https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/depression.jpg

Patients Dépression

16 réponses

184 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Bonjour je cherche à partager vos expériences en matière de sevrage d'antipsychotiques.

Début de la discussion - 11/02/2021

Sevrage des antipsycotiques


Posté le

Bonjour @Verveine04‍ ,

Je vous remercie pour l'ouverture de ce sujet 

J'invite ici quelques membres avec qui vous pourrez échanger : @Valou0511‍ @bibi03‍ @lost.soul‍ @Fleur30‍ @Natwork‍ @NadinedeVendee‍ @Gilles92‍ @Marva5‍ @monalu7‍ 

Avez-vous des retours d'expériences quant au sevrage d'antipsychotiques ?


D'avance merci pour vos retours et conseils à Verveine04 !

Belle journée,

Clémence de l'équipe Carenity  

Sevrage des antipsycotiques


Posté le

@Clémence.A Bonjour.

Je n'ai pas vraiment d'expérience en sevrage de psychotiques. J'en prends non-stop depuis environ 13 ans.

Merci

Sevrage des antipsycotiques


Posté le

Bonjour

Désolée je ne me sens pas concernée. Je ne pourrais pas y répondre...

Sevrage des antipsycotiques


Posté le
Bon conseiller

@ Verveine

Ce que vous appelez antipsychotiques correspond plus communément aux neuroleptiques. Peut-être aurait-il été judicieux d'utiliser ce dernier terme pour obtenir un retour. Leur application intègre un champ large de psychoses allant de la schizophrénie à la dépression.

Le sevrage ne peut être envisagé qu'avec l'aide d'un psychiatre. Surtout ne vous amusez pas à prendre quelque liberté à moins d'approndir votre psychose et de subir de sérieux effets secondaires. Maintenant si vous avez le feu vert d'un professionnel, cela suppose que vous mettiez en place avec lui un protocole et des points réguliers pour communiquer votre ressenti.

Selon votre problèmatique, je signale qu'il peut-être utile de compenser avec des substances naturelles sans accoutumance, afin de procéder à un passage de témoin en douceur. Surveillez également votre hygiène de vie durant cette phase sensible.

Notez enfin que vous ne pouvez véritablement envisager un sevrage progressif que si votre état est stable et que vous avez recouvré une forme d'équilibre, A défaut, vous risquez de vous faire plus de mal que de bien.

Sevrage des antipsycotiques


Posté le

@Gilles92 merci pour tes conseils.Quelles sont les substances naturelles dont tu parles ?je ne suis pas schysophrene ni psychotique j'ai fait une grave dépression et souhaite maintenant me sevrer doucement.

Sevrage des antipsycotiques


Posté le
Bon conseiller

Pour mieux dormir : pavot de Californie (une sorte de neuroleptique naturel). Pas d'effet zombie au réveil.

Pour retrouver de l'énergie : alternance de vitamine C en matinée (sous forme liposomale de préférence) et de magnésium en soirée (par exemple D stress booster)

Pour une meilleure gestion du stress au quotidien : la classe des "adaptogènes" est intéressante, mais cela suppose des essais à taton pour trouver la plante et le dosage qui vous convient. En cela, les études cliniques souvent formulées en anglais constituent une aide précieuse, car en France la littérature sur le sujet est assez pauvre.

Pour diminuer les antidépresseurs : millepertuis (ne fonctionne qu'en substitution de prise médicamenteuse, mais pas en complément, risque d'interractions) au dosage allemand (3 x > aux prescriptions françaises) ou griffonia en herboristerie (plus pure et concentré que sur Amazon et mieux adapté me semble t'il dans votre situation), extrait de safran si votre dépression est légère.

Accompagnez cela d'activités équilibrantes : exercices physiques, massages, yoga, méditation, tout ce qui vous permettra de vous détendre et de vous reconnecter au monde.

Je signale que je ne suis pas mèdecin, ni naturopathe, n'ayant que mon expérience à proposer, Voyez ceci comme des pistes à creuser et non une prescription officieuse.

Bien à vous.

Sevrage des antipsycotiques


Posté le

@Clémence.A : la très grande majorité des personne qui optent pour le Stabilium, produit naturel aphosphoré a base de poisson séché abandonnent définitivement les antidépresseurs , souvent responsables de prise de poids et d'acoutumance tenace. Gilbert MAGNENAT, naturopathe,40 ans d'expérience .

Sevrage des antipsycotiques


Posté le

produit naturel phosphoré ( correction) . Comme les antidépresseurs peuvent être employé pour se suicider ( à haute dose et avec de l'alcool), les psys n en prescrivent que des quantités limitées en doses et dans le temps. Ces multiples visite chez le psy prescripteur coutent des milliers d'€ par année aux contribuables !

Sevrage des antipsycotiques


Posté le
Bon conseiller

@Verveine04  je rejoins les deux messages de @Gilles92‍  pour tous ses judicieux conseils et non comme prescription officieuse, comme il le souligne.

Je ne suis pas concernée par la dépression mais par d'autres pathologies : spondylarthrite ankylosante et fibromyalgie pour lesquelles je suis un traitement addictif .

                                                     Bon courage à tous 

Discussions les plus commentées