Le diagnostic de votre maladie

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/maladies-cardiovasculaires.jpg

Patients Maladies cardiovasculaires

29 réponses

549 lectures

Sujet de la discussion



Posté le
Bon conseiller

Bonjour,

Racontez-nous comment s'est passé le diagnostic de votre maladie cardiovasculaire. Quels ont été les premiers signes, qui vous a poussé à consulter un médecin?

Début de la discussion - 07/07/2011

Le diagnostic de votre maladie


Posté le

Un dimanche matin, en décembre 2006, j'ai eu très mal au ventre, le lendemain, le ventre me brûlait.

La mardi matin, à 6h, j'ai eu des douleurs dans la poitrine, cette douleur m'enserrait.

J'ai attendu 7h,ai appelé mon médecin, elle est venue vers 8h30, a appelé une ambulance.

Arrivée à l"hôpital , ils ont fait le diagnostic d'infarctus et m'on mis dans un hélicoptère, pour aller me faire déboucher l'artère et mettre un stent

Le diagnostic de votre maladie


Posté le

Bonjour, je suis handicapé suite à la rupture d'un cavernome du tronc cérébral (AVC) en tout début de 2004.

En 2009, alors que je venais de commencer de nager à la piscine, j'ai eu subitement une envie de vomir. Je suis sorti du bassin afin de me remettre de mes émotions, et mon assistante de vie m'a ramené à la maison où je me suis mis au lit. Une douleur s'est installée dans la main gauche et est remontée vers le haut du bras. Mon fils et mon épouse ont commencé à avoir des doutes (infarctus supposé), et le SAMU a été appelé. La douleur a ensuite atteint la poitrine.

Un chirurgien  m'a posé 2 Stent car un seul suffisait, mais il ne disposait pas de la bonne taille.

J'ai appris que c'était un infarctus (je pense que c'était plus exactement, de l'angine de poitrine). Je prends depuis, des médicaments à vie

Le diagnostic de votre maladie


Posté le

Bonjour,

contrairement aux autres témoignages, je n'ai aucun souvenir lié à la survenue de ma thrombose. J'allais très bien jusque-là, à preuve: je n'avais jamais eu d'arrêt-maladie jusqu'à cet épisode, survenu le mois précédant mes 40 ans.

Aujourd'hui, 18 ans ont passé, l'annonce de mon handicap est lointaine.

Par contre, tout témoignage concernant le vécu d'une patiente porteuse d' une sonde féminine à demeure m'intéresserait (prévention d'une infection urinaire; aseptie; gênes dans la région abdominale ou pubienne, etc)

Merci par avance.

Bien à vous.

Le diagnostic de votre maladie


Posté le

Le premier signe il y a environ 15 ans etait un taux limite max de LDL donc le Dr a jugé bon de traiter : traitement avec colstat (ensuite interdit car dangereux) puis Elisor et maintenant Simvastatine. Les douleurs nerveuses aléatoirement pieds, mains  traitées avec un anti-inflammatoire ne donnent rien, c'est une douleur sournoise. Il a même arrêté quelques mois le médicament en faisant attention à la nourriture et là doit faire une analyse de sang pour voir où en est le taux de cholesterol. Le but était d'arrêter le médicament et les douleurs éventuement effets secondaires du médicament, en essayant de faire attention à la nourriture et continuer à faire du sport. Les douleurs persistes à ce jour.

Le diagnostic de votre maladie


Posté le
Bon conseiller

En décembre 2008, j'ai consulté mon médecin généraliste pour faire un contrôle cardiologique conseillé par le médecin  de mon jeune frère qui a subi un double pontage (grand sportif, sain, non fumeur)

A ma grande surprise,  après ma consultation chez le cardiologue je me suis retrouvée avec 2 stents actifs et un traitement jusqu'à la fin de mes jours. Jusque là je n'avais jamais rencontré de problème sur le plan cardiaque.

Aujourd'hui, je suis confrontée aux effets secondaires de certains médicaments.

Mon premier cardiologue m'avait dit que le Plavix devra être pris que pendant un an.

Le second cardiologue m'interdit d'arrêter le Plavix et le Crestor. Je souffrais de douleurs musculaires et articulaires  avec déprime perte de cheveux etc.....et il me recommande de continuer (avec prises supplémentaires de médicaments pour palier aux effets secondaires). Un véritable supplice  avec  un rajout  d'effets secondaires. 

