GNbAC1 est un anticorps monoclonal

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/sclerose-en-plaques.jpg

Patients Sclérose en plaques

GNbAC1 est un anticorps monoclonal
3


Posté le

@SepSepien Je viens de trouver des infos en français sur le sujet

https://www.mypharma-editions.com/geneuro-resultats-positifs-de-letude-de-phase-iib-angel-ms-avec-temelimab-dans-la-sep

Temelimab est le nom donné à l'anticorps monoclonal GNbAC1

GNbAC1 est un anticorps monoclonal
2


Posté le

@davy79 @Chris31‍ , à tous,

Ce matin, nouvelle positive du temelimab pour les SEP RR : http://www.geneuro.com/data/news/GeNeuro-ECTRIMS-CP-160919-FR.pdf

RR, mais aussi PP ... : "Comme le montre l’étude, l’administration de temelimab est restée sans danger et bien tolérée pendant toute la période d’extension du traitement, ce qui permet d’envisager de nouvelles solutions thérapeutiques pour les différentes formes de SEP. Temelimab pourrait être utilisé en monothérapie chez les patients en phase progressive sans récurrence, une population de patients pour laquelle il existe peu de solutions, ainsi qu’en association avec les traitements de fond actuels ciblant l’inflammation chez les patients atteints de la forme récidivante de SEP, apportant ainsi de nouveaux bénéfices contre la progression de la maladie dans toutes ses formes. "

!

GNbAC1 est un anticorps monoclonal
1


Posté le
Bon conseiller

@SepSepien Bonjour ainsi qu'à @davy79‍  , tout ceci est très positif et va surement te faire beaucoup de bien  à lire étant donné nos derniers échanges relatifs à l'atrophie cérébrale "...En ciblant les mécanismes fondamentaux de la neurodégénérescence dans la SEP, tels que la neutralisation des lésions associées à l’action de la microglie, et la restauration des capacités deremyélinisation des cellules précurseurs des oligodendrocytes (OPC), Temelimab pourrait répondre au besoin médical critique non satisfait consistant à bloquer la progression de la maladie. Comme le montre l’étude, l’administration de Temelimab est restée sans danger et bien tolérée pendant toute la période d’extension du traitement, ce qui permet d’envisager de nouvelles solutions thérapeutiques pour les différentes formes de SEP. Temelimab pourrait être utilisé en monothérapie chez les patients en phase progressive sans récurrence, une population de patients pour laquelle il existe peu de solutions, ainsi qu’en association avec les traitements de fond actuels ciblant l’inflammation chez les patients atteints de la forme récidivante de SEP, apportant ainsi de nouveaux bénéfices contre la progression de la maladie dans toutes ses formes..." résultats extrêmement encourageants 

Bisous

GNbAC1 est un anticorps monoclonal
1


Posté le

@SepSepien 

Quelle heureuse nouvelle !

Je travaille toujours trop, donc je ne suis pas très réactive, mais je vous lis avec attention (et ça y est, je vais me décider à ralentir, en demandant un reclassement ...).

Enfin un traitement qui traiterait, peut-être, l'une des causes de notre pathologie !

C'est bien mieux que le Rituximab/Ocrevus, qui me parait être assez "archaïque" => on élimine massivement les lymphocytes B ...

GNbAC1 est un anticorps monoclonal

Posté le

Bonjour @ tous !

Cela date du 25/11/2019, mais offre un bon espoir : http://www.forseps.org/t3097-temelimab-collaboration-pour-essais-sep-progressives

"Accord entre GeNeuro et le Academic Specialist Center du Karolinska Institutet, à Stockholm, pour lancer une nouvelle étude clinique avec temelimab dans la sclérose en plaques"

EXTRAIT :

La collaboration fait suite aux données de l’étude ANGEL-MS, une extension de l’essai clinique de phase 2 dans la sclérose en plaques
L’objectif est de répondre au besoin clé non satisfait du ralentissement ou de l’arrêt de la progression de la maladie.

November 25, 2019 01:30 AM Eastern Standard Time
GENÈVE--( BUSINESS WIRE)--Regulatory News:

GeNeuro (Paris:GNRO) (Euronext Paris : CH0308403085 - GNRO) annonce aujourd'hui une collaboration pour un nouvel essai clinique avec le temelimab dans la sclérose en plaques (SEP), avec des chercheurs et cliniciens du Karolinska Institutet et du Academic Specialist Center (ASC) à Stockholm, Suède.

Cette étude mono-centre sera dirigée par le docteur Fredrik Piehl, Professeur de neurologie au Département de neurosciences cliniques du Karolinska Institutet et chef de la recherche à la clinique de l'ASC dédiée à la SEP.

L'essai se déroulera au Centre de Neurologie de l'ASC, le plus grand centre dédié à la SEP en Suède, avec environ 2 400 patients.

D'une durée d’un an, il portera sur des patients dont l'invalidité progresse sans poussées inflammatoires et fournira des informations sur l'innocuité et la tolérance du temélimab à des doses plus élevées, ainsi que sur son efficacité évaluée à partir des derniers biomarqueurs associés à la progression de la maladie.

