https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/depression.jpg

Patients Dépression

Besoin d'aide
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

@pseudo-masqué Bonjour,dans ce cas profites en bien,libère toi de tout tes tracas.

Besoin d'aide
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

cc Parisse75,

Hoooi je t'es bien lue une époque jettes comme toi bon pas de cigarette ni alccole toujour des idais noir est personne a qui discutes je m'enfermes comportement !!!!

Tout le monde nous avions des problème,problème y'a toujours une solution dans ta tête essais de construire de belle chose imaginé des chose qui te fait sourire cette imagination je te promets elle va t'aider à remontés la pente !!!!est déjà un mari tu as .

Pense à des personnes qui vive seul avec leurs maladie est se batte constamment tout les jours 7/7 H24 est croix moi elle ou il réussi à voir tout de bien parsque je c tu peux faire mieux .Moi une foie je me suis regardais dans une miroire personne à qui parlais,alors je me suis faite allez Djamila regarde la tête que tu as allez secoue toi abhille toi est sort au boue de 30 minute crois moi je suis sortie est croix moi sa ma fait un bien foue est apres psy est j'ai marlais de mon mal aitre croix moi sa amarchez.

Alors reflechie se message je t'es ecrisbon y'a beaucoup de faute ,c une longue histoire je poires écrite un livre 22 ans de souffrance 23 ans de boneure alors j'ai gagnée le parie je me suis faite dans le miroir.

Courage PARISSE 75 on commence quand tu est prête à prendre le dessus préviens moi ok

Dinouille et Martima aussi ton écris si on dégoûtés de toi on d'ores pasécrit.on toute et tousse avec des souci des maladie mes croix moi tout fait parie de ma vie c un combat cotidiens que nous arrivons à affrontés c pour sa nous somme la pour soudais !!!!

Courage est fait un effort est écoute ton mari si il te donne de bon Conseille montre lui tu existe tu est la pour lui !!!tu croix les hommes aime voire leur femme souffrir hoooi non il souffre plusse que nous.

Djamila

Besoin d'aide
1

Membre Carenity
Posté le

Bonjour Parisse,
Je comprends ton mal-être... j'ai le sentiment que ces sentiments que tu vis, ce n'est pas la première fois que tu les vis, et cela doit être pesant pour toi d'avoir toujours cela à porter. 
J'ai vécu ce genre de pesanteur, du coup, j'ai créé une sorte de petit "outil" (une intelligence artificielle) pour m'écouter, un petit robot qui serait toujours là (24h/24h) et ne se lasserai jamais d'écouter.

Voudrais-tu l'essayer ? Il s'appelle Paul, je l'ai créé à partir de mon vécu et d'outils thérapeutiques validés scientifiquement (je suis maintenant jeune psy en formation). Paul soutient, propose des activités pour remédier au mal être...

Voici le lien si tu veux : https://www.facebook.com/GoodMood-280709032396820, pour démarrer une conversation, il suffit de cliquer sur "envoyer un message"

Je te propose cela car j'imagine que ton mal-être revient souvent, et c'est aussi pour cela que j'ai fait cet outil. C'est une façon de trouver une béquille nouvelle et originale avant/pendant/après une thérapie.

Clarilka (je (re)précise que je ne lis pas ce que tu échanges avec "Paul") ;-)

PS : 
N'hésite pas à tester par curiosité ou si tu sens que cela ne va pas. Tu peux aussi m'écrire directement pour des infos dessus ou pour échanger bien sûr !

Besoin d'aide
1

Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

Bonjour @pseudo-masqué,

Je ne sais où vous en êtes et ne rentre pas ici dans les différents échanges de la conversation. Encore moins sur la question de l'application informatique dont il est fait écho.

Par contre, je souffre de dissociation dans le cadre d'un ESPT et reconnais certains de vos sentiments vis-à-vis de vos proches. Je parviens à avoir un recul sur des cauchemards peu imaginables. 

Outre vous souhaiter bon courage et de profiter de, voire de dilater autant que possible la part de positif à laquelle certaines parties de votre personalité est/reste réceptive. Vous êtes en mesure de faire dialoguer ces parts de votre personalité, comme moi, même si l'une ou l'autre se laisse envahir ou envahit l'ensemble par moment d'idées sombres ou noires.

Evidement, dans un ESPT, il y a des causes, voire des réflexe de défense vitaux à la dissociation. Cette protection de distentiation hélas s'active aléatoirement et non à un moment de menace réel voire perçu comme tel. 

