https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/fibromyalgie.jpg

Patients Fibromyalgie

Voulez vous guérir de la fibromyalgie ? En êtes vous sur ?

Posté le

Bonjour Cristal,

je suis tout à fait d'accord avec ton fils, plusieurs spécialistes (traditionnels ou non) m'ont dit la même chose, ils peuvent "calmer" les crises mais pas le fond...

J'ai le même ressenti que toi, lorsque pendant quelques minutes, mais c'est rare, je ne ressens aucune douleur, là je me dis : "C'est donc ça, ne pas souffrir, et bien, oui, que la vie doit être facile, alors... !" puis les douleurs reviennent et je me sens d'avancer à nouveau... Donc, non, tu n'es pas anormale, tu es dans la normalité de ta vie de vécu et de ressenti...

Bonne journée

Voulez vous guérir de la fibromyalgie ? En êtes vous sur ?
G I G I
Posté le
Bon conseiller

Coucou,

Ah ! Si, je peux témoigner !

il ne m'arrive jamais de ne pas souffrir, et çà, ma généraliste a mis du temps à le comprendre ! D'ailleurs, je ne suis pas certaine qu'elle me croie

Mais je suis habituée, c'est comme çà depuis l'enfance ! Les répits, je ne connais pas

Bon courage et belle journée à tous  

Voulez vous guérir de la fibromyalgie ? En êtes vous sur ?

Posté le

bien en harmonie avec vos échanges

on n'a (jamais) tout essayé

j'ai essayé pas mal de choses (magnétisme, acupuncture, homéo, médecine tibétaine, feldenkrais et j'en oublie des tas)

ça c'était "au début" à vouloir absolument s'en sortir

puis je me suis rendu compte que :

1/// je n'ai rencontré personne (réellement je parle, pas simplement qqn qui mettrait un comm dans un forum sans que ce soit vérifiable) qui soit GUÉRI de la fibro (seulement des personnes pour qui cela allait mieux à certains moments, au sens d'avoir la sensation d'aller mieux, car souvent toujours les douleurs, toujours les troubles du sommeil pour simplifier)

2/// toujours chercher une nouvelle méthode, c'est rester sur l'espoir de guérir et courir toujours après pour 'nen recueillir que la frustration

J'ai donc arrêté de courir, mais je reste ouvert

quand on me dit je vais te donner l'adresse de qqn qui te fera du bien. Je réponds je veux l'adresse de la personne qui est guérie, car les adresses de thérapeutes ne m'intéressent pas en soi, car chaque thérapeute est auto-persuadé qu'il va guérir (mais les résultats sont où ?) (à part un naturopathe -ah tiens j'oubliais cela aussi- qui m'a tout de suite dit qu'il pourrait éventuellement créer des améliorations mais qu'il préférait ne rien promettre)

sauf si le thérapeute est OK pour entammer un processus thérapeutique grauitement et que je paye (le prix nécessaire) en cas de guérison  , et seulement ! (en fait je n'ai encore trouvé personne OK pour ce deal ;o) )

Bon courage à vous toutes et tous

chaleureusement

Frédéric

Voulez vous guérir de la fibromyalgie ? En êtes vous sur ?

Posté le

Bonjour à tous

D'après mes recherches et les professionnels que j'ai rencontré, dont certains aidaient leurs patients/clients à obtenir des résultats durables (oui, ils aident, car en fin de compte, c'est bien nous qui faisons le boulot et qui obtenons des résultats, n'est-ce pas ?), il n'y a jamais de résultats durables en abordant la Fibromyalgie d'un seul côté. Même les témoignages de gens guéris après des chélations de métaux lourds, ont également adoptés des changements d'hygiène de vie, et étaient déjà dans un travail sur les émotions et la psyché, quelle que soit la méthode employée...

Je semble la seule personne qui s'exprime ici qui ait vécu une rémission de 4 ans sur une période de plus de 25 ans ! Si vous aussi vous avez été en rémission, partagez avec nous, ça nous intéresse !! Rémission, c'est-à-dire : bonne digestion, sommeil récupérateur, pas de douleurs, une pêche d'enfer (ou plutôt, de paradis !), plus de jambes sans repos, force musculaire, plus d'acouphènes, etc. vous avez compris.

