Besoin de soutien pour mon chéri

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/trouble-bipolaire.jpg

Patients Trouble bipolaire

10 réponses

147 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Bonsoir, 

Je suis heureuse de trouver enfin un endroit pour me confier. J'ai commencé à lire pas mal de messages et je me sens soulagée car je me sens moins seule. Depuis presque 2 ans je suis en couple et vis avec mon chéri. Rapidement j'ai remarqué des crises 'nerfs' importantes, des colères que je trouve démesurée rapport aux situations et je le pensais juste colérique. J'ai horreur des conflits, je vis assez mal ces moments. J'ai aussi vu plusieurs fois les troubles dépressifs et je les vis moyennement bien. 

Je ne pensais pas à la bipolarité que je ne connais pas, mais en discutant, dans un moment de colère de sa part, il m'a avoué qu'il avait deja été interné sous la demande de sa mère et qu'elle prétend qu'il est bipolaire, ce qu'il nie. Il ne veut pas que j'entre en contact avec sa mère. Je respecte ce choix.

J'ai d'abord cru que c'était exagéré, mais les mois passant... Je ne savais plus sur quel pied danser et je me sentais complètement démunie face à cette situation. Des moments si agréables qui se transforment le lendemain en cauchemar. De la paranoïa, des mots oubliés si durs que moi je ne les oublie pas, des crises terrifiantes. 

Après la tempête il s'étonne que je sois distante. Il ne comprend pas car il ne se rend apparemment pas compte du mal qu'il fait avec ses mots, ses attitudes et comportements.

J'ai bien écouté son parcours amoureux, j'ai recréé le puzzle et tout semble toujours se dérouler de la même façon. Malgré tout, je l'aime, même si parfois je me protège moralement, je suis sur mes gardes. Il m'a prévenu une fois, il était en larmes, qu'il avait peur de me faire du mal (pas physiquement) et qu'il préférait se terrer dans le silence plutôt que de me faire souffrir car apparemment je suis très patiente et douce malgré ce qu'il m'a fait vivre.

A un moment j'ai cru que je devenais folle, je lui ai même demandé si son but était que je le devienne. Les crises au début était espacées d'un mois, puis de deux semaines, puis une semaine, puis plusieurs fois par semaine. Le stress intense de son état que je ne comprenais pas m'a fait prendre du poids, j'ai l'impression d'avoir vieilli de 10 ans en 2. Je me sentais tellement fatiguée moralement. 

Actuellement il est dans une phase où ça remonte, mais je le sens encore vacillant. Je crois que nos discussions où dans l'ensemble j'ai toujours été calme l'a fait comprendre que je suis de confiance même si il se dit 'difficile à vivre'. Je souffle enfin un peu et je ressens de la vie et de la joie entrer en moi. Mais j'ai toujours peur de faire des projets alors qu'il change si rapidement. Ce n'est pas évident de l'aider à garder le cap. Il m'aime et ce n'est pas facile non plus pour lui de me voir malheureuse quand je ne le comprends plus.

A ma connaissance il n'a jamais pris de traitement, j'apprends à connaître cette maladie et je suis ici pour faire en sorte que l'on puisse continuer à avancer.

Merci pour votre lecture.

Début de la discussion - 12/12/2018

Besoin de soutien pour mon chéri


Posté le

Bonjour 

Je comprend complètement ce que tu d'écris car je l'ai vécu aussi. 

S'il ne fait pas un pas vers d'une part les traitements et l'éducation thérapeutique, MM l'amour ne suffira pas. 

Le traitement est à rechercher c'est du tâtonnement et aussi trouver le médecin qui lui convient. C'est un long chemin. 

Moi, je suis allée seule dans une association car j'étais au bout du rouleau. Son comportement était si déroutant et énervant que j'ai rompu et tout s'est accélée dans la crise. J'ai regrettée mon comportement car cela terminer en TS. Nous nous sommes retrouvé et je l'ai soutenu dans sa décision d'hospitalisation. 

Le diagnostic que je connaissais est tombé et il a accepté la maladie et le traitement. 

