https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/sclerose-en-plaques.jpg

Patients Sclérose en plaques

25 réponses

825 lectures

Sujet de la discussion

1


Posté le
Bon conseiller

Bonjour , 

Il existe de nombreuses formes de SEP que l'on peut regrouper en trois grands types ayant chacun des variabilités importantes d'un patient à l'autre.

Je donne ici les éléments permettant d'établir ou confirmer le diagnostic de SEP , ainsi qu'un fichier PDF joint (en bas à gauche de cette fenêtre) informant ou rappelant quels sont ces trois grands types  de SEP . ( déjà inséré dans la discussion relative à l'Ocrelizumab et où nombre de membres se posaient la question )

" Bonjour , quelques informations (ou rappels) pour connaitre le type de SEP dont on souffre  ou permettant au neurologue d' établir ou  confirmer un diagnostic de SCLÉROSE EN PLAQUES.

1 - Le passé médical du patient : Le médecin demandera à obtenir votre dossier médical sur lequel des manifestations et symptômes auront été enregistrés, et voudra connaître votre état de santé actuel. Les symptômes peuvent par leur évolution suggérer l'existence d'une sclérose en plaques, toutefois un tel diagnostic ne pourra être confirmé qu'après un examen physique et des tests médicaux.

2- Examens neurologiques: Le neurologue recherche toute anomalie dans les voies nerveuses. Parmi les indices neurologiques les plus courants figurent des modifications dans les mouvements oculaires, dans la coordination des membres, dans la force physique, dans l'équilibre, dans la sensation, dans la parole et dans les réflexes. Un tel examen ne peut toutefois établir définitivement la cause de ces anomalies et il s'agira donc d'éliminer les autres causes possibles de maladies donnant des symptômes semblables à ceux de la sclérose en plaques.


3- Etude des potentiels évoqués visuels, auditifs et sensitifs:

Lorsque la démyélinisation survient, la transmission de l'influx nerveux est très ralentie. L'étude des potentiels évoqués permet de mesurer le temps dont le cerveau a besoin pour recevoir et interpréter de tels messages (vitesse de conduction nerveuse). On y parvient en plaçant de petites électrodes sur la tête, qui enregistrent les ondes cérébrales suscitées en réponse à des stimuli visuels, auditifs ou sensitifs. En temps normal, la réponse du cerveau à de tels stimuli est presque instantanée. S'il y a une démyélinisation dans le système nerveux central, un retard peut intervenir. Comme ce test n'est pas invasif ou douloureux, il n'exige aucune hospitalisation.


4 - Imagerie :

L' IRM (imagerie par résonance magnétique) est un outil diagnostic plus récent qui produit des images très détaillées du cerveau et de la moelle épinière, et qui permet de visualiser les plaques de SEP. Il ne peut cependant être considéré comme définitif, car d'une part l'appareil n'est pas capable de détecter toutes les lésions, et d'autre part il existe d'autres affections qui peuvent produire des anomalies identiques. Cependant l'exploration par MRI montre clairement la taille, la quantité et la distribution des lésions, de sorte qu'avec les autres indices obtenus dans le dossier médical et l'examen neurologique du patient, elle constitue un indicateur très important pour confirmer le diagnostic de sclérose en plaques.

La tomographie par résonance magnétique est également un outil très utile dans les essais cliniques car elle permet d'apprécier la valeur de nouvelles thérapies en étant capable de mesurer leurs effets sur les plaques nouvelles ou actives.


5 - Ponction lombaire:

Dans ce test on prélève du fluide céphalo-rachidien (le liquide qui s'écoule autour du cerveau et de la moelle épinière) afin d'y rechercher des anticorps particuliers. Ces anticorps peuvent également être présents dans d'autres affections neurologiques. Le liquide est prélevé en insérant une aiguille dans le dos et en récoltant une petite quantité. Une anesthésie locale est pratiquée pour insensibiliser la peau, de sorte que la séance, bien qu'inconfortable, n'est généralement pas douloureuse. Comme cet examen exige que le patient reste couché sur le dos pendant plusieurs heures, une nuit à l'hôpital peut s'avérer nécessaire. Certains patients éprouvent par la suite le besoin d'une période de récupération. Ce test peut confirmer la présence d'une inflammation et est positif chez 90 à 95% des patients atteints de SEP."

Début de la discussion - 29/01/2018

Diagnostic de la SEP - Les trois grands types de SEP

Posté le

Bonjour,

Vous parlez des maladies donnant des symptômes semblables à la SEP. Pourriez-vous les citer ?

Merci

Diagnostic de la SEP - Les trois grands types de SEP

Posté le
Bon conseiller

@Laurianecb Bonjour 

Comme je le disais en debut de discussion j'ai créé ce sujet suite aux questions évoquées dernièrement  dans le sujet          " l'essai thérapeutique d'Ocrelizumab"  ... pour aider ces personnes et celles qui se poseraient ces mêmes questions (et aussi pour ne pas poursuivre le hors sujet là-bas ?)

Ceci dit il n'est pas une consultation médicale ni une thèse sur les maladies neurologiques métaboliques  et/ou auto-immunes lol 

Vous avez un fichier d'information ,  à vous d'en tirer ce qui vous intéresse et / à votre cas perso , d'interroger votre neurologue ? afin d'en apprendre un peu plus sur votre maladie ou votre SEP...