Le PLAVIX que j'ai arrêté moi même il y a 18 mois suite à une information de mon généraliste  (Note dans la Revue Prescrire N° 306, d'avril 2009). 

J'ai également été obligé d'arrêter le crestor et un généraliste en vacances m'a prescrit EZETROL, je recommence à retrouver les effets secondaires des statines.

Je ne sais plus à quel saint me vouer ????

J'aimerai tant échanger sur cette pathologie et vous remercie pour votre aide.

Le diagnostic de votre maladie


Posté le

Le 12 décembre 2006 j'ai été réveillée pendant ma sieste par une violente douleur thoracique avec brulures retrosternale , j'ai été évacuée au CHU avec un BAV complet a 26

J'ai subis en urgence une dilation et la pose de 2 stents actifs . pendant l'intervention j'ai fait 3 arrets cardiaques réanimée par CEE il en est suivi quelques jours de coma

j'ai fait 2 autres infarctus en 2009 et 2010, actuellement j'ai un traitement lourd , je suis fatiguée déprimée, et j'ai un diabète non insulino dépendant maintenant après avoir été a l'insuline voila

Le diagnostic de votre maladie


Posté le

bonjour a tous !

le 07 juillet 2008 , j ai été réveilée a 6 heures du matin par une douleur a l epaule et dans la poitrine

j ai été conduite au chu de dijon pour y subir une coro avec pose d un stent

j avais remarqué les mois precedents mon infarctus une grande fatigue et surtout un gros essoufflement a l effort que je n ai malheureusement pas pris au serieux

les sequelles de mon infarctus etant considerables , ( ma fraction d ejection est passée a moins de 20 %) on m a implanté un defibrillateur en decembre 2008  

Le diagnostic de votre maladie


Posté le

J'avais un souffle au coeur depuis l'enfance. En 2010, j'ai fait trois pneumopathies dont la dernière en septembre. En novembre, j'ai eu un malaise qui s'est anormalement prolongé, les urgences de ma clinique ont conclu à une crise d'angoisse (!). Par chance, le mari de mon médecin traitant est cardiologue et j'ai demandé un RV. Il a tout de suite vu quel était le problème et m'a dit que je serai probablement obligée de me faire opérer, mais "rien d'urgent".

En février 2011 mon état s'est aggravé, arythmie, fibrillation et insuffisance cardiaque. Examens préopératoires et intervention à coeur ouvert programmée pour le 21 juin. Malheureusement, en mai j'ai attrapé un microbe qui s'est logé dans les voies digestives et urinaires, l'intervention a été reportée, pour finalement avoir lieu le 23 août : gros essoufflement, fatigue intense, amaigrissement de plus de 30 kg entre février et juin, je n'en pouvais plus. Après l'intervention, hémorragie du péricarde, nouvelle intervention et 7 transfusions sanguines. Je suis porteuse d'une nouvelle valvule mitrale et d'un anneau tricuspidien. Tout va bien, maintenant.

Le diagnostic de votre maladie


Posté le

Bonjour,

Ma cardiomyopathie a été découverte en 2001 suite à un holter sur 24h qui avait été posé pour une grande fatigue avec essouflements. Ma mère ayant la maladie de Bouvrai, les cardios ont au début pensé que j'avais une arythmie mais les holter était vraiment mauvais (+ de 10 000 extrasystoles, des salves, des pointes à 160bpm,etc). 

J'ai donc été hospitalisée en urgence aux soins intensifs puis en cardiologie médicale durant un mois. Après moults examens, le couperet était tombé : cardiomyopathie congénitale avec traitement à vie et réduction de l'activité. Je me souviens parfaitement du jour quand ils m'ont annoncé le diagnostic car j'avais 23 ans et ai vu ma vie "s'effondrer". La perspective d'être implantée d'un DEF à plus ou moins moyen terme d'un DEF et de la greffe à long terme m'avait terrorisée.

Avec 10 ans de recul, je sais aujourd'hui que tout est possible et la maladie, en m'enlevant certaines choses, m'a apporté beaucoup de sagesse. Je profite de chaque instant!

Blubird.

Discussions les plus commentées