/static/themes-v3/default/images/default/home/bg-generic.jpg?1516194360

Patients Infarctus du myocarde

4 réponses

51 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Vos rapports avec vos supérieurs et collègues suite à votre maladie ? L arrêt de travail a t il généré des tensions, comment s est passée la reprise ?

Merci ;)

Début de la discussion - 11/09/2013

Conséquences sur votre job


Posté le
Bon conseiller

Bonjour,

N'hésitez pas à réagir à ce très bon sujet lancé par Utica62 !

Julien

Conséquences sur votre job


Posté le

Bonjour, je viens de faire un deuxiéme infarctus et comme pour le premier mon supérieur compatit ,  m'aide à me retrouver dans mes fonctions, je sais que c'est pas partout, j'ai certainement la chance d'avoir un bon patron,,,,,

Conséquences sur votre job


Posté le

Travaillant comme indépendant, sur mandats à durée déterminée, de 1 semaine à 3 mois, je peux dire que j'ai perdu tous mes jobs. Encore en arrêt-maladie, je me fais beaucoup de soucis pour la suite.

Conséquences sur votre job


Posté le
Bon conseiller

Quand je suis revenue à mon travail suite à une opération très sérieuse m'ayant (entre autre) fragilisée en résistance physique , beaucoup de choses avaient changées en 3 mois d'absence. Notamment des logiciels et... la personne (CAV) qui partageait le bureau avec moi m'annonçant que je n'avais qu'à "me débrouiller comme tout le monde" le patron a estimé que je n'étais plus compétitive et me l'a bien fait sentir, me "malmenant" chaque jour (trop ancienne) jusqu'à ce qu'arrive la dépression et les absences répétées et la réussite de me faire lâcher mon emploi au bout de 35 ans de présence... j'était épuisée, anéantie, et je culpabilisais. Et dans la fonction publique, il ne faut pas croire que nous ne sommes soutenus par des services sociaux, DRH et autres cellules pouvant exister. Depuis ma santé se détériore, et je ne peux plus travailler. Ce qu'on appelle une vie professionnelle réussie !

Discussions les plus commentées