Le diagnostic de votre diabète

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/diabete-de-type-1.jpg

Patients Diabète de type 1

Le diagnostic de votre diabète


Posté le

Bonjour

J ai appris il y a 6 mois que j etais diabétique et hospitalisée immediatement car mes resultats sanguins etaient plus que mauvais, tout d abord je me suis dit que s'etait une erreur, car aucun cas de diabete dans ma famille, je suis partie à l hospital en me diant qu ils allaient refaire les prises de sang et me laisser rentrer chez moi le soir meme. Et la cauchemard, ils m ont garder 10 jours et le diagnostique etait pose diabete type 1 , aujourd hui encore je refuse de l admettre mais se qui me fais le plus mal c le refus de mes proches 

Le diagnostic de votre diabète


Posté le

Bonsoir à tous,

J'avais posté un message il y a plusieurs mois indiquant que j'avais un diabète latent diagnostiqué en 2012. Je ne prends toujours aucun traitement aujourd'hui. Mon HBc est à 6, 4 et mes glycémies à jeun oscillent entre 85 et 95.  Mes post-prandiales montent parfois jusqu'à 1,8 mais au bout de trois heures, il  y a toujours retour à la normale voire hypoglycémie. Ce qui me dérange, ce sont des signes permanents d'hypoglycémie,  que mes glycémies soient normales ou pas. Nausées, vertiges, perte de concentration, je vis cela pratiquement en permanence en ce moment. Y-a-t-il des personnes qui soient dans ce cas et comment le gérez-vous? Merci pour vos conseils.

Le diagnostic de votre diabète


Posté le
Bon conseiller

Bonjour Gwenaelle 74 , se n'ai pas une catastrophe d'être diabètique type 1 ,il faut vous prendre en main il faut se suivre correctement et dire à votre belle famille que rien n'ai changer je peu faire le même travail qu'avant ,sport ,amour etc etc , bon courrage .A+ Chène 

Le diagnostic de votre diabète


Posté le

Bonjour à tous,

Je viens de m'inscrire sur ce site afin de trouver de l'aide. En effet, cela fais maintenant 13 ans( j'avais 29 ans) que mon diabète a été diagnostiqué, il est apparemment survenu à la suite du décès de ma mère un 1998 brutalement.

Aujourd'hui, je suis l'heureuse maman de 3 enfants, mais je n'arrive toujours pas à travailler sur cette maladie qui c'est invitée en moi voici maintenant 13 ans. Je suis depuis bientôt 4 ans sous pompe à insuline, c'est vrai que cela m'a beaucoup changé par rapport aux stylets que j'utilisais avant. RIEN A VOIR, mais quand même je ne comprends pas pourquoi je n'arrive pas à me soigner correctement, aujourd'hui mon infirmier est venu me voir pour m'apporter du matériel et ainsi relever les données de ma pompe et il n'y avait quasiment rien à relevé car je n'arrive pas à me soigner correctement, je ne fais mon insuline que quand j'y pense, mes dextro je ne les fais quasiment jamais, et je n'ose même pas faire une Hémo glycé parce que j'ai peur de connaître le résultat...

Je suis donc venue sur ce site afin de trouver quelqu'un qui m'aide à comprendre pourquoi je me soigne si mal, je n'ai pourtant pas d'envies suicidaire... et je veux voir mes enfants grandir, mais je n'y arrive pas je refuse catégoriquement cette p.... de maladie, aidez moi SVP à comprendre mon comportement...

Merci d'avance

Le diagnostic de votre diabète


Posté le

Hello petite fleur et sois la bienvenue sur le forum.

A ce stade, c'est plus l'aide d'une personne compétente dont tu as besoin. Il n'y a qu'un psy qui pourra t'aider dans tes démarches et comprendre pourquoi tu en es arrivé là.

Oui c'est une maladie difficile à gérer au quotidien et aussi très contraignante. Nous le savons toutes et tous ici et nous vivons toutes et tous plus ou moins bien avec la maladie. Certains arrivent à accepter la ou les maladie(s), d'autres n'y arriveront jamais et pour d'autres encore, il faudra que ça fasse son chemin. Tu n'es pas un cas unique, rassure-toi.

Pour ma part, après le coup de massue de l'annonce, je prends les choses avec philosophie et ça a été comme ça pour toutes mes pathologies. Ca fait hurler certains médecins mais que faire d'autre que d'accepter quand elles deviennent des compagnons de vie encombrants mais inévitables ? Rien, si ce n'est accepter et essayer de le vivre le mieux possible.

Je ne suis pas sous pompe et je suis à 6 dextros et 7 injections d'insuline par jour. C'est lourd, mais il faut relativiser face à d'autres maladies bien plus difficiles à gérer et c'est aussi le prix à payer pour vivre normalement, voir grandir mes enfants et profiter de la vie au maximum.

Il faut te faire aider si tu sens que tu n'y arriveras pas toute seule. Ne baisse pas les bras et ne reste pas dans cette situation qui va se dégrader et devenir ingérable. Pense à tes enfants et à l'avenir que tu as encore devant toi.

