Compagne d'un homme qui souffre de bipolarité, j'étais venue échanger sur le forum pour trouver comment le soutenir au mieux. Aujourd'hui, j'ai l'impression que cette relation me détruit.

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/trouble-bipolaire.jpg

Patients Trouble bipolaire

15 réponses

273 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

J'avais pas mal lu sur le sujet, écouté les conseils que les un(E)s et les autres m'avaient donné, ici, avec énormément de gentillesse et j'avais bien compris que la vie pour la personne atteinte et ses proches pouvait avoir des airs de montagnes russes assez vertigineuses mais j'étais loin de m'imaginer ce qui allait me tomber dessus au quotidien.

J'aime toujours autant mon compagnon mais je suis vidée, lessivée. H E L P !

Est-ce moi qui ne suis pas assez solide ou équilibrée pour faire face ?

Cet été, j'ai eu droit à mon baptême du feu : Après une soirée passée avec son plus jeune frère, il a continué à s'alcooliser et a couché avec une prostituée et sans même être certain de s'être correctement protégé. Les discussions que nous avons eu à ce sujet m'ont appris qu'il n'était en mesure de compter le nombre de fois où il a trompé son amie précédente.

Je ne vais pas vous mentir, j'ai été littéralement anéantie pendant les jours qui ont suivi.

Bref, j'ai réussi à passer outre mais la confiance n'est plus là du tout de mon côté, elle a été remplacée par une méga anxiété.

Chaque soirée où je sais qu'il risque de s'alcooliser, impossible de ne pas être happée par l'angoisse de ce qui va me tomber sur la tête ou plutôt me broyer le coeur.

Mon instinct de survie me dit de fuir, sans s'en rendre compte il balance des petites phrases assassines qui me dévalorisent et sont entrain de saper le peu d'estime de soi qu'il me reste. Depuis plusieurs semaines, il est selon sa psy en état mixte, nos conversations tournent très vite au vinaigre, je vois bien qu'il est dans l'incapacité de m'entendre et il me balance des méchancetés sans même sans rendre compte.

J'ai l'impression d'être prise au piège entre mon Amour pour lui et ma raison qui me dit que je suis entrain de totalement dégringoler, que je dois rompre pour sauver ma peau.                                                                                       

Début de la discussion - 06/09/2017

Compagne d'un homme qui souffre de bipolarité, j'étais venue échanger sur le forum pour trouver comment le soutenir au mieux. Aujourd'hui, j'ai l'impression que cette relation me détruit.


Posté le
Bon conseiller

bonjour, je suis de tout avec toi . je sais que ce n'est pas facile. et il faut effectivement te protéger. ta décision de t’éloigner de lui pour l instant est une bonne décision . peut erre que c'est juste un éloignement pas une rupture . par moment les bipolaires sont très arrogant. et j'ai moi même vécu des situations similaires. je pense qu'il ne prend pas son traitement comme il le faut . je répète qu'un traitement pour les bipolaires c'est à vie. courage recentre toi sur toi . c'est important. à bientôt .

Compagne d'un homme qui souffre de bipolarité, j'étais venue échanger sur le forum pour trouver comment le soutenir au mieux. Aujourd'hui, j'ai l'impression que cette relation me détruit.


