prendre le comprimé en entier. Elle était d'accord à l'époque. J'ai juste arrête le dépakote de moi mm étant trés mal suite à l'absence en congé de ma psy et à une hospitalisation avec ce dépakote qui ne m'a pas aidé. Car pas adapté puisque ma psy à son retour ne m'a pas cataloguée "bipo" me disant qu'elle ne m'avait jamais vu en phase maniaque. eT elle m'a approuvée d'avoir arrêté. nous avons repris l'anti dépresseur.

Mon avis est que c est trés dangereux d'arrêter soi-même, il y a tjs des solutions avec son psy.

Refus de traitement

Posté le
Bon conseiller

Oui dans l'absolu on devrait obéir à la lettre mais quand ça fait 35 ans qu'on avale de la chimie qui à force nous abîme, nous lasse, nous fatigue (et plus que !) eh bien il peut arriver que l'on en arrive à un point où on ne peut plus tellement les effets secondaires sont forts ! Le moral en prend un coup, tout en prend un coup, et un exemple je devais aller voir mes petits-enfants tout à l'heure mais ma tension était tellement basse 8/6 que je n'ai pas pu ! Alors oui il y en a plus qu'assez parfois ! Quand on arrive à 62 ans avec 20 kilos en plus (et ce n'est pas en mangeant que je les ai pris), les cheveux abîmés, le teint livide, des valises sous les yeux sans compter quand on a d'autres pathologies graves on peut décider de tout arrêter ! Et on peut aussi décider d'arrêter de vivre tellement c'est dur, tellement on passe son temps à faire son pilulier, à passer un coup de fil à son psy ! Le mien est à Toulouse 3 h aller retour pas facile d'y aller quand on ne conduit plus ! Quand on dort 3 h par nuit malgré un traitement d'éléphant c'est génial je vous assure ! Il y a de quoi être en colère et découragée ça ne vous arrive jamais ? Moi aussi j'étais forte au tout début, j'avais décidé de tout faire pour mener une vie normale ! Eh bien même quand on a de la volonté ! Et non il n'y a pas "toujours des solutions" ça dépend des personnes ! On peut être très difficile à soigner et résister aux traitements ! Essayez de tenir le coup toute la journée et toute la nuit avec le sourire quand vous ne dormez pas ! Bon vous allez me cataloguer dans les gens pas aimables et non je ne suis plus aimable parce que j'en ai plus qu'assez de penser à cette maladie tout le temps ou presque et qu'il n'y a pas d'issue !

Je vous souhaite une bonne soirée ! Et non je n'obéis pas toujours à mon psy, certes il connaît les médicaments mais à force nous aussi on les connaît et on sait les effets secondaires que l'on va devoir subir ! Et les psys sont des hommes (ou des femmes) avant tout et peuvent se planter ! Bon j'arrête là ça ne va pas ! Et c'est bien obéissez à vos psys comme de bons petits toutous du moment que c'est lui qui vous prescrit un traitement il a raison !

Refus de traitement

Posté le
Bon conseiller

@Louise-B Bonsoir je ne suis pas bipolaire oui j'ai arrêtée mon traitement 2 fois pendant mon adolescence Et là j'ai repris un traitement mieux adaptée grâce à un psy à mon écoute même si j'ai eu du mal à le prendre au départ J'ai réussi à le baisser pendant 1 an et demi et malheureusement j'ai dû remonter la dose alors que je voulais l'arrêter j'ai espoir que je pourrais diminuer et arrêter le traitement

Refus de traitement

Posté le
Bon conseiller

Bonjour Louise si vous n'êtes pas bipolaire pourquoi prenez vous un traitement ?

Je vous souhaite de pouvoir l'arrêter un jour. Pour ma part c'est pareil vivre sans ces maudits comprimés !

Cordialement,

Cathy

Refus de traitement

Posté le

@cathy091 bonjour, je vous ai mentionnée dans ce sujet pour que vous puissiez partager votre expérience avec @Nougatine69‍. En tant qu'animatrice de Carenity, mon rôle est d'essayer au maximum de ne pas laisser un membre sans réponse à ses questions ! Belle journée