https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/trouble-bipolaire.jpg

Patients Trouble bipolaire

1 réponse

27 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Bonjour, 

J'ai été mariée 19 ans avec un homme très instable psychologiquement. 

Il était par moment très triste, absent, ne quittait pas son lit et à d'autre moment il était hyper actif, le roi du monde. On n'existait pas. 

Dans des rares moments, il pouvait se montrer charmant et très attentionné. 

Malgré ses maux, il a réussi à mener certains de nos projets à bras le corps.

Nous avons eu deux enfants nous avons construit un bel avenir. 

Mais aujourd'hui je suis épuisée, j'ai l'impression d'avoir tout donné pour porter, supporter (humiliation violonée, agression etc.), je suis devenue l'ombre de moi-même. 

Le pire est le regard de mes enfants sur moi qui ne comprenaient pas pourquoi j'acceptais ça. Je travaille, j'ai un bon job, je fais tout tant à la maison qu'à l'extérieur. 

Mais pour moi c'etait pas noir ou balnc, on avait réussi à surmonter tellement d'obstacles d'epreuves que je voulais continuer, je voulais y croire.

Je commençais à voir dans les yeux de mes enfants qu'ils ne m'estimaient plus. Leur père, lui devenait de plus en plus agressif, dénigrant même envers les enfants. Il m'accusait de le tromper, de vouloir le détruire. Moi qui m’épuisais à le rendre heureux à le préserver, je trouvais ça tellement injuste. 

Jamais je n’ai raconté à qui que ce soit ce que je vivais au quotidien, lui par contre racontait à tout le monde que j’étais dépressive, une hystérique. Je l’ai laissé dire car je voulais le protéger je ne voulais pas jeter notre vie en pâture. 

Mais mes enfants eux voyaient bien ce qui se passait en huis clos. 

Et en mars 2016, j'ai pris la décision de mettre un terme à cette relation. J’ai pris cette décision par dépit, lasse, épuisée et surtout je devais sauver mes enfants. Mon fils vivaient très mal cette violence, il voulait me defender. Un jour lorsque mon mari m'insultait et m'insultait, mon fils a voulu prendre ma défense et son père l'a menacé au couteau. 

Mon fils était malheureux, constamment en colère, il se mutilait, il était en décrochage scolaire et ma fille ne supportait plus de voir son père n'arrêtait pas de me dire "maman pourquoi tu restes avec ?". C'est horrible d'entendre ses enfants dire des choses pareilles de leur père. J'ai essayé de le couvrir de lui trouver des excuses mais à un moment donné, mes enfants m'en voulaient ^de ne pas agir, de ne pas les protéger. 

Là j'ai compris que la seule issue était de le quitter. Mais ça reste une décision difficile et douloureuse. Ma raison comprend que je n'avais pas le choix que je devais avant tout protéger mes enfants et moi-même mais mon moi intérieur souffre. 

Mon mari était suivi par un psychiatre, un psychologue et aucune n'ont diagnostiqué sa maladie. Ils pensaient qu'il était dépressif et que c'était le traumatisme de son enfance qui se réveillait. 

Des mois après notre séparation, j'ai vu une émission où une dame témoignait de sa maladie, elle était bipolaire et tout ce qu'elle décrivait, je revoyais mes 19 ans de vie. 

Aujourd'hui, j'ai l'impression d'être passé à côté quelque chose et je suis intimement convaincue que mon ex-mari est bipolaire. 

Tout le monde me dit que ce n'est plus mes affaires, que je dois penser à moi et arrêter de m'inquiéter pour lui. 

Mais je n'arrive pas à tourner la page, à ne pas m'inquiéter pour lui. Il reste le père de mes enfants, et on restera lié malgré tout. 

J’ai fait part de mes doutes à mon médecin de famille et qui est aussi le médecin de famille de mon ex. Elle disait qu'elle avait des soupcons et que j'aidais mon ex en lui faisant part de mes soupçons.

Mon ex quant à lui continue par ses phases HYPER et HYPO. Quand il est dans sa phase HYPER, il en oublie même l'existence de ses enfants. Il semble très bien vivre la séparation. Il mène sa vie de célibataire dans tous les sens du terme. Il part à l'étranger sans même avertir ses enfants. Et quand il est dans sa phase HYPO, il n'arrête pas d'appeler les enfants, il m'envoi des sms pour me faire part de ses souffrances et de son mal être.  

Et moi je n’arrive pas à rompre le lien à l'envoyer baladé. Je m'inquiète pour lui. Je veux qu'il reste en lien avec ses enfants car ils sont les seuls à pouvoir l'aider à ne pas chavirer. 

Avec ses enfants ça va un peu mieux, mon fils a depuis 17 et demi, a été suivi par un psychologue
et a retrouvé le gout à la vie. Il a repris contact avec son père et la relation avec s'est amélioré. Quant à ma fille, c'est un peu plus difficile.  

Elle a assisté beaucoup plus que son frère au comportement de son père envers moi. Du coup, elle est très protectrice envers moi mais ça va elle renoue tout doucement avec son père. 

Par contre mes enfants sont claire, ils ne veulent pas que je retourne avec leur père. Mon fils m’a dit un jour qu’il rentrait d’avoir passé du temps avec son père. « J’étais avec papa et je me disais, je t’aime bien mais loin de ma mère » et ma fille me demande sans cesse s’il y a un risque que je retourne avec son père. Elle m’a dit si oui, je préfère aller en foyer. 

 Voilà je sais que c'est un peu brouillon, je passe d'une chose à l'autre mais c'est très difficile de raconter 19 ans de vie en quelques lignes ...

Début de la discussion - 24/02/2017

protéger les enfants


Posté le

Bonjour,

Tout d'abord je souhaiterais vous dire bravo!!!! Même si actuellement vous culpabiliser, je pense que vous avez bien agit et à double raison.

Tout d'abord pour protéger vos enfants, et vous le dite vous même finalement cette séparation a été bénéfique pour tous, car d'une part eux vont mieux et d'autre part le lien entre les enfants et leur père se reconstruit doucement mais surement. Ensuite vous avez su diagnostiquer une maladie que le corps médical n'a pas su faire. Pourquoi, cette maladie est extrêmement sournoise, car s'il n'y a pas de grosse crise maniaque et seule les phases dépressives qui sont visibles c'est très difficile à voir. Et en parler à votre médecin de famille est un geste d'amour et de générosité incroyable. Qu'en est-il actuellement, savez-vous si ce médecin a parlé de bipolarité à votre ex-mari?

Par rapport à votre relation avec votre ex-mari, pour l'instant rien ne vous empêche de garder le lien, d'essayer de l'accompagner d'une part comme une amie mais de vous protéger. En effet, je ne connait pas votre histoire, mais il me semble qu'il est trop tôt pour vous remettre ensemble. Pourquoi: le lien avec les enfants est encore trop fragile, Mr n'a pas encore conscience de sa maladie et vous être en phase de culpabilité (si vous devez reprendre votre histoire avec lui, je pense qu'il est important que cela ne résulte pas de remords). Je m'excuse, j'espère que vous ne le prendrais pas mal c'est difficile de retranscrire ce qu'on pense d'une part, et je ne vous connais pas pour juger de quoi que ce soit.

Bonne journée

Discussions les plus commentées