Ma concubine, bipolaire, a quitté la maison, que dois-je faire ?

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/trouble-bipolaire.jpg

Patients Trouble bipolaire

18 réponses

239 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Bonjour à tous

Ma chérie bipolaire traité à la teralithe avec un suivi une fois par semaine avec son infirmière et une fois par mois avec son spy 

On s'est rencontré en décembre 2019 c'était l'amour fou puis elle a disparu en février sans trop d'explications apparemment elle pensait toujours à son ex

J'étais dévasté on était tellement bien tous les deux une véritable évidence une telle complicité puis elle m'a recontacté en avril elle m'a demandé de retourner la voir et la droit dans les yeux elle m'a expliqué avoir tout réglé avec son ex son ex est quelqu'un de très toxique violent et sa famille ne veux absolument pas le voir et là tout s'est enchaîné très très vite j'ai rencontré tout de suite les gens qui compte le plus pour elle sa mère sa sœur son beau-frère on était tout le temps ensemble

Je suis venu également chez eux avec mes filles on a fait plein de repas de famille du bateau des restaurants des balades puis elle a rencontré également toute ma famille mes amis ma mère l'adore elle a rencontré tous mes amis on à parlé d'avoir notre maison à nous

On vivait ensemble la moitié de la semaine car je sais qu'elle avait besoin d'avoir son socle le familiale 

Ce weekend là tout allait bien elle m'a envoyé encore un sms vendredi 15 octobre à 18h me disant tout le bonheur que je lui apportait et que jamais elle ne me lâcherai la main et qu'elle m'aimait fort  elle me rappelait aussi qu elle savait qu'elle était très particulière et qu'elle m'attendait à la maison avec une bouteille de champagne car moi j'avais rendez-vous chez le notaire pour solder le rachat de la part de la maison de mon ex-compagne dont je suis séparé depuis 2 ans

Samedi 16 octobre après-midi on a fait les boutiques en ville puis on a été prendre un verre en terrasse et le soir on a dîner tranquillement

Dimanche 17 octobre à 7h30 j'étais en bas en train de prendre un café elle m'a envoyé un sms me demandant d'aller la rejoindre dans la chambre car elle avait envie de faire l'amour

Et dimanche 17 octobre à 14h je vois pour la première fois ma chérie en train de pleurer assise dans le canapé son portable à la main elle me dit cette phrase je fais une descente je viens d'appeler ma mère apparemment j'ai déjà fait ça il y a 2 ans est-ce que tu peux me ramener chez ma mère car je ne peux pas conduire et surtout ne t'inquiète pas je l'ai donc ramener chez sa mère sa sœur était là également et toute sa famille et aussi une amie de sa mère et là tout le monde m'a dit ne t'inquiète pas ne t'inquiète pas et surtout si tu as besoin tu appelles et puis on a parlé de notre maison et puis on a parlé que je devais revenir chez sa mère le weekend prochain pour élaguer les arbres chez sa mère

Je suis parti vers 17h j'avais mes filles à récupérer car je suis en garde alternée

Ce que je ne savais pas c'est que c'était la dernière fois que je serai fort dans mes bras ma chérie il n'y a jamais eu de weekend prochain

Les jours suivants j'avais encore quelques échanges par sms ou téléphone avec ma chérie il m'a bien semblé la voir s'éteindre

Elle avait peut-être tout simplement envie de souffler un peu et moi j'ai peut-être aussi paniquer peut-être j'ai trop parler peut-être j'ai essayé de lui raconter tout le bonheur qu'ont avait d'être ensemble peut-être que j'aurais pas dû lui parler de sa maladie

Je suis cadre commercial en principe je sais gérer plein de situation mais la j'ai l'impression de pas avoir les mots tous mes arguments se heurtait a un mur

J'ai alors essayé de joindre sa famille par téléphone par SMS peut-être pour être rassuré pour comprendre et là un silence total personne ne m'a jamais répondu à mes appels à l'aide

Et lorsque ma chérie a appris que j'avais voulu contacter sa famille je l'ai senti devenir mauvaise violente qu'il fallait que j'arrête d'appeler et d'envoyer des SMS sinon son ex allait venir me casser la gueule car il sait à quoi je ressemble où j'habite où je travaille

et pour couronner le tout elle envoyez un message à mon ex-compagne pour que je cesse de lui envoyer des messages

Et maintenant j'ai mon ex qui me pose des questions

Ma cherie suit depuis le mois de juin une formation et je sais que depuis septembre sa la stress  pas mal la peur de rater son examen 

