Marre de sa soeur qui rabâche sans arrêt que je suis bipo, que faire ?!

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/trouble-bipolaire.jpg

Patients Trouble bipolaire

21 réponses

167 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Bonjour à tous,

Tout est dans le titre.

Stabilisée depuis 2012, je vais bien, je travaille et poursuis mes études en parallèle.

Seulement voila ma fichue soeur me gâche la vie, souvent le matin en plus, en mettant le doigt sur LE point sensible, là où ça blesse, c'est à dire en disant haut et fort que je suis 'bipo' et que j'ai été 'internée' pour que tous les voisins soient au courant.

Du coup ce matin je lui ai envoyé un sms en lui disant "tu aurais préféré quoi, ma mort ??!"

Celle-ci n'a même pas pris la peine de répondre.

Que faire ?? Je n'en peux plus.

HELP

Début de la discussion - 22/10/2014

Marre de sa soeur qui rabâche sans arrêt que je suis bipo, que faire ?!


Posté le

Bonjour Cocci6,

Je te proposes une solution un peu abrupte mais qui aura probablement son effet, rompre toute relation avec ta soeur en lui suggérant de t'oublier.

Marre de sa soeur qui rabâche sans arrêt que je suis bipo, que faire ?!


Posté le
Bon conseiller

d accord avec euphèbe le mieux c'est d'arrêter de la fréquenter au moins pour un grand moment .

Marre de sa soeur qui rabâche sans arrêt que je suis bipo, que faire ?!


Posté le

bonjour cocci6

le trouble bipolaire est dur à encaisser pour les proches les réactions peuvent être diverses. ça va de la recherche de la compréhension au rejet comme ta soeur. moi au début c'est ma mère et ma fille qui niaient ma maladie. tu peux dire par exemple à ta soeur qu'on ne choisi pas d'être bipolaire et qu'elle peux se renseigner sur ta maladie sur internet ou dans la littératture. ne coupe pas les liens avec ta soeur c'est important la famille surtout pour nous. dis toi qu'elle est effrayée par son ignorance sur les maladies mentales qui font peur.

l'essentiel est que tu sois stabilisé, le sentiment de ta soeur vient en second. ignore le jusqu'à ce qu'elle accepte se renseigner ça viendra avec le temps et la maturité si tu lui rabache chaque fois qu'elle t'agresse

bonne continuation 

cordialement

stéphane

Marre de sa soeur qui rabâche sans arrêt que je suis bipo, que faire ?!


Posté le
Bon conseiller

si vraiment la famille est polluante il est préférable de prendre de la distance . mais c'est vrai qu'elle peut essayer de dialoguer avec elle pour lui expliquer . mais des gens de ma famille n'ont jamais compris la maladie de mon compagnon et c'est trés important de vivre dans une bonne ambiance..

Marre de sa soeur qui rabâche sans arrêt que je suis bipo, que faire ?!


Posté le

Merci à tous pour vos messages, ça me réconforte, vraiment.

Depuis longtemps je n'avais pas pleuré, et là, ce matin, j'ai pleuré comme une madeleine (pour une unipolaire, c'est du joli !)

Pour ceux qui ne me connaissent pas, je n'ai jamais fait de dépression... que des phases up.

Ben je lui ai grave fait la gueule toute la journée et j'ai meme averti mon autre soeur de la situation, donc elle lui a peut etre parlé pour arranger les choses

Mais prendre de la distance je vais tester, pas mauvaise idée, c'est juste que je suis trop gentille lol donc faut que je me force à l'ignorer

Marre de sa soeur qui rabâche sans arrêt que je suis bipo, que faire ?!


Posté le
Bon conseiller

Cocci j'ai eu le même problème que ma soeur elle était "polluante" pour moi. Je ne lui pas parlé pendant quatre mois, et depuis elle s'est calmée, je ne l'ai pas revu depuis le mois de mars. On s'est tél une fois et on correspond par sms et facebook. Depuis, je vais mieux.

Marre de sa soeur qui rabâche sans arrêt que je suis bipo, que faire ?!


Posté le

Coucou Verveine !