Posté le

Bonjour Mily10, ta situation est délicate et douloureuse mais tu dois absolument te préserver, j'ai vécu une relation similaire à la tienne mais avec un alcoolique, ceci dit en revanche c'est moi qui suis bipolaire, et j'étais sur le début du traitement (qui n'était pas le bon), j'ai tenu deux ans en mettant ma pathologie de côté, en protégeant verbalement et physique ses deux enfants et mon chat parce qu'il essayait de les frapper régulièrement, tous les trois... Il était militaire (en cuisine, bonne planque), moi, je suis née et j'ai grandi chez les pompiers de paris, ma famille est composée de nombreux pompiers, militaires en tout genres, policiers, je suis moi-même anciennement militaire et je pratique 4 arts-martiaux ainsi que la boxe thai depuis que j'ai 4 ans, méditer (je suis bouddhiste), lire, écrire, chanter, danser, communier avec la nature et les animaux, être bénévole depuis mes 18 ans dans diverses associations (il y a bien pire que la bipolarité) ont contribué à garder un certain équilibre et une sérénité non négligeable, je suis née bipolaire mais j'ai été diagnostiquée à 32 ans avec deux ans d'un mauvais traitement, ça fait cinq ans que j'ai ce qu'il faut ainsi qu'un suivi psy que j'avais entamé bien avant, bcp de bipolaires arrivent à avoir une vie somme toute convenable, mais certains ne font pas forcément ce qu'il faudrait, de mon point de vue, en te lisant, je pense que ton compagnon déconne avec son traitement, qu'il se cache derrière la maladie pour "justifier" sa dépendance à l'alcool et se permettre de te manquer de respect et de te faire souffrir par le biais de l'infidélité et des paroles acerbes qu'il t'envoie au visage, le jour où mon ex m'a mis la lame de son couteau pro sous la gorge, je n'ai pas dit un mot, je n'ai pas fait un geste, je l'ai fixé droit dans les yeux et ce qu'il a vu l'a fait dégriser en un rien de tps et l'a totalement effrayé car il c'est rendu compte que je n'avais pas peur, pas que je cherchais à lui cacher ma peur, non, que je n'en ressentais absolument pas et pour cause même dans ce genre de situation je sais comment me défendre, mais tout le monde n'a pas mon vécu, mon entraînement et mes techniques de combat (c'est ce jour là que j'ai téléphoné à la maman de mes petits pour qu'elle vienne les récupérer, puis j'ai pris mes affaires, mon chat, j'ai prévenu ma mère de préparer la chambre d'ami, sachant que je serai là 6h après et que je lui expliquerai une fois en face d'elle, je lui ai jeté les clefs à la gueule après l'avoir assis dans l'évier en le soulevant par le col et j'ai tourné les talons sans un regard en arrière), tu n'as rien à te reprocher, tu as pris des renseignements sur sa maladie, tu lui as donné, respect, soutien, patience, compréhension, pardon, confiance, présence et amour, c'est à lui maintenant de se "sortir les doigts du cul" et de faire ce qu'il faut pour s'en sortir au mieux, tu ne peux pas aider une personne qui ne veut pas être aidée et pire qui ne s'aide pas elle-même, et là c'est la bénévole auprès de l'enfance maltraitée et du Sida (pour ne citer qu'eux), mais aussi la BIPOLAIRE qui s'exprime, tu ne peux et ne dois pas lui donner aussi ton énergie et donc ta vie, alors préserve toi, prends du recul, accroche toi à tes amis, ta famille, ton travail, tes loisirs, ceux avec lesquels tu es en contact sur ce site dont moi si tu le souhaite et reprends des forces, si avec le tps il fait le nécessaire pour aller mieux et qu'il revient vers toi, il sera tjrs tps d'envisager une seconde chance pour votre couple, mais s'il ne le fait pas, tu te seras reconstruite et tu rencontreras un homme qui t'aime, te respecte et te mérite, je comprends que tu as mal et que c'est difficile à vivre mais personne n'a le droit de te blesser au point de faire de toi "une serpillère" tu vaux mieux que ça, nous le valons tous, et en tps que bipolaire désolée mais je ne valide pas le comportement de celui qui prétend être ton homme... prends soin de toi, courage, tu peux compter sur moi, à bientôt           Pap's

Compagne d'un homme qui souffre de bipolarité, j'étais venue échanger sur le forum pour trouver comment le soutenir au mieux. Aujourd'hui, j'ai l'impression que cette relation me détruit.


Posté le

@ayla55 Merci pour ta réponse. Je vais m'appuyer sur la psychologue qui va désormais me suivre pour tenter d'aller contre mon propre tempérament qui est de toujours faire passer les gens que j'aime avant moi quitte à y laisser ma santé, prendre un peu recul et affirmer ce qui, pour moi, est ou non acceptable dans un couple. Remettre cette relation à sa juste place sera salvateur pour nous deux je pense et pour notre Amour lui-même.

Compagne d'un homme qui souffre de bipolarité, j'étais venue échanger sur le forum pour trouver comment le soutenir au mieux. Aujourd'hui, j'ai l'impression que cette relation me détruit.


Posté le

@lafemmepapillon Merci pour ton éclairage et tes confidences sur ton propre vécu. Comme je viens de l'écrire à Ayla55 je suis maintenant soutenue par une psy qui m'a expliqué exactement ce dont tu me parles, à savoir, que la bipolarité ne doit servir de prétexte à toutes sortes de dérives.

Elle a d'ailleurs été très directe en me balançant que seule une personne schizophrène était irresponsable de ses actes (cliniquement et légalement) et qu'un bipolaire qui est sous traitement médicamenteux, psy et soutenu par sa compagne, lorsqu'il se met à boire et va se mettre voir une prostituée, fait bel et bien un choix. Il ne peut se déresponsabiliser en disant c'est ma maladie. Bref, même si sur le moment ça secoue, ça m'aide, maintenant à prendre du recul et ne plus le considérer comme victime à protéger au détriment de ma propre vie.