Bon courage pour la suite et plein de pensées positives pour toi.

Le diagnostic de votre diabète


Posté le

Bonjour à tous et à toutes,

A mon tour de vous raconter le diagnostic de mon diabète, c'était le 27 mai 2004 et cela faisait un mois environ que toutes les nuits j'avais des crampes aux jambes et dans les derniers temps je n'étais plus que l'ombre de mois même j'avais maigri, une soif intense plus des séjours fréquents aux toilettes, une immense fatigue, le remplaçant de mon médecin mettait ça sur le compte de mon stress face aux examens que j'étais en train de passer sauf que le lendemain de ma visite je suis partie en urgence à l'hôpital car je n'avais carrément plus de salive et je n'arrivais pas à parler et j'étais à bout de force.

Arrivé à l'hôpital, que je n'aie pas vu car dans l'ambulance j'ai perdu connaissance on a diagnostiqué après m'avoir fait un bilan que j'étais diabétique en effet j'avais 8 grammes de sucre dans le sang et j'aurais dû être dans le coma depuis longtemps. Ma résistance à ce moment-là vient certainement d'une hygiène de vie assez saine, pas d'alcool ni tabac, une alimentation qui a l'époque était équilibrée et qui l'est encore plus désormais.

Lorsque l'on m'a annoncé de quoi je souffrais j'ai été plus ou moins soulagée car je m'attendais à plus grave.

Après une semaine d'hospitalisation avec un suivi par une dietéticienne  le retour à la maison s'est fait en douceur grâce à mes parents qui m'ont soutenu à ce moment-là puis il a fallu s'adapter et modifier mes habitudes alimentaires que j'ai modifié l'an dernier encore je suis passée aux pains complets, céréales, aux pâtes et riz complet et j'évite les pommes de terre bouillies ou en purée car chez moi cela déclenche des hypoglycémies et je me suis mise à manger du poisson chose qu'avant je ne faisais jamais et de temps en temps je m'autorise un écart comme un dessert fait maison ou quelque carré de chocolat noir à 80 %

J'essaye de bouger le plus possible notamment au moins 30 minutes par jour, du vélo d'intérieur et j'ai même repris un sport que j'adore une fois par semaine la natation.

Bien sûr il y a des jours mieux que d'autres où la glycémie est élevée sans que l'on ne sache vraiment pourquoi d'autres où tout va bien alors que l'on ne fait forcément attention.

Le diabète n'est pas une maladie à prendre à la légère mais il faut se dire qu'il y a plus grave et que le moral comme dans toutes maladies joue son rôle également donc il faut apprendre à lâcher prise également.

Bon courage à tous et bonne continuation

Le diagnostic de votre diabète


Posté le

Merci pour ce témoignage Bella et j'aime bien ta conclusion

Le diagnostic de votre diabète


Posté le
Bon conseiller

Bonjour Petitefleur56 et bienvenue sur Carenity ,White Lotus à bien fait le point , pour moi vous n'avez pas accepter votre diabète qui ne fait pas soufrir mais détruit l'organisme , pour moi diabètique depuis 34 ans j'ai toujours refussé la pompe je me règle super bien par piqures je déteste être sucrer je bouge énormément même les jours de fêtes dans ta ville tu as la maison du diabète c'est gratuit il vous donne des conseils si vous avez 3 enfants il faut penser à eux et vous prendre en mains soyer courageuse ,bon courage nous sommes avec vous et nous sommes la pour vous . Bisous a vos petits anges. Chene

Le diagnostic de votre diabète


Posté le

Merci à vous CHENE, pour moi le diabète et comme un cancer et mon insuline comme ma chimio, bien sur je relativise en me disant que ce n'est pas si grave et que les gens MEURT du cancer encore aujourd'hui...(Ma fille aînée a eu un cancer quand elle avait 10 mois mtn  elle a 10 ans1/2 et se porte à merveille heureusement...), mais voilà, comment je vois mon diabète, maintenant j'ai une vague idée de la raison pour laquelle je n'accepte pas cette maladie, elle a un rapport directe avec le décès de ma mère et donc c'est probablement pour cette raison que j'ai bcp de mal, mais depuis quelques jours mon époux m'aide bcp plus et j'y arrive un peu mieux, évidement que la chose la plus importante et de voir grandir mes bébés, mais cette maladie est très forte elle m'atteint au plus profond de mon être, et j'y pense jour et nuit, mais pour mes enfants et mon époux je me bats maintenant,un jour, trouveront t'ils un remède pour guérir.... je le souhaite de tout coeur . Merci pour vos réponses qui me réchauffe e coeur à chaque lecture, je vois que je ne suis pas seule et cela me rassure énormément. Merci à toutes et tous.

Je vous embrasse tendrement et courage à vous aussi ...

Le diagnostic de votre diabète


Posté le
Bon conseiller

Petitefleure56 , il faut bien vous suivre pour vous et votre famille il faut réaliser vos projets ne pas rester sans rien faire bon courage .

Bisous cordials , CHENE

Discussions les plus commentées