La dépression et mon entourage

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/depression.jpg

Patients Dépression

La dépression et mon entourage


Posté le

J'ai la chance d'avoir une amie formidable qui m'a toujours écouté et d'avoir rencontré quelqu'un à un moment difficile qui m'a toujours soutenu malgré le fait d'avoir beaucoup souffert car comme je l'aimais, je lui demandais l'impossible. Par contre, je crois que ce qui a sauvé ces amitiés est le fait que je les ai moi aussi écouté. Quand on est en souffrance, on a le réflexe de faire une fixette sur soi. Si on ne s'inquiète pas des autres, si on ne leur tend pas la main, si on ne prend pas la peine de les appeler juste pour s'occuper d'eux et nous oublier un peu nous-même, on devient des égoïstes qui ne prennent plus le temps de s'intéresser aux autres. Qui a envie de garder contact avec quelqu'un qui se plaint sans cesse et qui ne nous écoute jamais ? Personnellement, ça ne m'intéresse pas et je fuis ces personnes. Pour aller mieux, écouter et s'enrichir des autres peut aider.. il faut penser à soi évidemment mais on n'est pas le centre du monde et il faut savoir s'ouvrir et montrer qu'on est digne d'une amitié qui se doit d'être un partage réciproque. Il faut savoir donner beaucoup pour en recevoir autant.


Puis j'ai cessé de m'intéresser à des gens auxquels je voulais ressembler comme se fut le cas durant des années sans que je m'en rende compte. Je sympathisais avant tout avec des gens qui pouvaient m'apporter quelque chose dans le divertissement, les sorties, les rires. A présent, je m'intéresse qu'aux qualités de coeur et j'ai un panel amical et de connaissances beaucoup plus vaste, diversifié et donc intéressant. Sans m'en rendre compte, j'ai élargie mon cercle de connaissances et c'est très bien comme ça.

Il m'a fallut du temps pour comprendre tout ça et de sortir enfin la tête de l'eau.

J'espère que mon message sera un peu utile à certains ..
Bon courage à tous.

La dépression et mon entourage


Posté le

Oh! Oui , il aura servi , c'est une belle leçon de courage que vous nous racontez la

La dépression et mon entourage


Posté le
Bon conseiller

bonjour neurot,

je lis ton message et je suis tout à fait de ton avis..c'est vrai pour beaucoup de pathologies, mais il ne faut surtout pas se "couper" de ses amis...et même "agrandir " les connaissances .

c'est vrai que ce n'est pas facile lorsque que le corps ne suit pas ..mais beaucoup de gens comprennent et rappellent plus tard ou nous rappelons ...

merci pour ton intervention...(je pense à OVS on va sortir , présent ds beaucoup de villes...)

amitiés, arnica.

La dépression et mon entourage


Posté le

BONJOUR

JE SUIS DEPRESSIVE DEPUIS UNE AGRESSION PHYSIQUE A MON DOMICILE  ET DEPUIS C EST  DEPRESSION PANIQUE CRISE D ANGOISSE QUE J ARRIVE A GERER GRACE A MA FAMILLE CAR OUI G LA CHANCE D AVOIR UNE FAMILLE COMPREHENSIVE QUI M AIDE ENORMEMENT LORS DE MES PASSAGE DIFFICILE

J AI LA CHANCE D AVOIR UNE ACTIVITE OU IL FAUT  QUE JE BOUGE JE M OCCUPE D ENFANTS ET SA C EST UNE BONNE THERAPIE

JE SOUHAITE BEAUCOUP DE COURAGE  A TTES CES PERSONNES UI NON PAS LA CHANCE D ETRE SOUTENUE

La dépression et mon entourage


Posté le
Bon conseiller

Bonjour Magali,ma fille a été sujette à des crises d'angoisse il y a quelques temps, son travail l'a sauvée,  c est vrai qu'elle a eu la chance d'être bien entourée par nous tous.Je dis toujours qu'à l'Hopital il y a un service de psychiatrie urgence, il ne faut pas hésiter à y aller ou tout au moins à téléphoner il y a toujours quelqu'un pour vous conseiller. Ma fille a eu recours aussi à une psychologue qui faisait de l'hypnose cela lui faisait beaucoup de bien. Courage à tous ceux qui ressentent ces symptômes très invalidants. On peut s'en sortir et arriver à les surmonter en se faisant aider.