Je lui ai parlé de l'association et il est venu avec moi. 

Mais c'est toujours une vie au jour le jour et c'est difficile pour moi qui suis plutôt régulière et stable. 

Rapproche toi d'une association ou tu rencontres des aidant et des patients car les forums ont une limite. 

Bonne route 

Nejma🧘‍♂️🌿🌺

Besoin de soutien pour mon chéri


Posté le

Merci pour ta réponse Nejma.

Je vais suivre tes conseils et me renseigner.

Besoin de soutien pour mon chéri


Posté le

Bonjour Linana

En tant que bipolaire, je vais te dire 4 choses lol

1- on s'entend dire ces horribles choses, et même si on ne les pense pas, on connait leur impact. on a donc conscience de beaucoup puiser chez l'autre. Et de la fatigue engendrée. et on culpabilise, mais le mal est fait. le poids des mots.

2- sans traitement, inutile de persister. Tu n 'as qu'une vie. C'est l'unique option, car non soignée, cela peut s'aggraver car les actes ont toujours des conséquences, lesquelles nous font culpabiliser, donc déprimer, et ainsi de suite.

3- tu peux contacter sa mère, c'est de la bienveillance, et en ce qui me concerne, c 'est parcque mes proches ont fait "bloc" que j 'ai compris et commencé à me soigner

4-lire : la vérité sur les troubles bipolaires. De Paul E jones, tant pour le malade que pour l'entourage.

C'est un peu ferme ce que je te dis j'en ai conscience, mais c est la stricte vérité. En plus la saison hivernale est extrêmement difficile à gérer. même pour les gens "sains"

Je te souhaite du courage, ton témoignage m'a touchée.....N'oublie pas de prendre soin de toi surtout, personne ne devrait porter ce fardeau.

Amitiés

Aminsofi

Besoin de soutien pour mon chéri


Posté le

Merci Aminsofi, j'ai mis du temps à répondre mais j'ai médité sur ce que tu m'as dit et qui m'aide à mieux comprendre ce que je vis.

Actuellement, j'ai de la chance, il est dans une phase agréable, ce qui me permet de souffler un peu et je sens que je suis plus détendue même si j'essaie de ne pas me faire de plan sur la comète.

Je ne peux pas communiquer avec sa mère car le peu que j'ai lu de leurs dernières discussions me laisse penser qu'elle n'est pas très nette dans sa tête. A part le rendre plus aigri, cela ne m'apporterait aucun soutien ni compréhension. Je pense cependant que ses troubles (à lui) qui devaient déjà être existants, se sont intensifiés au décès de sa grand-mère qui l'a élevé comme son fils. 

Je comprends que sans aide médicale c'est difficile de s'en sortir mais encore faut-il pouvoir être entendue. Je n'ai pas l'impression qu'il soit prêt à écouter ce conseil mais j'ai remarqué récemment qu'il fait des tentatives pour se remettre en question. On verra. 

Besoin de soutien pour mon chéri


Posté le

Coucou !

Je viens de créer un groupe sur hangout (chat en direct),, "coaching et partages entre bipo".

Je vous invite à me transmettre votre mail si vous êtes intéressés 😊

 Bien cordialement

Fatima

Besoin de soutien pour mon chéri


Posté le

@Linana bonjour,

j'ai vécu 23 ans avec un bipolaire qui s'ignorait. Je l'ai quitté, il a commencé un traitement et deux ans  après nous revoilà ensemble ! c'est pas facile, ni pour lui, ni pour moi mais on s'aime et on fait face. On peut discuter si tu veux. Bon courage

Betty

Besoin de soutien pour mon chéri


Posté le

@Fatima777 je suis intéressée par ton groupe, je te donne mon adresse mail ? c'est mon mari qui est bipolaire

Besoin de soutien pour mon chéri


Posté le

Coucou 

Oui, vous pouvez me donner votre mail

Bonne santé et à bientôt 

Besoin de soutien pour mon chéri


Posté le

@Fatima777 mon mail c'est bettyetbaya67@yahoo.fr

bonne année 2019 :)

Discussions les plus commentées