Il faut dire aussi que cette formation n'est pas très adapté pour elle pas assez de cours en présentiel pas assez structurer

Et moi je passais mon temps à la rassurer lui dire que elle va réussir on  lui avait fait un bureau à la maison pour qu'elle puisse travailler tranquillement

Je suis donc passée la voir un midi à son centre de formation  et ma chérie elle est pas difficile à trouver car c'est la seule qui mange toujours toute seule dans sa voiture elle ne veut jamais manger dans la salle de pause en car il y a du monde mais je n'ai même pas pu rester 2 minutes dès qu'elle m'a vu elle s'est mise à fondre en larmes à trembler elle semblait complètement terroriser je lui ai dit mais c'est moi celui qui te dit je t'aime tous les jours et  qui te serre fort dans ses bras tous les jours comment moi je pouvais la mettre dans cet état je suis parti aussitôt car je ne voulais pas qu'elle soit dans cet état pour reprendre ses cours 

J'étais complètement anéanti c'est moi qui te rend comme ça

J'ai commencé à perdre pied quoi faire qui appeler à qui en parler les quelques personnes autour de moi mon toutes conseillés de prendre mes jambes à mon cou et de la laisser tomber

Je suis allé voir mon généraliste car en plus il l'a connaît c'est la seule perdonne qui m'a dit vous l'aimez j'ai répondu oui et bien là on va s'accrocher

Il m'a conseillé de lui faire une lettre où je lui écris que je l'aime fort et que je vais moins communiquer que je vais la laisser souffler que si elle a besoin ou envie et qu elle peut m' appelé et que moi je tiens toujours sa main et que je l'aime toujours aussi fort

J'ai également appelé son centre médico-psychologique dont elle dépend je voulais prendre rendez-vous pour expliquer ma situation leur dire que lorsque ma chérie fais une dépression il y a aussi plein d'autres conséquences il y a 2 petites filles qui me demande quand est-ce que elle rentre à la maison mais ils m'ont répondu que je ne dépend pas de ce secteur que de plus il y avait le risque de la croiser et qu'il y a le secret professionnel ils m'ont indiqué également qu'une dépression bipolaire pouvait durer entre 2 et 6 mois

J'ai donc contacté le centre médico-psychologique le plus proche de mon domicile une infirmière ma écouter elle à trouver bien également de lui faire une lettre pour lui dire que j'étais toujours là pour elle

Maintenant qu'est-ce que je fais tous nos rêves tous nos projets on venait de repeindre le salon Cet été on a été chercher toutes ces affaires chez sa mère cet été on était parti en vacances à la montagne au mois d'août et fin septembre on a fait un weekend en amoureux dans un magnifique hôtel restaurant sur la plage

Je me rappelle de tout ce qu'elle m'a dit elle était heureuse

Et là je suis dans l'obscurité totale dans le silence je n'ai aucune nouvelle

Je fais quoi Je mets ma vie en suspend pendant combien de temps 2 mois 4 mois 6 mois et si ça se trouve elle ne reviendra plus jamais

Je suis retourné voir mon médecin car je suis en train de perdre pied 

Il faut que je m'occupe de mes 2 petites filles de mon travail de la maison et ma chérie tu me manques énormément je ne supporte plus cette obscurité ce silence

Je pense que je vais recontacter le centre médico-psychologique à côté de chez moi mais cette fois-ci je prendrai rendez-vous j'aimerais trouver une solution

Rester comme ça là tout seul sans nouvelles de ma chérie c'est trop dur

Tout ce bonheur qu'on a partagé et là je perds pied maintenant je prends des médocs moi qui je suis jamais malade

Début de la discussion - 14/11/2021

Ma concubine, bipolaire, a quitté la maison, que dois-je faire ?


Posté le

Je pense tout le temps à cette phrase qu'elle me disait souvent tu ne me lâchera pas la main si je déconne

Je comprenais pas pourquoi elle me disait ça maintenant je pense qu'elle savait que ça allait arriver et que elle aurait voulu que je sois là que je ne ne lâche pas sa main en tout cas moi je tiens toujours fermement sa main

 Mais c'est très très dur je lui tient sa main mais elle ne sait pas et le prix à payer est très très lourd j'espère de tout mon cœur pouvoir tenir surtout

Ma concubine, bipolaire, a quitté la maison, que dois-je faire ?

• Animatrice de communauté
Posté le

Bonjour @Foudingodamour‍, 

Je vous remercie de l'ouverture de ce sujet.

