https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/spondylarthrite-ankylosante.jpg

Patients Spondylarthrite ankylosante

12 réponses

163 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Bonjour à toutes et tous,

Ce matin, je me suis rendue au rendez-vous de la CPAM suite à mon arrêt de travail ainsi que pour ma mise en invalidité.

J'avais apporté avec moi tout mon dossier, (radios, comptes rendus, ordonnances etc..) elle ne les a pas regardé, elle m'a demandé de me déshabiller complètement( c'est une première pour moi car en général on garde un minimum) et elle m'a manipulé dans tous les sens malgré ma pathologie(Spa ainsi que tendinopathie de l'épaule gauche qui va être re opérée ainsi qu'un comblement aux niveau des genoux pendant 3 semaines).

Je n'ai jamais subit un tel examen aussi douloureux car j'en pleurai et elle continuait sans tenir compte de ce qu'elle déclenchait. Une horreur que je ne souhaite à personne.

Résultat de l'examen: Madame vous pouvez travailler!!!!!! On vous supprime tous les avantages que vous aviez.

Comment fait-on pour travailler en ayant le lundi une piqûre de Méthoject 15mg, Embrel 50 le jeudi, Tramadol 150mg 2/jour, doliprane et Spéciafoldine le lendemain du Méthoject.

Canelle24

Début de la discussion - 21/10/2014

CPAM et médecin conseil


Posté le
Bon conseiller

bjr canelle, je ne sais pas ,donc je ne peux t'aider qu'en te disant que tu dois pouvoir faire appel de cette décision, mais comment je ne sais . Peut être d'autre pourront le faire à ma place

bon courage à toi

CPAM et médecin conseil


Posté le

Merci le Sage de ta réponse!

Bonne journée!

Canelle

CPAM et médecin conseil


Posté le
Bon conseiller

A priori, c'est de plus en plus difficile de se faire reconnaître par la sécu, moi, mon rhumato m'a dit que ce n'était même pas la peine d'essayer avec "seulement" un point de spondy dans le bassin vue pour IRM !! Pourtant, je souffre et ça devient dur d'aller travailler ... donc j'ai pris sur moi de travailler à temps partiel et de demander le RSA en complément puisque je ne peux plus travailler à temps plein et que la sécu ne fera rien pour moi !!

J'ai une amie qui a une pathologie grave aussi, elle doit rester debout au boulot et elle ne peut plus, elle aussi s'est présenté au médecin "conseil" de la sécu qui ne l'a même pas ausculté (tant mieux pour elle d'après ce que tu dis !!) avec son gros dossier médical, il l'a toisé de la tête au pied et lui a dit "vous avez l'air d'aller bien, je vous mets apte" sans regarder le dossier !!

De qui se moque-t-on ?? des malades !!

Evidemment, la sécu doit faire des économies ... sur notre dos (c'est le cas de la dire lol) Et voilà

Bon courage

Marie-Jo

CPAM et médecin conseil


Posté le

Bonjour Marie-Jo,

Je vous remercie de votre message qui reflète la triste vérité....où allons-nous?

Bon courage à vous,

Canelle24

CPAM et médecin conseil


Posté le

la même "histoire" pour moi...

bien sûr cannelle, la question est légitime: comment peut-on aller travailler quand notre médecin traitant nous maintient en arrêt, quand on a des douleurs telles, qu'elles survivent aux antalgiques les plus puissants, quand la fatigue nous mine, quand nos traitements ont tant de conséquences au quotidien...

alors oui, on peut contester cette décision, prise en dépit du bon sens par un médecin spécialiste ès bureaucratie.. j'ai contesté, forte de mon honnêteté et ma droiture... forte de rien! ma contestation est arrivée sur le bureau de cette même médecin, qui bien évidemment ne va pas se contredire elle-même!...donc expertise.. moi pleine d'espoir... naïve!.. un médecin expert (surtout pas rhumato, faudrait pas qu'il sache de quoi il parle surtout!) doit donner son avis objectivement.. a posteriori, je me demande quelle objectivité il peut avoir, puisqu'il est rémunéré pr faire cette pseudo expertise pr le compte de la sécu.. va-t-il aller à l'encontre de celui qui lui fait gagner un petit plus d'une centaine d'euros/expertise?.. il a validé l'avis de la médecin conseil...et m'a conseillée de me faire arrêter pr dépression, en jouant un peu la comédie, avec une ordonnance d' anti dépresseurs (même sans les prendre) et 2 ou 3 rdv chez un psy, le tour est joué... 

