l'importance du sommeil dans notre maladie bipolaire

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/trouble-bipolaire.jpg

Patients Trouble bipolaire

12 réponses

135 lectures

Sujet de la discussion



Posté le
Bon conseiller

Il est 4h15, je me suis couché à 23h hier, heure à laquelle j'ai pris mon traitement du soir ( 3 Theralithe 400 LP,1 Séresta 20mg,1 Nozinan 100mg et 1 Lepticur ( correcteur contre les crampes et douleurs musculaires (effets extra-pyramidaux)),je me suis donc réveillé pour aller aux toilettes, c'est plutôt bon signe, à mon âge (55 ans) de se réveiller pour aller pisser !!,je bois dans la journée 1 L 1/2 à 2 litre d'eau pour faire "travailler" les reins (important  en général et surtout quand on prend du lithium, ça évite le Sulfarlène (gueule en carton)), alors forcément j'ai envie d'aller aux toilettes vers 4 ou 5h du matin, je fume ma première pipe, en me mettant devant mon micro.et c'est peut être reparti pour la journée, 5H de sommeil, c'est peu mais la qualité est là ....d'ailleurs ce que les médecins ne savent pas et ne sauront jamais(si on ne leur dit pas), c'est que nos médicaments sont des "éffaceurs de rêves", on dort ,peut être,mais sans rêver (le responsable pour moi c'est le Nozinan 100MG au couché, (avant j'en avais 3 par jour) ) il est 4h40, je baille, à l'écoute de mon corps (malgré le neuriinôme),je me dilue dans l'ecriture de ma vie que je vous ai déjà raconter....se raconter sa vie, penser à son vécu sans tricher,sans regrets et sans peur, maîtriser ces angoisses (avec notre hyper-sensibilité) ...vivre tout simplement, malgré la maladie...vivre et espèrer que demain sera plus beau qu'aujourd'hui, èspérer que nos épreuves nous servent , en nous rendant plus fort, à entrevoir nos progrès même minimes , s'apercevoir que l'on va un peu mieux en sachant (car c'est notre lot à tous) que rien n'est définitif.....vivre tout simplement ......presque comme tout le monde...on a tous le droit au bonheur.....même nous les bipolaires!!!

Philippe

sur Google , tapez ; portraits pastels , le premier site, c'est le mien,

Début de la discussion - 03/01/2013

l'importance du sommeil dans notre maladie bipolaire


Posté le
Bon conseiller

ce matin prise de sang de nouveau

complications suite à mon opération

moi je rêve mais je pense avoir un traitement moins lourd

cependant avec ma maladie orpheline du sang

il me faut beaucoup plus que 5h pour récupérer

et comme ce n'était pas le cas

ben plongeon physique

je ne vais pas bien

fièvre ......

il me faut un minum de 8h de sommeil pour me régénérer

bonne journée

l'importance du sommeil dans notre maladie bipolaire


Posté le
Bon conseiller

Bonjour,

J'ai déplacé le sujet dans la rubrique "Ma pathologie et moi".

Bonne journée.

Julien

l'importance du sommeil dans notre maladie bipolaire


Posté le
Bon conseiller

Je relance le sujet !

l'importance du sommeil dans notre maladie bipolaire


Posté le

Bonjour,

J'ai effectivement des problèmes de sommeil, je crois qu'il n'est que trop peu réparateur. Surtout quand je suis en baisse de moral comme chaque hiver. Je dors tous les we très tard dans la matinée, et cela ne m'empêche pas d'avoir envie de faire la sieste. Je suis continuellement en dette de sommeil et du coup assez irritable et de moins en moins efficace. C'est un cercle vicieux !

De plus à partir d'une dette de sommeil trop importante, ou si je dors trop la migraine me tombe dessus. C'est comme si j'avais 1 quotas d'heures de sommeil, et d'heures de dette de sommeil à ne pas dépasser... Etrange, non ?

l'importance du sommeil dans notre maladie bipolaire


Posté le
Bon conseiller

GROSSE FATIGUE JE DORS 15H / 24

PPPFFF RIEN LE TEMPS DE FAIRE

BEAUCOUP DE RETARD A LA MAISON

l'importance du sommeil dans notre maladie bipolaire


Posté le
Bon conseiller

Bonjour a tous

Pour parler sommeil, eh bien je crois que je n'ai jamais autant dormi que depuis que j'ai été hospitalisée et en arret Longue maladie : je n'avais qu'envie de dormir (il faut croire que j'étais tellement crevée que je ne me rendais meme pas compte que mon corps réclamait tout simplement)

A l'hopital, l'infirmière me disait de ne pas faire de sieste eh ben si malgré la sieste je faisais le cadran encore la nuit sans temesta ni rien d'autre que mon traitement

De retour chez moi, je continuais a faire mes nuits : la encore je dors bien mais je ne fais plus rien aucun sport : je ressens toujours les somnolences (parfois en milieu d'après midi) dues au traitement et cela m'agace : j'appréhende de reprendre des journées de travail a temps plein où la il faut pas avoir envie de dormir !

Je ne m'y fais pas tant que je suis inactive alors chaque jour je marche un peu pour me fatiguer un peu physiquement

l'importance du sommeil dans notre maladie bipolaire


Posté le
Bon conseiller

Bonjour,

En ce moment je m’endors assez tôt vers 23h ou minuit et je me réveille tot 6h ou 7h, sa me vas, mais en période down je pourrais dormir tout le temps si je pouvais, fatigué tout le temps, et en période up la par contre 2h de sommeil me suffise, 4 h maximum.

Par contre, je me rend compte que je me fatigue plus vite qu'avant quand je fait un effort, bricolage, sport etc...

l'importance du sommeil dans notre maladie bipolaire


Posté le

Pour le sommeil j'ai enfin trouvé un rythme au bout de presque 3 ans... J'essaye au maximum de me coucher au plus tard entre 22h et 22h30 (à l'exception de ce soir lol) j'ai arrêté mes somnifères que j'ai remplacé progressivement par de la mélatonine (du coup levée plus tôt et plus fraiche). Je m'oblige à me lever au plus tard à 8h30 (réveil au cas ou) et si j'ai un coup de mou dans la journée exceptionnellement je fais une sieste de maxi 30 min (car après mauvais poil...). Il faut absolument se fixer des limites mêmes si l'esprit n'est pas d'accord.

Concernant l'arrivé des saisons automne et hiver, pour booster mon énergie et réguler mon sommeil et mes humeurs je fais des séances de luminothérapie à la maison.

l'importance du sommeil dans notre maladie bipolaire


Posté le
Bon conseiller

Paillette17 je suis sur la même longueur d'onde que toi et ca marche!!!!!!!!!!!! Je ne fais pas de luminothérapie mais étant en BRETAGNE pour 8 mois c est possible que je le fasse à moins que je m'expose au lampadaire hihihi bonne journée 

Discussions les plus commentées