J'invite quelques membres à participer : @Annette91‍, @halima‍, @SCHMEUH‍, @Malovin‍, @Spores‍, @Deogratias‍, @Dididine‍, @Nath90‍.

Quels conseils donneriez-vous ?

Merci de votre contribution et belle journée. 
Claudia de l'équipe Carenity

Ma concubine, bipolaire, a quitté la maison, que dois-je faire ?


Posté le

Ça y est je viens de prendre rendez-vous au centre médical psychiatrique le plus proche de mon domicile

Afin d'en parler avec un professionnel ça va faire 1 mois que je l'ai ramené chez sa mère elle me manque et je veux savoir quoi faire je donnerai tout pour la serrer encore fort dans mes bras

Elle m'a envoyé un sms dimanche dernier elle a juste écrit " j'ai ouvert ton courrier"

Ici moi ma vie s'est arrêtée le 17 octobre rien n'a bougé à la maison

J'ai envie de me battre pour la récupérer

Ma concubine, bipolaire, a quitté la maison, que dois-je faire ?


Posté le

@Foudingodamour Bonjour, j'ai vécu presque la même histoire d'amour. Après 1 an de relation, elle a rompu du jour au lendemain sans explication, et m'a rendu mes affaires et moi les siennes. Depuis juillet 2020, je n'ai pas de nouvelle et m'a chassé de sa vie comme vous: en me menaçant de tout. J'ai rapidement perdu espoir. Je me suis accroché à ce qui pouvait rester de notre relation: éventuellement une amitié, plus tard, bien plus tard. Aujourd'hui c'est néant total après avoir été black-listé de son carnet d'adresses pendant plusieurs mois. 

J'ai continué à penser à elle à Noël et son anniversaire... En vain a priori. Je lui ai écrit ainsi  en y glissant des photos et mes doutes sur sa bipolarité, pour qu'elle se souvienne de nos beaux moments... J'ai écrit à ses parents, j'ai vu son médecin traitant... C'est cuit! Elle est passée à autre chose, le temps passe, casse, lasse...

Je vous souhaite de vous accrocher à ce que vous croyez. Courage. Ce sera sûrement difficile pour vous, et peut-être vous ne saurez rien d'elle. Mon ex-compagne était en déni et ne consultait ni ne se traitait...

Bien à vous.

Ma concubine, bipolaire, a quitté la maison, que dois-je faire ?


Posté le

Un peu que je vais m'accrocher je vais bien voir ce que va me dire le médecin au centre médical 

deux jours avant elle m'envoie un sms m'indiquant m'aimer fort tout le bonheur que qu'elle a d'être avec moi que jamais elle ne me lâchera jamais la main et le matin même elle me demande de venir la rejoindre dans le lit pour faire l'amour et à 14h j'entends pour la première fois de ma vie le mot descente et elle est en larme et elle me dit t'inquiète pas

Je sais pas j'espère que lorsqu'elle va remonter elle va se rendre compte j'en sais rien mais en tout cas ce qui est sûr c'est qu'il est hors de question que je reste à tourner en rond les bras ballants

Ma concubine, bipolaire, a quitté la maison, que dois-je faire ?


Posté le

Bonjour, je vous souhaite tout le bonheur du monde.

Malheureusement, il va vous falloir du courage. Je suis mariée depuis 23 ans avec mon mari, j ai 50 ans et lui 52. À la mort de son papa, il a perdu pied, il a vécu une descente aux enfers qui aura durée 6 ans. 6 années affreuses, de crises en tout genre, de m’étages de plombs, de tentatives de suicides, d alcoolisme profond, de phases de totale euphorie, et d épisodes de dépression. Plusieurs hospitalisations d office, plusieurs arrestations, perte du permis……… et j en passe, jusqu’à ce qu un jour, je tape du poing sur la table, je trouve le bon psy, qui a réussi à mettre des mots sur ses comportements et le diagnostic est tombé : bipolarité sévère.

Aujourd’hui, il est sous traitement depakote 3 par jours, abilify, prozac quand c est nécessaire, prazepam….., un suivi psy mensuel pour les médicaments, un suivi également au CMP, et participe à des ateliers. Il est maintenant en Invalidité car ses excès ont causés des dégâts psy, et avec le traitement, il a bcp de perte de mémoire, difficultés de concentration…..

Alors, oui, je suis restée, j ai tout affronté, la violence de ses réactions, ses menaces, ses insultes, les nuits à l hôtel et autres car en phase maniaque il était incontrôlable. Par contre, je n ai jamais pris le temps pour moi, et je le regrette à présent. Aujourd’hui, ces. Ruses sont moins fortes, j ai appris à reconnaître les signes et j adapté son traitement.

