https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/spondylarthrite-ankylosante.jpg

Patients Spondylarthrite ankylosante

3 réponses

77 lectures

Sujet de la discussion

1

Membre Carenity • Animatrice de communauté
Posté le

Trois amis originaires de la région de Saint-Malo préparent un périple de 400 km en kayak dans la baie de Disko, au Groenland, prévu cet été. Un défi sportif mais aussi humain, puisque l’un des participants a une spondylarthrite.

kayak

En juin 2017, lors d’une sortie bateau aux Ebihens, Benjamin Priour, qui vit à Lancieux (Côtes-d’Armor), fait la rencontre de Brieg Jaffres, professeur au lycée maritime à Saint-Malo et de Nicolas Quentin, également professeur dans ce même lycée, venus, eux, en kayak profiter de l’île des Ebihens. « Nous avons sympathisé, nous avions les mêmes envies. C’est alors qu’ils m’ont parlé du projet qu’ils avaient », raconte Benjamin.

Un projet un peu fou, mais qui n’effraie nullement le trio désormais formé. Partir, en kayak et en autonomie totale, faire le tour de la baie de Disko, au Groeland, soit 400 km que le trio compte bien effectuer en l’espace de trois semaines. « Brieg et Nicolas ont déjà l’expérience des glaces : Nicolas a fait partie de l’expédition Tara en Arctique et Brieg a navigué notamment sur l’Astrolab, ce bateau assurant le ravitaillement en Antarctique », explique Benjamin Priour.

Le trio est dans les préparatifs du départ, fixé au 14 juillet. Benjamin s’est acheté un kayak spécifique, un kayak d’expédition et démontable, en alu. Brieg et Nicolas seront sur un biplace, en bois : « On amène une canne à pêche et un peu de nourriture lyophilisée. Pour l’eau, on sait qu’il y a pas mal de rivières on filtrera et on prévoit un stock dans des poches. On amène aussi tentes et sacs de couchage », poursuit Benjamin Priour.

"Il devra repousser ses limites"

Voilà pour le côté sportif. Car ce projet « Immakayak » représente un autre défi, puisque Nicolas Quentin est atteint de spondylarthrite depuis cinq ans : « Il veut aller au bout de ce rêve malgré cette maladie invalidante»

Le trio aventurier a créé une association, dont le nom trouve écho dans leur défi : même pas cap. Basée à Saint-Malo, l’objectif est double : récolter des fonds pour lutter contre la spondylarthrite à raison de 50%, l’autre moitié étant destinée à les aider à boucler le budget de ce projet ambitieux, un réel défi pour Nicolas.

« Il devra repousser ses limites physiques. Nous serons là pour le soutenir. En fin de compte ; c’est justement repousser ses limites pour vivre ses rêves. C’est ce que nous allons faire. » Benjamin Priour avoue être impatient de partir, poussé par la curiosité des paysages inconnus : « Être au milieu des icebergs, cela doit être magique. Et puis faire cela en autonomie, pour Nicolas, avec Brieg, c’est une super expérience. Pour nous trois. »

Et les ours polaires dans tout ça ? Sourire de Benjamin : « Il paraît que dans la baie de Disko, il n’y en a pas… »

-> Si des partenaires souhaitent s’associer au rêve des trois aventuriers, contact par courriel immakayak.expe@gmail.com, contact par téléphone auprès de Benjamin Priour au 06.86.25.50.39. Une vidéo du périple devrait être réalisée et projetée au retour, prévu le 10 août.

Source : Actu

Et vous, quel rêve fou avez-vous envie de réaliser ?

Début de la discussion - 28/03/2018

400 km en kayak au Groenland avec une spondylarthrite
Membre Carenity
Posté le

BRAVO quel courage pour dépasser ces douleurs. U

Toute mon affection de la part d'une Mamie de 71 ans qui partage cette maladie.

400 km en kayak au Groenland avec une spondylarthrite
Membre Carenity
Posté le

👍👏✌🛶🐧

400 km en kayak au Groenland avec une spondylarthrite
1

Membre Carenity
Posté le

Moi-même j'ai appris seulement que j'avais cette maladie depuis au moins 20 ans, avant c'était le sport qui me maintenait en forme, dès que l'on arrête la spa nous rattrape bien vite. Mon fils de 15 ans qui fait du kayak depuis 5 ans en club, est passionné de kayak freestyle surtout, fait des sorties rivière et en mer. Je ne peux que vous encourager pour aller au bout de vos rêves. Super votre projet, c'est fou mais ça en vaut la peine.  

icon cross

Ce sujet vous intéresse ?

Rejoignez les 162 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie
ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

Rejoindre

C'est gratuit & anonyme