Les États-Unis autorisent un implant contre l'obésité

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/obesite.jpg

Patients Obésité

7 réponses

33 lectures

Sujet de la discussion


Posté le
Bon conseiller

L'administration américaine a donné son feu vert à un implant électrique régulant les signaux nerveux liés à l'appétit.

Une nouvelle piste s'ouvre contre l'obésité, avec l'autorisation donnée mercredi par l'autorité américaine des médicaments, la Food and Drug Administration (FDA), pour la commercialisation d'un implant électrique agissant sur des nerfs contrôlant l'appétit.

Cet implant, le Maestro Rechargeable System, fabriqué par la firme américaine EnteroMedics, vise des patients d'au moins 18 ans n'ayant pas pu perdre de poids avec des régimes et dont l'indice de masse corporelle (IMS, soit le poids divisé par le carré de la taille) va de 35 à 45, avec au moins une pathologie liée à leur excès de poids, comme par exemple le diabète. Il se compose d'une pile rechargeable et d'électrodes implantées dans l'abdomen. Il envoie des pulsions électriques au nerf pneumogastrique, aussi appelé nerf vague, qui joue un rôle dans le contrôle de la satiété en signalant au cerveau si l'estomac est vide ou plein.

Un fonctionnement encore mal compris

Bien que l'on sache que la stimulation électrique bloque l'activité de ce nerf entre le cerveau et l'estomac, les mécanismes spécifiques de la perte de poids résultant de cet implant restent inconnus, précise la FDA. D'autre part, l'autorisation de commercialisation a été donnée malgré les résultats quelque peu décevants de l'essai clinique mené pour tester l'efficacité de l'appareil. La FDA exigeait une perte de poids moyenne de plus de 10 % par rapport à un effet placebo, mais l'essai mené pendant une année sur 157 obèses n'a entraîné une perte de poids qui ne dépassait que de 8,5 % ceux qui avaient reçu un implant inactif. Mais le feu vert a tout de même été donné car la FDA estime que le bénéfice apporté dépasse les risques dans certains cas très précis.

Un système de contrôle externe au corps permet au porteur de l'implant de recharger la batterie et aux médecins de le régler pour qu'il produise des effets thérapeutiques optimum avec des effets secondaires minimum. L'appareil n'est d'ailleurs pas sans risques, puisque certains obèses ont ressenti des nausées, des douleurs abdominales et certains ont eu des complications liées à l'acte chirurgicale pour mettre en place l'implant.

Plus d'un tiers des adultes aux États-Unis sont obèses, selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC). L'obésité accroît le risque de diabète, de maladies cardio-vasculaires et de certains cancers.

Source : Le Figaro Santé

Début de la discussion - 18/01/2015

Les États-Unis autorisent un implant contre l'obésité

Posté le
Bon conseiller

l idee est bonne,mais je pense qu ils ne sont pas encore au point;peut etre auraient ils du attendre encore un peu avant de donner l AMM!!!

Les États-Unis autorisent un implant contre l'obésité

Posté le
Bon conseiller

C'est une affaire à suivre, le nerf vague, c'est pas le truc qui fait le malaise vagual, j'ai connu c'est franchement désagréable, ce truc me fait moins peur que les médocs...

Les États-Unis autorisent un implant contre l'obésité

Posté le
Bon conseiller

tout ce qui peut se faire fait avancer la maladie de l'obésité car pour moi, c'est une maladie , pas uniquement de manger mal et trop

Les États-Unis autorisent un implant contre l'obésité

Posté le
Bon conseiller

Ils sont mono-maniaques ces médecins, pour eux obésité rime toujours avec trop manger ! ! !

Ma sœur est moi vivons à 700 km l'une de l'autre, des habitudes alimentaires très différentes et elle est mon sosie avec 10 ans de moins, car elle a bien 10 ans de moins.

Nous avons le même morpho-type et les mêmes maladies, telles que la fibromyalgie. Si on remonte dans les générations, ma grand-mère et mon arrière-grand-mère, étaient aussi faites comme nous et ont toujours été douloureuses et fatiguées comme nous.

Je pense qu'il y aurait d'autres pistes à explorer plutôt que de nous culpabiliser.

Francine

Les États-Unis autorisent un implant contre l'obésité

Posté le
Bon conseiller

je suis bien d'accord avec vous scoobidoo, dans ma famille toutes les femmes ont dépassé les 100 kg

Les États-Unis autorisent un implant contre l'obésité

Posté le

hello,est ce vraiment utile je ne sais pas ,y aura t il des effets secondaires sur le cerveau? 

seuls ceux qui l ont tester pourront le dire,personnellement je ne voudrait pas que l on touche à

mon cerveau pour cela,malgré que je sois obèse

Les États-Unis autorisent un implant contre l'obésité

Posté le
Bon conseiller

Perso, mon cerveau déconne depuis trente ans alors ça me dérange moins lol

Discussions les plus commentées