Qu'est-ce que ma vie va être maintenant?

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/trouble-bipolaire.jpg

Patients Trouble bipolaire

6 réponses

31 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Bonjour à tous, 

je m'adresse à vous parce que vous pouvez me comprendre, vous avez passé cette étape d'apprendre que vous êtes bipolaire, et bien j'en suis là.

Je m'appelle Julie, j'ai 31 ans et je suis bipolaire de type 2. Je ne sais pas trop comment prendre la nouvelle. D'un coup je suis soulagé de savoir que toutes ces années de souffrances s'explique mais en même temps je me sens triste. J'aime mes phases d'hypomanie, je suis en pleine forme, je suis confiante, j'ai plein de projets, je peux étudier des heures sans repos, manger très peu et me sentir carrément comme super woman. Ça me fait peur de dire au revoir à cette partie de moi parce que je l'aime cette partie là. Je me demande à quoi va ressembler ma vie maintenant.

Merci de prendre le temps de me lire et de me répondre  

Julie

Début de la discussion - 03/05/2017

Qu'est-ce que ma vie va être maintenant?


Posté le
Bon conseiller

@zuzu86

La plupart des bipolaires aiment leurs phases maniaques car ils s' y sentent bien. Malheureusement par la suite, la vie est moins drôle surtout si c' est une dépression. Si c' est une phase stable, c' est le mieux car on évite ainsi les excès de nos hauts et de nos bas.

Et c' est dur d' être une super-woman alors qu' être une femme normale, c' est plus sûr et plus rassurant.

Qu'est-ce que ma vie va être maintenant?


Posté le

Oui c'est vraie qu'après c'est moins drôle, même pas du tout. Je suis très anxieuse à l'idée que ma vie va changer, même si je ne suis plus capable de la supporter...le changement ça fait peur!

Qu'est-ce que ma vie va être maintenant?


Posté le

@zuzu86

Je me posais les mêmes questions en 2013 quand j'ai été diagnostiqué. Moi aussi j'aimais mes hypomanie. Je I'ai écrit dans me sujet bipolaire et heureux je crois: 1 fois le choque du diagnostic, l'acceptation quand on réapprend à se connaître on s'aperçoit vite que cette maladie aussi fourbe soit-elle mets en lumière des partie de nos personnalités en les exagérant. Alors si tu es du genre dynamique, intelligente et wonder wooman be t'inquète pas tu saura faire certaines choses que tu attribuais aux effets de la maladie. En tout cas c'est ce qui se passe pour moi.

Mon conseil soit patiente accepte la maladie et le traitement: l'avenir ne sera que meilleur!!!

Qu'est-ce que ma vie va être maintenant?


Posté le

comme toi j'ai été soulagée de pouvoir mettre des mots sur la maladie dont je souffrais et en même temps j'ai été partagée par la peur qu'un traitement me transforme, que je ne sois plus moi-même en quelque sorte. Finalement je suis toujours la même (du moins je l'espère !) certes moins euphorique qu'avant mais déjà plus stable. J'ai toujours des phases de depression mais moins qu'avant. Pour moi le plus dur a été d'accepter un traitement à vie. Prendre des cachets tous les soirs c'était pas trop mon truc. Puis le temps passant, c'est devenu automatique et plus du tout contraignant. 

Ne t'en fais pas ta personalité restera la même mais ta vie sera moins excessive peut être.

Bises

Qu'est-ce que ma vie va être maintenant?


Posté le

Merci pour vos réponses, ça me fait du bien d'entendre que je vais quand même être la même d'une certaine façon. Je parle de mes peurs à mes amis et ma famille mais ils ne me comprennent pas. Ça fait du bien, vous me redonnez un peu le sourire et du courage pour passer au travers de cette nouvelle. 

Qu'est-ce que ma vie va être maintenant?


Posté le
Bon conseiller

@zuzu86

L' entourage est le premier à ne pas comprendre notre maladie avec ses hauts et ses bas qui leur font peur. Tu ne seras comprise que lorsque tu seras stable donc "normale" et grâce aux médicaments tu peux connaître de très longues périodes de stabilité où tu pourras exprimer ta personnalité sans les excès qui font peur aux gens.

Et une fois bien soignée, rien ne t' empêche de temps en temps de jouer à la super woman mais d' une façon maîtrisée. Le cerveau des bipolaires est très sensible aux dérégulations donc attention au manque de sommeil, aux conduites à risque,...qui peuvent mal se terminer.

Discussions les plus commentées