Vous avez également bien fait de prendre contact avec le CMP pour un accompagnement ; en effet, seules les personnes connaissant vraiment la maladie, ses symptômes, ses dangers peut comprendre. Pour l entourage, et les autres, la phrase qui m’énerve. Ah oui Intel il est bipolaire il change tout le temps d humeur. Non ce n est pas ça. C est plus complexe et vous avez et aurez besoin d être entouré pour ne pas perdre pied. Et surtout, pensez à vos enfants, ils doivent être une priorité. Moi je ne l ai pas fait, et ma fille a décidé, il y a 2 ans, à 16 ans de parti vivre loin. Les temps sont passés, elle est enfin revenue à la maison, mais elle me reproche souvent de ne pas être partie pour la préserver.

Alors, pensez à vous, pensez à vos enfants. Essayez aussi de voir si vous aurez la force nécessaire d’être un support pour votre moitié. Il va falloir être fort, car après les crises, la honte est présente. Il faut prouver qu on est toujours là, mais il faut vous préserver.

ce ne sont que des conseils. Je reste disponible si vous le souhaitez.

Bon courage à vous. Nathalie

Ma concubine, bipolaire, a quitté la maison, que dois-je faire ?


Posté le

Hier je lui ai envoyé un petit SMS très court juste pour lui annoncer que ma fille de 12 ans venait d'avoir ces premières règles et que ça m'a fait tout bizarre ça y est ce n'est plus un bébé et que je la laisse travailler et que je l'embrasse très fort mes filles elle les connais elle vivait avec elle elles ont fait de l'accrobranche au cinéma au restaurant elles se sont balader ma chérie nous a fait découvrir des lieux qu'on ne connaissait pas elle a invité mes filles chez sa mère

Mes deux petites filles l'adore

Environ 20 minutes après elle a essayé de m'appeler je n'ai pas répondu j'ai eu peur encore d'un déchaînement de violence ou son ex toxique qui va venit me casser la gueule je sais pas j'ai pas eu la force il n'y avait aucun message sur le répondeur

Et en ce moment j'arrête pas de tourner en boucle de ce fameux weekend du vendredi 15 au dimanche 17 octobre vendredi 15 au soir c'est tout le bonheur que tu m'apportes je t'aime fort je ne te lâcherai jamais la main samedi on fait des boutiques puis on prend un verre en terrasse dimanche matin elle me demande de venir la rejoindre dans le lit pour faire l'amour et dimanche à 13h j'entends pour la première fois le mot descente et tout s'arrête

J'ai hâte d'avoir mon rendez-vous au CMP vendredi

Ma concubine, bipolaire, a quitté la maison, que dois-je faire ?


Posté le

Aujourd'hui j'ai appelé son centre médico-psychologique car je sais qu'elle a rendez-vous fin novembre

J ai 'explique ma situation à l'infirmière à l'accueil je suis complètement déboussolé depuis cette fameuse descente et j'ai mes deux petites filles qui me demandent quand est-ce qu'elle rentre à la maison et j'ai demandé avoir son psy au téléphone elle lui a passé le message j'espère qu'il va me rappeler demain sinon je lui ai dit qu'on sera à trois au rendez-vous car je connais le jour et l'heure du rendez-vous

Et j'ai toujours mon rendez-vous au centre médical et psychologique à côté de chez moi vendredi j'espère qu'ils vont pouvoir m'aider

Je ne peux pas lâcher je ne peux pas l'oublier j'ai toujours en tête cette fameuse phrase qu'elle me répétait sans arrêt et que je ne comprenais pas "tu me promets si jamais je déconne tu ne me lâchera pas la main" je sais pas mais je pense qu'elle savait que ce jour allait arriver

Ma concubine, bipolaire, a quitté la maison, que dois-je faire ?


Posté le

Bonsoir,

Effectivement, c est bien d être présent pour elle et qu elle le sache, mais il faut aussi vous préserver.

Je sais que c est facile à dire, mais pas forcément facile à faire, mais il faut penser à vos filles, ce sont des éponges émotionnelles et tôt ou tard, elles vous le reprocheront.

Je vous souhaite de la retrouver, mais garder toujours en tête que cela peut recommencer, même avec un traitement adapté. Le moindre grain de sable dans la routine bien définie peut déclencher une crise.

Bonne soirée à vous. Nathalie

Discussions les plus commentées