Notre relation est toujours aussi forte mais je commence à réussir à poser mes limites et je pense, vu sa réaction, que c'est une chose qui lui permet aussi à lui d'évoluer vis à vis de sa responsabilité à être très scrupuleux dans le respect de son traitement et son rythme de vie.

Bises !

Compagne d'un homme qui souffre de bipolarité, j'étais venue échanger sur le forum pour trouver comment le soutenir au mieux. Aujourd'hui, j'ai l'impression que cette relation me détruit.


Posté le
Bon conseiller

bonjour @mily10, merci pour ton message. et oui moi aussi je suis suivi par un psy et cela me fait énormément du bien . car comme toi auparavant j'avais l'habitude de faire passer les autres avant moi. à bientot

Compagne d'un homme qui souffre de bipolarité, j'étais venue échanger sur le forum pour trouver comment le soutenir au mieux. Aujourd'hui, j'ai l'impression que cette relation me détruit.


Posté le

Coucou Mily10, je ne suis pas psychologue mais tu te doutes bien qu'en 21 ans de bénévolat en associations, je "travaille" aux côtés de psy en tous genres et que j'ai été formé dés le début en psychologie, pédagogie et psychologie infantile, alors  je ne suis pas surprise que le discours de ta psychologue soit similaire au mien, oui les "schizo" c'est très particulier mais les bipolaires bien que ce ne soit pas facile à vivre comme maladie n'ont pas d'excuse d'irresponsabilité, ton homme n'est pas débile ou taré, il est malade, et c'est parfait que tu prennes enfin soin de toi et que tu poses tes limites car en effet si comme je le pense il t'aime vraiment, ça aidera autant son bien être à venir que votre couple à se renforcer et c'est tout le mal que je vous souhaite... prends bien soin de toi et donnes des news de tps en tps, bisous

pap's

Compagne d'un homme qui souffre de bipolarité, j'étais venue échanger sur le forum pour trouver comment le soutenir au mieux. Aujourd'hui, j'ai l'impression que cette relation me détruit.


Posté le

Bonjour à toutes, je suis nouvellement inscrite et "malheureusement" je me retrouve dans vos posts. 

Un mari depuis 26 ans dont j'avais évoqué le trouble "maniaco-dépressif" voilà bien longtemps mais personne n'avait accordé de l'importance à mes suppositions. Il est/était si charismatique et enjoué en société, drôle et attachant. Tous disaient qu'il n'était que vif et colérique dans les moments moins agréables. 

Tout récemment diagnostiqué, il est dans le déni total et n'a pris son traitement qu'un mois. Un mois apaisé, il relativisait les choses, semblait lâcher prise. Sauf que persuadé qu'il ne s'agit que d'un placebo, il a arrêté et je revis l'enfer: agressivité, alcoolisme (15L par semaine), besoin furieux de déménager et délires par rapport aux dépenses. Par ex: il a mis ma voiture en vente car je m'en sers peu et il pense s'acheter une maison à retaper avec cet argent. 

Je suis épuisée nerveusement et nous avons été endettés jusqu'à ce que je reprenne notre budget (ce qui le frustre aussi). Je me charge de tout l'administratif et des enfants. 

Vers qui faudrait-il que je me tourne sachant qu'il sait précisément ce que je fais H24 (il ne travaille plus depuis 15 ans) et que je n'ai en aucun cas lieu de me plaindre ou d'être malade? Il a fait le vide autour de nous et m'a poussée à démissionner. Au fond de moi, je préfère être présente pour les enfants cela me rassure car ils n'ont pas à subir ses troubles. 

Je vous remercie de vos conseils à venir, ils me seront précieux...

Compagne d'un homme qui souffre de bipolarité, j'étais venue échanger sur le forum pour trouver comment le soutenir au mieux. Aujourd'hui, j'ai l'impression que cette relation me détruit.


Posté le
Bon conseiller

Prenez soin de vous c est important . Protéger vous et soyez ferme avec lui mais toujours en douceur . Il faut qu il reprenne son traitement . Prenez rendez avec un psy et invitez le à venir avec vous en lui disant que c est juste pour vous accompagnez . Bon courage . 

Compagne d'un homme qui souffre de bipolarité, j'étais venue échanger sur le forum pour trouver comment le soutenir au mieux. Aujourd'hui, j'ai l'impression que cette relation me détruit.


Posté le
Bon conseiller

A j ai oublié . Comme vous il veut toujours acheté une maison mais nous ne sommes pas assez riche pour en acheter une. 

Discussions les plus commentées