Le début du recrutement des patients de l’étude est prévu au premier trimestre 2020.

" Il apparaît clairement que les traitements modulateurs de la SEP actuellement disponibles ont des effets très limités sur l’aspect de la progression dans la SEP, or cette phase commence tôt dans l'évolution de la maladie. Le rôle du pHERV-W Env dans l'aggravation progressive de la maladie est soutenu par l’accumulation récente des données précliniques et cliniques. Nous sommes enthousiasmés de pouvoir explorer le potentiel thérapeutique du temelimab chez des patients qui progressent sans poussées inflammatoires. Il s'agit là d'un besoin médical clé non satisfait dans la SEP qui nous permettra potentiellement de repousser les limites des options thérapeutiques actuelles", déclare le Professeur Fredrik Piehl, investigateur principal de l'étude.

Le temelimab est un anticorps monoclonal conçu pour neutraliser une protéine d'enveloppe pathogène, pHERV-W Env, dont il a été démontré qu'elle active la microglie dans le cerveau, ce qui entraîne un phénotype agressif attaquant la myéline1, et qu’elle altére la capacité de remyélinisation du cerveau par inhibition de la différenciation2 des cellules précurseurs d’oligodendrocytes. Cette collaboration fait suite aux résultats de l'étude clinique ANGEL-MS de GeNeuro, présentés à ECTRIMS , qui a démontré des résultats positifs après deux ans sur des marqueurs clés associés à la progression de la maladie.

" Les données sur le long terme ont confirmé l'effet neuroprotecteur du temelimab dans la SEP et mis en évidence son potentiel d'amélioration significative dans la vie des patients. Nous sommes très fiers de collaborer avec le Professeur Piehl, reconnu pour ses recherches de pointe au Karolinska Institutet et à l'ASC, afin de faire progresser le développement du temelimab comme traitement potentiel contre l'évolution du handicap dans la SEP ", commente Jesús Martin-Garcia, CEO de GeNeuro.

GNbAC1 est un anticorps monoclonal

Posté le

Excellente nouvelle ! À suivre ...

Merci !

GNbAC1 est un anticorps monoclonal
1


Posté le

Bonjour @Chris31 @Magalisep @davy79 @maritima‍ @jeanpeuplus‍ @jean69‍ @Guerrison‍  @Louise-B‍ @Valou35‍ @Tine25‍ @Voielactée‍ @dan26576‍ @asimov‍ @joce42‍ @didit16‍ @nathalie57‍ @ tous,

GeNeuro suspend ses essais à cause du COVID-19 : http://www.geneuro.com/data/news/GeNeuro-PR-TemelimabCOVID19-EN.pdf

Mise à jour de l'essai GeNeuroPhase 2 sur la sclérose en plaques

Genève, Suisse, 19 mars 2020-7h30 CEST -

GeNeuro(Euronext Paris : CH0308403085 -GNRO), une entreprise biopharmaceutique qui s'efforce de comprendre et d'arrêter les facteurs causaux de la progression des maladies neurodégénératives et auto-immunes, a annoncé aujourd'hui le report temporaire de son essai de phase 2 prévu sur le temelimab dans la sclérose en plaques (SEP) au Centre académique spécialisé (ASC) de l'Institut Karolinska à Stockholm, en Suède, afin de donner la priorité aux ressources de santé dans la lutte contre COVID-19 et de réduire le risque pour les patients atteints de SEP.

"Ce report est une décision logique et nécessaire pour réduire les exigences imposées aux professionnels de la santé, donner la priorité au traitement des patients atteints de COVID-19 et préserver le bien-être des patients atteints de SEP", a déclaré Jesús Martin-Garcia, PDG de GeNeuro. "Nous devons donner la priorité à la lutte contre COVID-19 et à la sécurité des patients atteints de SEP. Le lancement de l'essai aura lieu lorsque les hôpitaux disposeront de plus de capacités de recherche clinique et seront en mesure de garantir que les patients atteints de SEP ne seront pas mis en danger".

L'essai d'un an recrutera des patients dont le handicap progresse sans rechute, un besoin médical essentiel non satisfait, et documentera la sécurité et la tolérabilité du temelimab après des doses plus élevées, ainsi que l'efficacité basée sur les derniers biomarqueurs associés à la progression de la maladie. GeNeuro a précédemment annoncé que sa trésorerie durera jusqu'à la mi-2022, bien au-delà de la fin de l'essai de phase II, tant que le recrutement de ses 40 patients sera finalisé en 2020

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

GNbAC1 est un anticorps monoclonal
1


Posté le
Bon conseiller

Je comprends ton @SepSepien‍ et perçois ta légitime impatience  mais il est des moments où LA nécessite oblige à changer son plan de vol.  Par le peu que j'en sais  , le PDG de Gé Neuro me semble quelqu'un de bien et le délai  qu'il annonce  ne veut pas dire ajournement définitif .  Pouvait-il faire un autre choix?         !!!

GNbAC1 est un anticorps monoclonal
1


Posté le

@maritima les impératifs sont indiscutables, l'urgence absolue ...

BISES !!!