où allons-nous? moi, dégoûtée et ramenée à la triste réalité, j'allais droit à la dépression pr de vrai..j'ai laissée tomber.. la médecin sécu en question a dû , elle, aller ds le bureau de son chef pr se faire féliciter de faire économiser mes IJ à sa CPAM.. pr l'invalidité, j'ai eu la réponse, négative évidemment, en moins de 10 jours! qui dit que l'administration française est longue à traiter les dossiers???

courage à toi cannelle, je te souhaite de rencontrer plus d'humanité ds tes rapports avec ces "décideurs"..même si ça a mal commencé..

CPAM et médecin conseil


Posté le

Bonsoir Sidonie,

je viens de découvrir ton message et je te remercie d'avoir pris le temps de me répondre.

Je garde le moral tant bien que mal mais j'essaie de tenir pour mes enfants qui ont encore besoin de moi. Je ne sais comment je vais faire mais je vais me battre comme une lionne car il est inadmissible de nos jours de vivre avec 426 euros par mois seule avec 2 enfants.

J'ai parlé avec mon rhumato, mon médecin traitant ainsi que mon kiné de ce qui s'est passé hier et ils vont tous faire un courrier pour contester.

Je te souhaite bon courage à toi également!

Canelle

CPAM et médecin conseil


Posté le

tu as raison, on tient pour nos enfants..mais aussi grâce à eux!! hauts les coeurs :)

ta situation est inadmissible! tu dois pouvoir obtenir des aides pr le quotidien par la mairie ou l'école (frais de cantines pris en charge), le CCAS, la CAF, une assistante sociale.. souvent, on oublie que demander de l'aide n'est pas "demander la charité", mais un juste retour de ce qu'on donne à la société..

chose peu ébruitée que j'ai apprise.. il est dit que chaque méd-conseil a un secteur.. mais, on peut faire un courrier en recommandé demandant à ce que notre dossier soit pris en charge par un autre méd. à essayer peut-être?..

CPAM et médecin conseil


Posté le

Sidonie,

J'ai reçu hier la décision qui fut prise à mon encontre et il m'accorde les IJ jusqu'au 31 décembre et ils étudient mon dossier pour me mettre en invalidité. J'ai été étonnée de la réponse ainsi que de ça rapidité!

Pour ce qui est des aides, j'ai les bourses pour mes enfants mais une toute petite partie quand même à payer de ma poche, pour ce qui est de la mairie, c'est un maire fantôme, l"assistant social de secteur est nul mais celle de la CPAM est bien.

Je me bats car suite à ma convocation de lundi, j'ai appelé mon médecin traitant pour lui expliquer ce qu'il s'était passé, elle va faire un courrier, le lendemain j'ai vu ma kiné et elle aussi va faire un compte rendu de mon état et mercredi j'étais chez mon rhumato qui va également faire de même car ils trouvent tous que cela est inadmissible alors que d'autre qui ont une dépression ou bien l'alcoolisme ont leurs octroient des droits bien plus qu'à nous qui souffrons au quotidien, de jour comme de nuit!

Je te souhaite un très bon week-end!

Canelle

CPAM et médecin conseil


Posté le

Cannelle,

je vois que tu es soutenue par tes médecin, kiné et rhumato...ça doit te remonter un peu le moral.. j'espère que la cpam accordera à ces courriers le crédit qu'ils méritent et qu'ils retrouveront de leur lucidité pr juger de ta situation médicale. (et oublieront leur quotas). ne les lâche pas, c'est usant toute cette procédure, et "ils" jouent sur ça..

courage à toi!

Discussions les plus commentées