La dépression et mon entourage


Posté le

bonjour merci beaucoup Verveine

bonne journee

La dépression et mon entourage


Posté le

bonsoir à toutes

quand on dis qu'on peu gerir de la dépression pour moi c'est non,ma dépression date du début de mon mariage"un mari violent"je ne pouvais rien dire"il était gendarme"je ne pouvais parler à personne la seule personne à qui j'aurais pu parler c'était mon père et il est décédé j'avais 30 ans lui 54 j'adorais mon père je me suis enfoncée un peu plus, mes joies ont été mes enfants"à l'époque"mon mari est décédé j'avais 39 ans et lui 43,mes enfants n'etaient pas grands,j'ai pris sur moi pour mes enfants,je donnais le change pour eux mais le soir dans ma chambre je m'effondrais,je n'avais toujour personne à qui parler ma mère mes freres et sœurs se moqué de moi je faisais des manières,j'ai coupé les ponts avec tous le monde et la un autre problème est arrive,ma famille,ma belle famille ont monté mes enfants contre moi,c'est la goute qui à fait débordé le vase,j'ai voulu en finir,résultat 15 jours de coma et un séjour en hp,la j'ai pu parler avec un psy mais aussi avec le personnel heureusement par ce que j'y suis restée 1 mois je n'ai eu aucune visite mes enfants etaient chez les grand parents et ils ne devaient pas me voir dans cet état,bref j'etais complètement isolée et je me suis encore plus coupée du monde,je ne sortais plus,je ne répondais pas au téléphonne,je ne manger pratiquement rien,mes enfants sont partits en internat,aujourd'hui ils sont mariés on des enfants,ils m'on tenu à l'écart de leur vie je ne connais pas mes petits enfants sinon par des photos sur Facebook,j'ai essayé de leur parler la reponse que j'ai eu c'est"maman on à notre vie"ma chère famille était passée par la,maintenant je suis shoutée j'ai toujour envi de dormir,je n'ouvre pas les volets,je ne m'abille pas,je vis en recluse j'ai des idées noire des crises d'angoisse terrible alors je me shoute un peu plus et je dors,voila ma vie

La dépression et mon entourage


Posté le

bonsoir à toutes

quand on dis qu'on peu gerir de la dépression pour moi c'est non,ma dépression date du début de mon mariage"un mari violent"je ne pouvais rien dire"il était gendarme"je ne pouvais parler à personne la seule personne à qui j'aurais pu parler c'était mon père et il est décédé j'avais 30 ans lui 54 j'adorais mon père je me suis enfoncée un peu plus, mes joies ont été mes enfants"à l'époque"mon mari est décédé j'avais 39 ans et lui 43,mes enfants n'etaient pas grands,j'ai pris sur moi pour mes enfants,je donnais le change pour eux mais le soir dans ma chambre je m'effondrais,je n'avais toujour personne à qui parler ma mère mes freres et sœurs se moqué de moi je faisais des manières,j'ai coupé les ponts avec tous le monde et la un autre problème est arrive,ma famille,ma belle famille ont monté mes enfants contre moi,c'est la goute qui à fait débordé le vase,j'ai voulu en finir,résultat 15 jours de coma et un séjour en hp,la j'ai pu parler avec un psy mais aussi avec le personnel heureusement par ce que j'y suis restée 1 mois je n'ai eu aucune visite mes enfants etaient chez les grand parents et ils ne devaient pas me voir dans cet état,bref j'etais complètement isolée et je me suis encore plus coupée du monde,je ne sortais plus,je ne répondais pas au téléphonne,je ne manger pratiquement rien,mes enfants sont partits en internat,aujourd'hui ils sont mariés on des enfants,ils m'on tenu à l'écart de leur vie je ne connais pas mes petits enfants sinon par des photos sur Facebook,j'ai essayé de leur parler la reponse que j'ai eu c'est"maman on à notre vie"ma chère famille était passée par la,maintenant je suis shoutée j'ai toujour envi de dormir,je n'ouvre pas les volets,je ne m'abille pas,je vis en recluse j'ai des idées noire des crises d'angoisse terrible alors je me shoute un peu plus et je dors,voila ma vie

La dépression et mon entourage


Posté le
Bon conseiller

Bonjour,

Je relance ce sujet !

Discussions les plus commentées