Bonne journée 

Diagnostic de la SEP - Les trois grands types de SEP

Posté le

Bonjour, je m appelle marjorie jai  23 ans 

Je suis presque diagnostiqué SEP et j’ai besoin de parler à d autre personne atteinte de cette maladie. 

Merci 

Diagnostic de la SEP - Les trois grands types de SEP
1


Posté le
Bon conseiller

Bonjour Marjorie, j'ai 41 ans, et j'ai la sep diagnostiqué en 2000, j'avais 24 ans, après avoir passé une irm cérébral, et deux ans avant je ressentais des problèmes de vision de l'œil gauche, des problèmes pour me servir de mon bras droit, problèmes de marche, ce qui m'avait amener à voir un neurologue ; mais celui-ci ne voulait pas s'embêter à savoir de quelle forme de sep j'étais atteint, alors j'avais vu un autre neurologue réputait chercheur sep qui, en plus de l'irm cérébral, j'avais passé l'irm médullaire, la ponction lombaire ; en me disant qu'il avait eu des difficultés à savoir quelle forme de sep j'ai, j'ai la forme Primaire Progressive qui touche les patients qui ont la quarantaine ou plus, d'après ce qu'il m'avait dit.

Ce professeur, Pelletier, m'avait dit qu'il ne faut jamais attendre, car le plus tôt est le mieux pour commencer un traitement adéquat pour ne pas avoir de séquelle.

Je te conseil de voir un neurologue pour te faire suivre un traitement, et n'hésite pas à venir nous voir pour qu'on puisse discuter

Diagnostic de la SEP - Les trois grands types de SEP

Posté le
Bon conseiller

@Vicky.kpjh‍  Bonjour, tu trouveras + d'infos ici sur les examens habituels pratiqués dans le cadre d'un diagnostic.

Ton IRM cérébral est normal, il y d'autres causes possibles à tes douleurs et tes vertiges.

Diagnostic de la SEP - Les trois grands types de SEP
1


Posté le

Merci dan26576 pour votre réponse 

j avais perdu la vue de l œil gauche il a maintenant 4 mois  après 3 semaines et 4 spécialistes ( dont les urgences qui m’on répondu ça peut attendre votre œil droit à 10/10) on a décider de m hospitaliser, on m’a diagnostiqué une névrite optique!

jai eu la ponction lombaire et une IRM qui a révéler 6 lésions en plus de la névrite et une inflammation au niveau du LCR, j’ai donc un traitement corthiode et 6 plasmaphérèses a se stade les médecins on énoncer la SEP sans pour autant la diagnostiquer car il manque l élément spaciaux temporel j’ai un rdv à l irm le 20 février pour voir si de nouvelles lésions sont apparues.. j’ai tres peur du résultat même si je sais qu’il est fort probable que se sois la SEP.

Diagnostic de la SEP - Les trois grands types de SEP

Posté le

bonjour à tous

douleurs et vertiges  sont      mon quotidien et le médecin

orl ophtalmo me disent que ça n'a rien à voir avec la sep!!!!

que penser? le neurologue est septique.....qui à ce genre de difficultés?

 le soir c'est épouvantable  ,pourtant je me repose au maximum .bonne journée ,il en faut du courage colette

Diagnostic de la SEP - Les trois grands types de SEP

Posté le
Bon conseiller

@colette1945 Bonsoir , concernant les vertiges ça peut être un symptôme SEP si tu as une atteinte cérébelleuse ( cervelet)

Quant aux douleurs neuropathiques il n'est secret pour aucun patient SEP en étant atteint qu'elles sont en lien avec la SEP ! Si ton neuro ignore tes ressentis et ne fait rien pour les soulager change de neurologue 😨😡

Si tu as vu un ORL pour tes vertiges il a du ecarter un souci sur ton oreille interne aussi demande un IRM Encéphale au neuro afin de faire le point sur l'évolution de ta SEP...

Tiens moi au courant si tu as du nouveau 😊

Diagnostic de la SEP - Les trois grands types de SEP

Posté le

Coucou à tous. Je ne sais plus si je vous ai donner les résultats des IRM j'ai été sur une discussion spa et impossible de retrouver mes discussions sep avec vous.

Donc IRM cérébral et medulaire d'apparence normal à vérifier par la neuro. IRM dorsolombaire inflammation bilatérale sacro iliaque et discopathie dégénérative des deux derniers étage. Quand je regarde sur internet inflammation bilatérale sacro iliaque cela me donne directement spondylarthrite. Ce genre inflammation existe telle chez les sepiens ou pas? Mes autres symptômes pourraient aussi ressembler à spa selon mon mg donc on continue les examens. Lundi rdv rhumato à la place de ma neuro qui préfère me revoir après les examen ophtalmo. Refaire une IRM sacro iliaque peut être scintigraphie et test hlab27 et la neuro pense aussi faire faire une ponction lombaire. Si quelqu'un peu me dire si  être inflammation est  vraiment à dissossier d'une sep ou si cela peu arrivé. Merci à tous