On s'habitue à être bien ! Lorsqu'on souffre tout le temps, et qu'on aperçoit un rayon de lumière qui perce cette forêt sombre dans laquelle nous sommes plongés, nous le ressentons comme un cadeau, nous en apprécions chaque instant... Mais si ce soulagement s'installe, et que nous vivons plusieurs semaines, plusieurs mois sans douleur, alors nous y faisons moins attention. On s'habitue, cela devient notre quotidien, donc ça nous semble acquis. Je sais que cela peut sembler difficile à comprendre pour ceux qui souffrent le martyre chaque jour qui passe. Beaucoup pensent que s'ils étaient débarrassés de leurs douleurs, ils en apprécieraient chaque seconde pendant le reste de leur vie. Mais dans les faits, et je dirais, heureusement, ce n'est pas ce qui se passe : les gens apprécient les premiers temps, puis ensuite passent à autrechose et mettent en place des projets qui leur tenaient à coeur depuis longtemps, et que la douleur empêchait de faire. C'est normal, c'est humain...

Si l'un de vous a vécu plus de 8 mois sans douleur, par exemple, ou autre symptôme handicapant dans la fbro, dites-le nous , avez-vous pris l'habitude d'être bien ? Cela a-t-il été d'autant plus difficile quand le symptôme est revenu ?

Concernant la manière de monnayer ses services, je pense que le système antique des médecins en Chine devrait s'appliquer avec tous les praticiens de médecine conventionnelle et complémentaire dans nos pays occidentaux. A l'époque, on ne payait le médecin que s'il nous maintenait en bonne santé. On cessait de le payer si on tombait malade, et il devait s'occuper de ses clients gratuitement jusqu'à ce qu'ils soient guéris.

Ce système serait super si nous avions dans nos pays une démarche de santé basée sur la prévention, ce qui n'est pas le cas. D'autre part, notre rapport à l'argent ne nous permet pas pour l'instant de fonctionner comme ça. Les gens sont habitués à payer pour obtenir quelquechose, et s'ils ne paient pas, ils voient plus difficilement la valeur de ce quils ont. En tout cas, c'est mon expérience de praticienne, puisque j'ai essayé de fonctionner comme ça, et j'ai dû me rendre à l'évidence que les mentalités n'étaient pas encore prêtes...

Cela viendra surement. Par contre, ce que j'ai toujours fait, et qui marche bien, c'est qu'à chaque fois que je me forme à une nouvelle méthode, je propose ensuite à certains clients de bénéficier de séances gratuites. Cela me permet d'affiner des détails pratiques, de recueillir leur feedback, je trouve cela très enrichissant, et tout le monde y trouve son compte. L'un de vous a aussi rencontré un praticien qui fonctionne comme cela ?

Amicalement

Voulez vous guérir de la fibromyalgie ? En êtes vous sur ?

Posté le

Bonjour,

Très intéressant, sonia, ta proposition de singer le fonctionnement de la  médecine chinoise, tu as juste oublié un détail de poids ! Le médecin chinois devait se donner la mort, se suicider, si son patient ne guérissait pas et qu'il mourrait !!! Alors comme système, à toi de le pratiquer si tu veux mais je ne sais pas si beaucoup le tenterait... Et puis, il n'y a pas besoin d'aller si loin pour trouver des techniques enviables, revenons à la pratique de nos médecins de campagne, ceux qui étaient pluridisciplinaires et ne travaillaient pas pour ce remplir les poches.

Je suis entièrement d'accord avec toi, Frédéric, mais trouver un thérapeute qui acceptera ton deal est quasiment impossible à trouver puisque les techniques parallèles sont un phénomène de mode uniquement dans le but (après que le bouche à oreille est bien fonctionné) de se faire de l'argent facilement face à la crédulité des personnes qui les sollicitent...

Oui, sonia, la technique de feed back peut être intéressante mais cela fait un peu cobaye, non ? Essayer une technique et demander et regarder ensuite si ça marche... Hors, tu as décidé de t'installer en tant que praticienne de santé globale parce que tu en avais marre de jouer la cobaye... Là, c'est : ???... Je ne comprends pas ta démarche... Normalement, lorsque l'on pratique c'est que l'on est sûr(e) de soi et surtout de sa technique, il n'y a pas de demi mesure, si ça ne fonctionne pas c'est que la personne sur qui tu pratiques est mal préparée, par toi... Que ce soit gratuit ou pas n'a pas d'importance, ici, puisque si ça fonctionne, tu finiras par encaisser un prix... La gratuité ne sert qu'à ramener les ouailles égarés...