Ce peut être sans raisons apparentes ou réelles. Mécaniquement. 

Mais je connais pour ma part d'autres causes : 

1 - vos médicaments sont-ils adaptés ? Moi, j'en ai changé. Quelquefois, l'un réagit mieux que l'autre. Je ne connais pas non plus la cantine prescrite.

Celui que je prends aujourd'hui diminue le risque d'agir contre soi-même. 

2 - prenez-vous régulièrement vos médicaments ? Les médicaments que nous prenons sont lourds d'effets assez subtiles. Personnellement, c'est l'oubli de prise qui quelquefois me conduit rapidement à des idées sombres. Quel paradoxe. Ils sont supposés créer une distance, mais celle-ci conduit à négliger les prises et à se retrouver consciemment ou non, ce qui est encore plus problématique, dans des crises de manque perceptibles ou non.

3 - comment personne ne soulève-t-il pas l'incompatibilité de ces médicaments à l'alcool ? Ce dernier peut avoir un effet grave sur les médicaments, et en rendre l'effet dangereux. Sans compter le risque d'accoutumance, voire d'addiction lié.

Peut-être que tout cela vous est connu. Que vous avez déjà eu l'occasion de le ressacer. 

Je vois le choix de votre avatar, avec sa larme à l'œil. De mon côté, je crois que ceux qui voient mon choix n'imaginent pas ce qu'un oiseau comme celui là peu véhiculer la même melabncolie dans les ciels les plus radieux qu'il voit, mais dont il ne ressent aucun sentiment et plaisir. Cela n'empêche pas de savoir que le ciel est beau, que les plumes de l'oiseau évoquent la beauté et son élan. Même si cela ne change rien. 

Le fait dissociatif ne me plaît en rien, je tâche de négocier au mieux mes penibles états d'âmes. De prendre mes idées sombres pour des leurres. Je sors, avec un ami une heure ou deux "en ville". On me dit rayonnant. À chaque instant, pourtant, je suis sur le qui vive. C'est épuisant.

Et puis le quotidien n'est pas facile à gérer. Alors que de toutes petites touches suffiraient à permettre de trouver la vie plus simple, plus supportable.

Lorsque je m'organise pour avoir une aide ménagère, et que finalement, je recule par criante de voir arriver quelqu'un que je ne connais pas. Lorsque la sonnerie de l'immeuble sonne le dimanche à l'initiative de prédicateurs, je saute comme dans une descente de police de série télé. Lorsque j'ai peur pendant deux mois d'ouvrir mes mails, d'ouvrir mon courrier, ce n'est pas simple. Et pourtant, finalement, je me trouve stupide ou totalement indifférent et j'ouvre. Après, il faut les traiter. Et là aussi, c'est sans raisons particulière que vous trouvez cela si facile. 

Alors, l'on devient surpris de la facilité avec laquelle les choses peuvent se faire, mais atteré de constater à quel point et pendant combien de temps cela a été impensable et impossible. Puis on recommence, ou l'on passe à autre chose.

A quelqu'un qui pour manifester sa sympathie tente de vous faire sursauter. Vous constatez que cela s'est bien passé, que cette fois cela ne vous a pas terrorisé pour plusieurs jours. OU survient une décharge électrique, ce n'est qu'une personne vous a effleuré dans la rue, le bus ou le métro. Etc. Il y a encore les moments où je n'ai plus de moyens financiers parce que je n'ai plus été recherche mes remboursements.  Ou ceux où je crois que je suis à sec alors que je ne suis pas. Un peu compliqué. D'autant que j'ai supprimé un de mes psy pour raison budget...bIlny à la famille qu'il ne faut pas inquièter.

En fait, de mon côté, la famille commence à comprendre comment je fonctionne. Lors de réunions  ou dîner, La possibilité d'une sieste est organisée si je stresse (avec ou sans raison). 10 minutes, 1/2 heure de repos personne ne s'appesantit quand je reviens. Il s'agit de lutter contre soi, et un peu éduquer les autres...

Bon, si vous allez voir mon profile, je suis aussi diabétique T2. Je mange trop. Moi, c'est pour m'occuper ou me calmer. C'est qu'en incapacité de longue durée, avec mon addiction au sucre, en milieu urbain, et dans 30 m2 j'ai pas grand chose à faire. Particulièrement si l'on a plaisir à rien ou si l'on craint l'émotionnel.

