https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/spondylarthrite-ankylosante.jpg

Patients Spondylarthrite ankylosante

13 réponses

111 lectures

Sujet de la discussion

Membre Carenity
Posté le

Bonjour,

Mon père est décédé de cancer il y a 15 ans, il avait une SPA comme moi (38 ans).

J'ai eu des polypes mais benins.

Il y a eu de nombreux cas de cancer dans la famille : grand mère, tantes *2, oncles*2 dcd.

Est-ce selon vous dangereux/contre-indiqué/à rique d'envisager biothérapie pour moi ?

Bonne soiree

Micka

Début de la discussion - 22/03/2018

Antécédents familiaux et biotherapies
Membre Carenity
Posté le

@pseudo-masqué‍ 

C'est ce que l'on appelle un dilemme, ça. Sachant cela et compte tenu de votre état de santé actuel, est-ce que vous pouvez réellement faire l'économie d'un biothérapie ? Répondez à cette question et vous saurez ce qu'il vous reste à faire... Ce n'est pas simple comme alternative mais vous serez pourtant amené à prendre une décision dans un sens ou dans l'autre... Bon courage

Antécédents familiaux et biotherapies
Membre Carenity
Posté le

Merci. En effet, sacré dilemme! Mais justement je ne sais pas trop quel est le risque de favoriser la survenue de cancer avec une biothérapie, par quel mécanisme les cancers seraient plus fréquents et de combien.

Si quelqu'un a des infos ou études là dessus, je suis preneur ;)

Antécédents familiaux et biotherapies
Membre Carenity
Posté le

@pseudo-masqué‍ 

https://www.youtube.com/watch?v=tLUeaex_v7I

Antécédents familiaux et biotherapies
Membre Carenity
Posté le

https://www.youtube.com/watch?v=aMe8OJvtuKg

Antécédents familiaux et biotherapies
Membre Carenity
Posté le

"Les anti-TNF alpha (anti-TNFα) sont des médicaments issus de la biothérapie (aussi appelés biomédicaments ou des biosimilaires par rapport à un anti-TNFα de référence) qui ont révolutionné la prise en charge et l'évolution de maladies inflammatoires chroniques, graves et invalidantes comme la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante, le psoriasis sévère et sa forme rhumatismale, l'arthrite juvénile idiopathique ainsi que certaines maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI) comme la rectocolite hémorragique et la maladie de Crohn. Ces médicaments sont des anticorps monoclonaux complètement ou partiellement humanisés, ou des protéines chimèriques se comportant comme des récepteurs solubles du TNFα. Ces biomédicaments diminuent le TNFα sérique, ce qui va permettre de contrôler l'inflammation régionale et donc l'évolution de ces pathologies. Les anti-TNFα sont réservés aux formes sévères de ces affections en cas d'échec des traitements de fond classiques. Ils doivent être administrés de manière réitérée par perfusions intra-veineuses ou injections sous-cutanées en association ou en monothérapie pendant des mois voire des années. La tolérance générale des anti-TNFα est bonne mais ces traitements exposent à d'importants risques d'infections, en particulier à la tuberculose et à d'autres infections opportunistes. D'autres effets indésirables liés à l'immuno-dépression peuvent survenir de manière plus rare, dont des risques de cancers. Ces néoplasies pourraient aussi être en rapport avec l'association à des immunosuppresseurs classiques (dont le méthotrexate). Au long cours, l'apparition d'une immunisation progressive contre les anti-TNFα peut survenir (phénomène d'immunogénicité avec la présence d'anticorps anti-TNFα) à l'origine d'un possible échec thérapeutique, voire de cas d'hypersensibilité retardée. En résumé, si ces médicaments ont transformé l'évolution d'affections inflammatoires ou auto-immunes sévères, ils sont coûteux, contraignants et exposent à des effets indésirables graves nombreux et parfois très sévères en particulier un risque d'infections opportunistes dont la tuberculose." https://pharmacomedicale.org/medicaments/par-specialites/item/anti-tnf-alpha

Antécédents familiaux et biotherapies
Membre Carenity
Posté le

@Farou73 merci pour toutes ces précisions. A moi de tenter d'évaluer le bénéfice risque maintenant ! Au cours d'autres recherches je suis tombé sur les anti-JAK. Je me documente encore !

Belle journée

Antécédents familiaux et biotherapies
Membre Carenity
Posté le

@micka13 

J'ai le sentiment qu'arrivé à un certain stade de douleurs (non soulagées par AINS), on a plus vraiment le choix de tergiverser : il faut tenter les Anti TNF avec tous les risques qui s'y rattachent (potentiellement). Si cette possibilité m'est donnée, je serai "obligé" de m'engouffrer dans cette voie thérapeutique tout en sachant qu'il y a potentiellement de mauvaises surprises liées à ce traitement. J'allais dire que ce sont des choix 'Cornéliens' mais en fait, il n'y a même pas d'alternative sérieuse : Ou on reste souffrir comme une bête (qui en est vraiment capable ?) Ou on commence les Anti TNF en espérant ne pas souffrir de "dommages collatéraux"...:(

Le tofacitinib (Anti JAK) est-il d'ores et déjà prescrit dans les CHU pour la SPA ?

Antécédents familiaux et biotherapies
Membre Carenity
Posté le

@Farou73 D'après ce que j'ai lu, oui. Depuis plusieurs années déjà aux US.

Antécédents familiaux et biotherapies
Membre Carenity
Posté le

@micka13 

Ok mais en France ? Ils prescrivent également cela en France dans les CHU ? Et la grande question est surtout : cela est-il plus avantageux que les Anti TNF Alpha (Efficacité / Risques collatéraux) ?

icon cross

Ce sujet vous intéresse ?

Rejoignez les 162 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie
ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

Rejoindre

C'est gratuit & anonyme