https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/depression.jpg

Patients Dépression

5 réponses

39 lectures

Sujet de la discussion


Posté le

Depuis ma depression je me suis rendue compte que la plupart de mon entourage jouait un grand rôle dans mon mal être. Involontairement sans doute, mais j'ai eu beau expliquer les choses, chercher la communication, rien y fait. C'est comme si j'étais le problème. Il y a des jours où j'ai presque envie de couper les ponts mais j'ai des principes et je me dis qu'ils ne sont pas vraiment méchants, que ca reste la famille, mais qu'ils restent parfois toxiques pour moi. Du moins, je le ressens de plus en plus avec les années malgres que j'essais de me raisonner en me disant : ca reste la famille. Simplement je n'y arrive pas. Je suis dans une reconstruction personnelle que j'essais d'atteindre, et les quelques rechutes que je rencontre viennent de ma famille. Parce qu'ils imposent, ne veulent pas communiquer ni essayer de comprendre. Font subir leurs humeurs, etc. J'ai beaucoup de mal à supporter et je me retient de ne pas m'emporter pour aggraver la situation mais ca me demande beaucoup d'efforts et de contrôle.
Pensez vous qu'il est préférable que je m'éloigne d'eux ? Pas totalement, mais prendre quelques distances... car j'ai vraiment une haine qui s'installe presque en moi et la frustration qui peut revenir à tout moment dans ces circonstances.

Début de la discussion - 21/06/2020

entourage qui n'aide pas

Posté le

@lost.soul Bonjour Lost.soul,bonjour 😊 Bien sûr que la famille peut être toxique et même TRÈS toxique.... C'est navrant de le constater mais c malheureusement vrai. C'est probablement plus facile pour eux d'ignorer ton problème ou de ne pas s'y intéresser ou de dire que tu en est là cause ! Cela leur évite ainsi de se remettre en question !  Tu es en pleine reconstruction alors : PROTÈGE TOI et prends ds du temps. Ne coupe pas liens la famille reste la famille mais tu peux,si tu y arrives,leur dire où leur ėcrire que tu vis mal la situation et que tu as besoin de faire un petit break. Bon courage à toi. 😘

entourage qui n'aide pas

Posté le

Bonjour @lost.soul‍ 

Merci pour l'ouverture de ce sujet emoticon Timide J'invite ici quelques membres avec qui vous pourrez échanger :
@Ludovic44@Hookette@Coeurbrisée@Audlel@va6468@Certain@gerom45@Enezia@pomme123@Rubis28@erwannono‍ 

D'avance merci pour vos retours,

Très belle journée,

Candice de l'équipe Carenity

entourage qui n'aide pas

Posté le
Bon conseiller

@Candice.S Bonjour Désolée Simplement un ras le bol de nouveau sujet sur les dépressions Déjà pas évident de répondre au  mieux En plus certains ouvre de nouveaux sujets avec à peu près les mêmes demandes 

entourage qui n'aide pas

Posté le

@Lostsoul‍ bonjour je pense que des fois il préférable de prendre des distances même avec la famille.. sans couper les ponts définitivement mais il faut penser à soi un peu.. pour aller mieux il faut s'entourer des bonnes personnes, celles qui nous aide, même si moi je n'ai pas encore trouvé ces personnes ici en tout cas j'apprécie les conseils qu'on peut me donner et ça m'apaise un peu. 

Bon courage a toi et bonne journée

entourage qui n'aide pas

Posté le

@lost.soul  Bonjour. Je partage totalement les avis d'Audlel et Freder : il faut se protéger tout en essayant de ne pas couper les ponts avec sa famille. 

J'ai eu le même problème que toi : incompréhension de mes parents face à ma dépression et une éventuelle hérédité de ma fragilité. Les psy que j'ai consulté m'ont tous dit de couper les ponts. C'est ce que j'ai fait avec mon père et ma mère, privant ainsi mes enfants de grands-parents. On est resté plusieurs années sans se parler. Par ma soeur, j'avais des nouvelles d'eux. Et puis, à l'occasion d'une réunion familiale organisée par cette même soeur, j'ai revu mes parents. Je ne leur ai pas pardonné mais eu envie de faire la paix : j'ai alors eu que très peu d'occasions de revoir mes parents (car éloignée géographiquement), juste quelques "obligations". Les liens ont été casés et juste "raccommodés". J'ai été à l'enterrement de ma mère... sans savoir comment mon père allait m'acceuillir ! Il a fait le premier pas ensuite en me téléphonant peut après l'enterrement. Depuis, je l'appelle une fois par mois environ, plus parce que c'est tout de même mon père, sans pour avoir envie de le revoir ou de reconstruire quelque chose. Pour conclure, mes enfants (adultes maintenant) n'ont plus eu de contact avec leurs grands-parents depuis plus de 15 ans. 

Voilà, c'était mon véçu, si cela peut t'aider.

Valérie