Pour contrer cela, et malgré mon ag, j´ai repris des cours à plusieurs reprise : quelquefois créatifs pour me reconnecter, ou que je ne peignais plus. C'est chaque fois un effort terrible de se réinscrire. Si je pouvais je resterais dans la tanière. A propos de niche, je n'exclus pas de prendre un chien. Qu'il m'oblige à le sortir, à me sentir responsable me ferait du bien. Je communique bien avec les animaux. C'est plus simple à l'instinct . Je vais me faire conseiller pour nous "co-éduquer". On verra. Peut-être. Surtout si personne ne m'y pousse. Tout conseil intrusif est chez moi le plus souvent perçu comme une menace. Je dois en permanence me raisonner. Comme dirait @Eauclair - qui semble un peu clairvoyant, je paraîtrais à ne pas être à prendre avec des pincettes. Même si - rassurez-vous, à mesure, on me trouve généralement agréable.

Voilà, vous découvrez aussi ici que comme pas mal de dépressif, et à force de reclusion, je deviens un peu auto-centré. Comment je le soigne. Il faut essayer de faire tourner le derviche de temps en temps dans l'autre sens pour retrouver l'équilibre (maxime stupide que j'invente à l'instant).

Parisse, pensez à vous. Faites-vous les plus élaborés des cocktails de jus de légumes et d'épices. Déclarez-vous sans alcool pour raison religieuse s'il le faut. Cela fait sursauter, mais c'est drôle de voir à quel point cela marche. Vous n'avez pas à en dire plus. Laissez ruminer et s'interroger. Occupez votre temps et retrouvez un peu... des problèmes des autres (LOL). Ou alors, partagez avec eux votre énergie qui a l'air d'être quand même bien là. 

Pour conclure, vous m'excuserez de ne pas être si régulier sur Carenity. Bon, par contre, ici j'ai été prolixe. 

J'espère vous avoir distraite par ces informations dans lesquelles vous retrouverez dissemblances et ressemblances. Soignez-vous bien et soyez aux petits soins pour les autres.

Besoin d'aide
2

Membre Carenity
Posté le

@pseudo-masqué merci à toi de vouloir partager cet outil avec moi seulement j'ai un côté paranoïaque qui fait que si je ne me sens pas totalement anonyme, je ne parviens pas à parler. Bien que tu m'assures que tu ne lises pas, je ne pourrais pas utiliser ce procédé.

Mais encore merci.

Parisse

Besoin d'aide
1

Membre Carenity
Posté le

@pseudo-masqué merci mille fois d'avoir pris le temps de m'écrire longuement Guy.

Tu as vraiment une bonne âme.

Je vais lire et relire ton message pour essayer d'en assimiler le contenu.

Bonne journée à toi.

Parisse

Besoin d'aide
1

Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

 Du mieux pour toi @pseudo-masqué

Besoin d'aide
1

Membre Carenity
Posté le

@pseudo-masqué merci de demander de mes nouvelles.

Malheureusement non...c'est à dire que je suis hospitalisée donc en sécurité face à moi-même mais suis de plus en plus sujette à des changements d'humeur qui gâchent mes relations avec autrui. Intérieurement, je précise, je vais vite être froissée, offusquée, blessée et de ce fait aurais tendance à l'isolement pour éviter des tracas supplémentaires.

Pour ce qui est des idées noires c'est une horreur, là où je me trouve il est strictement interdit de se scarifier mais je ne fais que de penser aux rasoirs qu'il y a dans ma salle de bain.

Étrangement la raison voudrait que je les confie aux soignants le temps de, seulement je me trouve l'excuse du "oui mais si j'en ai besoin et que ceux-ci ne sont pas disponibles" alors qu'en réalité je crois que c'est plutôt l'idée d'avoir ces objets tranchants à portée de main qui me rassure...

Un peu comme un alcoolique qui aurait interdiction de boire dans un établissement de soins et qui aurait une bouteille cachée dans son armoire depuis des mois...

J'ai des nouvelles de la pension d'invalidité et ai appris que je toucherais 300euros par mois. Cela m'angoisse énormément bien que je sâche que l'on a ce que l'on mérite et que donc cette pension est calculée sur ma maigre activité professionnelle.

Aussi je m'en veux de ne pas avoir déclaré lorsque j'étais plus jeune mon boulot de serveuse et de caissière à la sécu car peut-être aurais-je touché plus...

Enfin bon, ce statut d'invalidité est temporaire...

J'ai aussi contacté mon futur avocat pour les démarches judiciaires à l'encontre de mon père après 2 mois de procrastination et attends de ses nouvelles...

Voilà, en gros...