https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/diabete-de-type-1.jpg

Patients Diabète de type 1

4 réponses

82 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Bonjour,

j'aimerai savoir ce qui est fait dans le domaine de la prévention. 

la relation avec la cardiologie, le cardiologue et la pose de stents fémoraux.

L'interconnexion entre discipline, diabétologue et cardiologue.

Merci

Début de la discussion - 28/02/2012

Pied diabétique


Posté le

Bonjour Mylene,

Des problemes d' Arteres? ( j'espere que ne c'est pas trop grave)

Concernant la Prévention, pour ma part je suis suivi par une Diabetologue en milieu Hospitalier et de ce fait, 1 fois par an j'ai une journée programmée en Hopital de jour ou le service Diabetologie a programmé tous les examens necessaire au svuivi d'un diabetique: Fond de l'oeil, Echo de la Tyroide, Dopler, cardiologue, podologue, etc...

Tous les RDV s' enchainent en une journée c'est super pratique. Et surtout, ainsi non seulement ma diabetologue a les resultats dans l'heure, mais tous les spécialistes sont sur place, se rencontrent pour discuter de mon cas et adapter les traitements ou interventions necessaires.

Ce qui est tres important selon moi est qu'ils travaillent tous avec mon dossier medicale unique, donc aucun risque qu'un des patriciens n'ai pas toutes les infos et tous les resultats. ce qui peut arriver lorsque l'on se rend dans différents cabinets.

Pour moi ceal est tres rassurant et jusqu'a present cela fonctionne a merveille.

Bonne journée.

Pascal

Pied diabétique


Posté le

Bonjour Pascal, 

merci beaucoup pour la réponse. En fait, je ne suis pas atteinte d'arterite mais on m'a diagnostiquée des zones d'insensibilités aux pieds sans jamais me dire ce qu'il fallait faire et puis je fais du cholestérol mais supporte mal le traitement, quelque soit le remède prescrit. J'ai des vertiges et des difficultés à me concentrer sur mon travail. J'ai même du appeler SOS médecins dans la nuit parce que je pouvais plus me tenir debout.. Ma soeur par contre est atteinte d'arterite avec complications dont l'artère fémorale bouchée, possible interventions multiples (pontage et amputation d'un orteil)...  fatalement, je me demandais si je n'allais pas vers la même fin. Aussi, je suis suivie en cabinets privés, tant pour la cardio que pour la diabéto (c'est elle même qui m'a orientée vers le premier d'ailleurs). Ils sont très compétents biensure mais j'avais du mal à avoir une vision globale de mon état de santé. Qui fait quoi et comment, qui soigne quoi.  Disons que je ne parvenais pas à faire l'interconnexion entre les deux, si bien que je n''ai jamais emporté les résultats d'analyses chez le cardio. Du coup,  j'ai paniqué en apprenant la nouvelle de ma soeur la semaine dernière.

Bon c'est vrai que pour le cardio au prime abord, je le voyais pour contrôler une anomalie cardiaque congénitale bénine, donc je n'ai pas été très expressive et j'ai totalement zappé l'essentiel à mon avis, parce qu'il m'a bien demandée si pour le diabète çà allait. Mais j'ai vaguement répondu. j'ai fait une fixette sur ce controle annuel sans évoquer la question du cholestérol ou même des pieds...

Mais,  n'était ce pas aussi au diabéto de me conseiller de lui en parler ? d'autant que depuis ces vertiges dus au tahor et l'autre médicament, j'ai tout arreté et en ai pris très peu de temps. 

Bonne journée Pascal et encore merci !

Pied diabétique


Posté le

Bonjour Mylene,

je constate que comme beaucoup de nous tous, tu ne souffre pas que tu diabete, mais de quelques petites pathologies adjacentes.

J'espere que l'arterite n'est pas encore a l'ordre du jour pour toi.

Mais il est vrai que comme tout le reste d'ailleurs, la visite annuelle chez le cardiologue est tres importante, surtout lorsqu'il te suis en tant que diabetique avant tout. Lors de ma 1ere visite, il y a quelques années, j'ai passé divers doplers et echographies ( chez un diabetique les glucides restant plus logntemps presents dans le sang, cela favorise les risques d'arteres bouchées) et lors de l'echo de l' artere thyroidienne, le cardio a decouvert une malformation ( l'artre forme une boucle en s'enroulant sur elle meme) ce qui favorise les risques. Depuis, il m'a été prescrit un anticoagullant assez faible et tout va bien.

La lecture de ton message me conforte dans l'idée que tous les praticiens en rapport avec la maladie diabetique doivent travailler ensemble et pouvoir se rencontrer pour etudier notre cas.

Certains pensent ( a tort ) que les meilleurs specialistes ne pratiquent pas en hopital public mais en cabinet privé. Mais le meilleur docteur au monde peut il nous soigner correctement si il n'a pas tous les éléments de notre dossier?

Ce n'est que mon avis personnel mais je suis ravi et rassurer d'etre suivi par tous les specialistes reunis dans le meme hopital.

J'espere que l'on va enfin diagnostiquer d'ou viennent tes problemes et que cela va se régler tres vite.

Bon courage , et bon week end.

Pascal

Pied diabétique


Posté le

oui Pascal, et j'en prends conscience aujourd'hui pour ces pathologies que je pense avoir minimisées. Cette anomalie congénitale cardaque n'est pas à l'origine de mes divers malaises d'après le cardio c'est une petite tumeur bénine  et même rare. Il  m'a dit, on y touche pas, parce qu'elle n'évolue pas. C'est lui le maitre pour le coup, donc je n'ai pas à douter de ses conclusions..Bref, je l'ai rappelé et lui ai expliqué ce que j'ai écrit supra en termes d' interconnexions entre praticiens. En réponse, il m'a conseillée de reprendre du tahor une fois tous les trois jours (les vertiges ont repris) et impérativement d'arrêter de fumer maintenant (je sais il le faut et il a raison sur ce point). J'ai donc compris qu'il fallait parler aussi ;-) et lorsqu'on est pas très bavard de nature,  çà complique un peu le rapport médecin / patient...  Bon, j'ai aussi dit que j'avais un RDV début mars pour me faire aider pour le tabac à l'hopital. Il y a mon dossier d'ailleurs, puisque j'y  avais un suivi, donc c'est reparti pour un tour.  Par contre, je ne sais pas trop pour un suivi global en milieu hospitalier (même si tu as raison d'y voir un ensemble de données qui peuvent favoriser le patient), Personnellement, j'en ai beaucoup souffert lorsqu'on m'a découvert ce diabète (dans mon malheur j'ai eu la chance qu'il se déclare sur le tard à 35 ans, et je n'ai jamais accepté cette maladie quelque part). Je n'ai pas vraiment eu le temps de réagir et avec le temps je ne supportais plus les hopitaux ni même les blouses blanches c'est dire :-). J'ai encore le souvenir de visiter ma soeur, aussi diabétique, dans ce même hopital alors qu'elle devenait aveugle, il y a des années et elle est décédée en 2005, après une transplantation. Tout ce morbide m'a totalement fait fuir le milieu hospitalier, alors  tu comprends pourquoi j'ai opté pour un suivi en privés.

Je me demande comment les médecins font pour supporter autant de morbide d'ailleurs mais çà c'est une autre histoire, n'est ce pas ? 

Merci bcp pour ces quelques lignes réconfortantes.

Excellent WE à toi aussi

Mylène :-)

Discussions les plus commentées