Ma conjointe bipolaire est partie

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/trouble-bipolaire.jpg

Patients Trouble bipolaire

3 réponses

69 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Bonjour,

 je vous contacte car mon amie est bipo, je l'ai découvert il y a 3 semaines par ces parents (je la croyais seulement dépressive). Nous sommes éloigné l'un de l'autre car sa mère souffre d'un cancer au cerveau, elle a donc été la rejoindre(650 kms), elle devait prendre un nouveau travail le 1/8. Depuis fin mai je suis parti 2 fois la rejoindre, en juillet je voulais mais pas elle, car sa soeur venait avec sa famille et donc beaucoup de monde à la maison... elles se sont disputées, c'est là apparemment vers le 14 que cela c'est déclenché... (Mais son père avait vu des signes avant coureur depuis mi-juin)/ début juillet (irritation, dépenses -il a procuration sur les comptes-...)

je ressentais au téléphone son mal-être mais bon on avais décider de se voir début août.

Le 20 elle m'annonce qu'elle prend une semaine loin de tout pour réfléchir.Le 31 elle me téléphone pour me dire que tout est fini, qu'elle m'a écrit une lettre pour m'expliquer, que tout ce qui arrive à sa mère l'a faite réfléchir, qu'elle veut vivre ses rêves, ne plus se faire dicter sa vie, vivre à 200%, que nous c'était seulement du 100%. En parlant elle me dit que finalement rien n'est décidé...

Le mercredi 3 août je pars la rejoindre sans l'avertir. Elle a été surprise mais contente, mais ce que je venais de faire il aurait fallu le faire il y a 3 semaines. Elle me dit que en fait qu'elle était stressée et avait besoin de dérivatif, n'ayant pas de drogue, elle a pris le sexe, au début elle ne voulait pas tombé amoureuse, mais elle l'ai devenu, c'est l'homme sa vie, son âme sœur, qu'elle avait passé la semaine avec lui et pas seule à réfléchir. Qu'elle voulait rompre le PACS (j'ai temporisé avec un non! Puis après avec une excuse Pôle Emploi). Elle a mal de me faire mal, je suis la seule personne qu'elle ne voulait pas faire souffrir, que je suis ce qui lui est arrivé de meilleur, elle n'arrive pas à ôter sa bague de fiançailles car cela la rattache à moi et que cela est trop dur...

 Elle lit beaucoup les phrases sur facebook : il faut regarder les portes ouvertes. Pour faire ce que tu veux quitte ce que tu ne veux plus. Les maladies, crises ne sont pas là par hasard il nous montre le chemin à suivre...

Le lendemain, elle est partie le rejoindre pour 24 heures. C'est en parlant avec ses parents que j'ai appris son trouble, ils sont désemparés, ne savent plus quoi faire, ils laissent passer

Je me suis beaucoup renseigné sur la maladie (évitant un peu les forums), j'ai compris sa manière de fonctionner qu'en fait j'appliquais sans le savoir (conditionnel...) se que ces parents et soeur ne font pas, il sont directifs d'où crise..

 Le vendredi soir la veille de mon départ, elle m'annonce qu''avec son nouvel ami , il vont aménager ensemble,... M'indique qu'elle passera la semaine du 15 août prendre des vêtements, qu'elle laisse les meubles qui sont dans notre maison car il y sont bien (elle déménage son autre domicile, nous devions aménager ensemble en juillet ( avant la maladie de sa mère...).

Le 3 août elle me dit de toute façon je ne me serais pas plu chez toi, samedi 6, qu'est ce que j'aimerais vivre ici, près de ta famille que j'aime (le mode de fonctionnement de ma famille lui convient parfaitement, pas de directives, des conseils, on s'écoute, on se parle...).

Avant mon départ j'ai essayé de planter des petites graines, sur nous 2, notre couple, nos erreurs, notre futur, j'ai essayé de rester positif, tiré les leçons du passé pour rebâtir mieux et plus solide (on est plu fort à 2, couple en crise ne veut pas dire rupture mais aménagements, 2eme chance... Réponse : j'entends, j'écoute, mais je ne peux pas te répondre, ce n'est pas mon état d'esprit en ce moment.

Depuis je lui ai écrit une lettre pour répondre à sa lettre et semé à nouveau. Je ne lui ai pas dit que je savais pour sa maladie. Quelques jours plus tard , je l' ai eut au téléphone, je lui ai dit que ma lettre l'attendait, même si je savais que pour l'instant, elle ne l'interpreterai pas. Elle s'est mise en colère : Je ne suis pas malade ! Réponse de ma part : ce son les paroles que tu m'as dit le jour de mon départ que je te répète, et pas ma pensée, cela l'a calmée.

Depuis, quelques SMS, pour le déménagement de notre maison, elle a déjà repoussé 2 fois... 

Je ne sais pas si elle prend ses médicaments et vois un psy  (ses parents ne surveille pas et il ne savent pas le nom du psy..). Je vous écris car je suis un peu perdu, je ne veux pas la perdre, j'espère que je ne fait pas trop de fausses manœuvre en parlant comme je parle et agissant ainsi, que faut-il faire et dire comment... Combien de temps encore peut durer la phase de manie (avec et sans traitements), et si après cette phase, "le plan Q" disparaîtra et que les graines semées vont germé faire leur effet....

Nous avons un chien, dont elle s'occupe en ce moment, elle sait que je tiens beaucoup à notre toutou. Ce fait peut-il aider lors de sa redescente à nous rapprocher ?

Pouvez-vous m'aider, et répondre à ces quelques interrogations ? Je vous remercie par avance, pardon d'avoir été peut-être, non sûrement un peu long...

Vavel 

Début de la discussion - 04/09/2016

Ma conjointe bipolaire est partie


Posté le
Bon conseiller

Bonjour,

j'ai trouvé un docment qui va beaucoup t'aider.

A lire et à relire.

Bon dimanche

Ma conjointe bipolaire est partie


Posté le

Je viens de voir la pièce jointe, je l'ai lu en diagonale vu l'heure... je regarderai plus posément demain puis finirai mon autre courrier en MP...

Ma conjointe bipolaire est partie


Posté le
Bon conseiller

Bonjour Vavel 21

Comme promis en MP, je te joins ce fichier pour t'aider dans ton couple .

Bonne lecture, A méditer !

Discussions les plus commentées