Je ne suis pas d'accord, les gens sont obligés de payer et non habitués à payer et s'ils paient, ils sont en mesure de demander des explications car il monnayent un service et ce service doit fonctionner, s'il ne paient pas, ils ont la mesure de ce qu'ils ont parce que ça fonctionnera, leur esprit sera libre de penser à la technique, donc d'être acteur par la concentration et non penser au prix à la fin... Les mentalités sont prêtes à ne pas payer, c'est juste qu'on leur inculque que tout travail mérite salaire, hors, lorsque l'on maîtrise ces techniques, les prix doivent équivaloir au besoin vital, du praticien, sans excès... En bref, ne pas lui permettre de s'enrichir...

Pratiques-tu selon la philosophie chinoise, que tu prônes, toi ?

Bonne journée

Voulez vous guérir de la fibromyalgie ? En êtes vous sur ?

Posté le

@ Cristal et Gigi, quand on vit avec la douleur depuis des années, qu'elle est ancrée en nous comme une deuxième peau, c'est sûr qu'un jour sans douleurs c'est étrange, puis quand il y a en un second... on se demande ce qui se passe et qu'elle catastrophe on va encore nous annoncer.

La douleur fait tellement partie de nous qu'elle en est parfois "rassurante" elle est là, avec nous et on est pas toute seule. C'est triste non seulement d'en arriver là, mais de penser cela et pourtant je ne dois pas être la seule. Perso je n'ai pas que les douleurs de la fibro à gérer au quotidien, comme bon nombre d'entre nous ici.

On aimerait toutes et tous en guérir mais au moins à défaut, être soulagés et avoir des nuits récupératrices. Déjà ça, ce serait une lumière au bout du tunnel et nous rendrait la vie bien plus facile.

Courage et bonne journée.

Voulez vous guérir de la fibromyalgie ? En êtes vous sur ?
G I G I
Posté le
Bon conseiller

Hello White Lotus,

Bien d'accord avec toi mais on souhaiterait voir apparaître cette petite lumière un tout petit plus rapidement ! Car les nuits non récupératrices vont nous achever    

Bonne journée

Voulez vous guérir de la fibromyalgie ? En êtes vous sur ?

Posté le

Je sais Gigi et la maladie des pitchounes va m'achever avant l'heure. sniff

A toi aussi... j'y vais de ce pas

Voulez vous guérir de la fibromyalgie ? En êtes vous sur ?

Posté le

Théoriquement, quand un médecin ou un autre praticien fait une formation complémentaire, c'est pour ajouter une corde à son arc. Evidemment, il y en  a qui ne le font que pour l'argent, mais c'est pareil dans tous les métiers. Et quand nous allons chez le médecin classique, nous payons de notre poche, même si c'est par nos charges sociales et nos impôts. Et quand son traitement ne marche pas, nous ne demandons pas le remboursement, et je n'ai jamais vu un médecin me dire qu'il était désolé ou même admettre qu'il s'était trompé, alors que des erreurs, ils en font, comme tout le monde.

Mais revenons aux formations. Habituellement, les médecins/praticiens font appel à des organismes de formation, et cela leur coûte de l'argent. Normalement, ils sont censés suivre une formation qui s'appuie sur une théorie et une pratique qui ont déjà eu des résultats cliniques!!! Evidemment, nous avons tous des expériences de professionnels incompétents. Est-ce la qualité de leur formation qui est seule en cause ? Est-ce leur incompétence intrinsèque ? C'est encore un autre sujet...

Une fois que cette nouvelle formation est faite, la plupart des praticiens disent juste à leur client : "sinon, ou, au fait, je pratique telle méthode, elle pourrait peut-être vous aider?" et hop, si le client accepte, il va payer le prix déterminé par le praticien, point barre!

Depuis 20 ans, j'ai rencontré quelques praticiens qui voyaient leur relation avec leurs clients comme une collaboration. Ni comme un moyen de s'enrichir, ni comme un moyen d'asseoir leur influence.

Certains pratiquent la première séance gratuite. D'autres proposent un deal très clair sur le nombre de séances qu'on essaye pour obtenir des résultats, et ensuite on décide ensemble si ça vaut la peine de continuer. D'autres proposent d'essayer gratuitement la méthode à laquelle ils viennent de se former. Lorsque l'information est clairement donnée, le client n'est pas un cobaye, c'est quelqu'un qui prend une décision en conscience en toute connaissance de causes. S'il est client, il a déjà confiance dans le praticien, enfin sinon je ne vois pas pourquoi il y va ?