WAOUH ! 4 mois ça paraît énorme, mais si c'est efficace, je vais vraiment devenir méchante :o

De toute façon, ma soeur se barre dans 2 semaines. pfff c'est trop long !!!

Du coup, le fait qu'elle n'habite plus avec nous, cela va permettre de mettre un peu de distance, on ne se verra plus (ou presque), car mon autre soeur, je ne la vois plus non plus lol je serais enfin tranquille !!! :-)

Je lui ai rappelé cette phrase à méditer "on ne sait pas ce que nous réserve l'avenir" : elle était sciée ! -_-

PS : Ah oui, elle s'est quand même excusée (encore heureux !)

Marre de sa soeur qui rabâche sans arrêt que je suis bipo, que faire ?!


Posté le

Tu devrais parler à ta soeur du respect de l'individu dont le tien, notamment. Elle doit respecter certaines limites en ce qui te concerne et ne pas se permettre de divulguer des informations intimes ,à qui veut bien l'entendre, sur toi.

Je comprends que tu puisses avoir du mal à couper les ponts mais lorsque l'environnement est toxique, c'est très anxiogène et néfaste.

Si elle prend la peine, comme on te l'a suggéré, de s'informer sur la maladie, c'est un plus mais étant donné sa tendance, je crois qu'elle t'enfermerait davantage dans ta pathologie sans te permettre d'en sortir.

Je trouve courageux de ta part de t'insérer sur le plan du travail et des études ce qui me fait penser, du fait de ta stabilisation, que tu n'es pas si atteinte que cela et fort heureusement !

Maintenant, le fait qu'elle déménage est une bouffée d'oxygène en ce qui te concerne.

La construction du "moi" est assez difficile dans notre pathologie et peut provoquer parfois, un manque de confiance en soi ou une profonde gêne lorsque les gens en sont avertis.

Ainsi, j'ai navigué durant un certain temps parmi bon nombre de personnes qui ont eu vent de mes troubles et notamment de mes récents passages en HP...Résultat, j'ai fait le vide autour de moi. Ce sont les personnes les plus réfléchies (une poignée) qui ont continué à me fréquenter m'estimant pour ce que j'étais en tant que personne  et non, en tant que ce que je représentais populairement : "une folle".

Ma famille a nié longtemps ma maladie et il a fallu que ma mère voit une émission sur la bipolarité pour s'excuser auprès de moi, il n'est jamais trop tard...Depuis, nos relations se sont drôlement améliorées car nous ne parlons plus de choses qui fâchent.

Malgré tout, je ressens une forte culpabilité en rapport au fait que je ne travaille pas, je suis à 80 % d'invalidité et certaines personnes m'ont déjà dit que je profitais de la société ce à quoi j'ai répondu que je leur échangerais bien ma pathologie contre leur travail...

Je suis une ex-mère au foyer qui a déclenché la maladie tardivement à 38 ans. En cette période trouble, je voulais divorcer et ma psychiatre m'a proposé l'AAH. Je ne crois pas abuser ni profiter car je suis handicapée, c'est déjà assez lourd à porter comme cela et subir la stigmatisation des autres ne m'aide pas, bien au contraire...

Il faut donc se construire une armure face aux agressions extérieures et à la toxicité de certaines personnes.

Rien de tel qu'un environnement sain !

Marre de sa soeur qui rabâche sans arrêt que je suis bipo, que faire ?!


Posté le

Merci pour tes précieux conseils, Euphèbe !

C'est décidé, je ne lui parle plus. Surtout qu'elle a subi un traumatisme dans sa vie, elle a été agressée dans le métro au petit matin et ça a été jusqu'au tribunal et cie.. bref elle en garde des traces...à vie, car elle refuse de se faire aider par un psy et résultat, c'est nous qui subissons le pot cassé.

Au travail, elle doit se contrôler à mort et elle "se lâche" à la maison, non mais ça va pas la tête !

Oui je fais ce que je peux, j'aimerais surtout valider un diplôme cette année, ce serait pour moi un soulagement et aussi une "sécurité" en tant que bipo.

Discussions les plus commentées