Nous sommes cobayes quand nous allons chez un praticien en croyant qu'il va nous aider parce que sa salle d'attente est bardée de diplômes et de titres honorifiques. Nous sommes cobayes quand il nous prescrit une méthode ou un produit sans nous expliquer ou en étant évasif à nos questions sur le bien fondé de ce choix et les résultats sur des cas similaires à nous. Nous sommes cobayes quand il est incapable de nous dire combien de séance il faudra pour obtenir des résultats, ou quand il nous prend de haut car on veut savoir si le prix que ça va couter en vaut la peine. Nous sommes cobayes quand il balaie de la main une suggestion sur une autre méthode ou un produit qu'il ne prescrit ou ne vend pas. nous sommes cobayes quand nous disons que sa méthode ou son produit ne marche pas sur nous et qu'il met en doute notre expérience personnelle.

Je suis tout à fait d'accord avec toi @fleurdelys , les médecins de campagne respectaient le serment d'Hippocrate, et ils avaient une approche multiple qui passait par l'hygiène de vie et l'énergétique, c'étaient des pré-psys, etc. Ce temps, malheureusement, est révolu, nous devons apprendre à faire au mieux dans la jungle thérapeutique. Personnellement, je pense qu'il ne faut pas hésiter à poser des questions au praticien. S'il le prend mal, c'est qu'il n'est pas très évolué...?

Amicalement

Voulez vous guérir de la fibromyalgie ? En êtes vous sur ?

Posté le

Sonia,

Je suis d'accord, tu as rencontré des praticiens qui voyaient plus le soin comme une collaboration (et c'est Alléluïa !), de toute façon, il ne peut en être autrement pour amener le "patient" à un mieux-être, s'ils ne travaillent pas sur lui en même temps que le praticien et entre les rdv, il n'y aura aucun bénéfice... Mais sont-ils beaucoup ces praticiens à l'heure actuelle ? J'en doute fortement...

Tu ne vois pas pourquoi, s'il n'y a pas de confiance, le "patient" va en consultation pour une technique parallèle ? Bah ! Là, tu n'as rien compris alors, tu as de beaux discours mais le côté humain doit émaner, avant tout, de toi... On fait des longueur de posts sur le pourquoi des pratiques, le pourquoi des consultations, le pourquoi il faut se méfier, le pourquoi telle ou telle est bénéfique et, toi, tu m'écris : " S'il est client, il a déjà confiance dans le praticien, enfin sinon je ne vois pas pourquoi il y va ? "
Ben il y va parce qu'il est désespéré, ce "patient" !!! Il vient pas avec une fleur entre les dents en disant : "Tiens, j'ai vu de la lumière alors je suis rentré(e) !"... Sur une primo consultation, je ne vois pas où peut être la confiance, c'est plutôt l'appréhension qui domine...

Je suis d'accord avec la plupart des choses que tu exprimes, maintenant, mais il y a des idées que tu devrais éclaircir ou mieux exprimer. Quand je commente un post, je me mets et à la place de la personne en demande et à la place du praticien... C'est pourquoi je reprends certains de tes points contradictoires... Je dis quand je suis d'accord et aussi quand je ne le suis pas, comme tu as dis que ça ne te dérange pas, et ainsi, on peut avancer sur le chemin de la compréhension... Ceci pour te dire que je ne commente pas aveuglément, pour le seul plaisir de le faire, non, il y a une logique derrière...

Personnellement, je ne fais jamais confiance à la première ni à la deuxième consult', je fais le travail sur moi, en même temps, oui, en me détachant mais je me réserve le pouvoir de dire : " Non, ça ne me convient pas, au revoir..." C'est clairement im-po-ssi-ble de donner sa confiance au premier regard ou à la première syllabe prononcé, il y a obligatoirement un sentiment d'appréhension et ça ressort dans tous les posts, que ce soit pour la médecin traditionnelle ou parallèle... Ou alors, on est d'une niaiserie pathologique et on dit "Amen" à tout... Donc ce serait contradictoire avec tes propos d'être acteur dans sa santé en demandant des explications...

Bonne journée